Arts et Temps Libre
Ma Vision de l'Art
Expressions de l'Art
Arts visuels
Arts audibles
Arts intellectuels
Voyages - Europe
Balades en France - Royan
Royan - 2
Royan - 3
Royan - 4
Royan - 5
Balades en France : Bordeaux
Visite de Rome
Cit du Vatican
Lacs italiens
Lacs italiens - Page 2
Lacs italiens - Page 3
Lacs italiens - Page 4
La Toscane
Toscane - 2
Toscane - 3
Toscane - 4
Toscane - 5
Berlin - La Ville
Berlin et l'Histoire
Chateaux Berlin
Muse Pergame - Dresde
Chateaux en Saxe
Londres
London - Culture & Monarchie
London - Espaces verts
Croisire au Portugal
Croisire au Portugal (2)
Croisire au Portugal (3)
Croisire au Portugal (4)
Croisire sur la Volga -1
Croisire sur la Volga - 2
Croisire sur la Volga - 3
Croisire sur la Volga - 4
Croisire sur la Volga - 5
Croisire sur la Volga - 6
Croisire Musicale (1)
Croisire Musicale (2)
Croisire Musicale (3)
Croisire Musicale (4)
Croisire en Croatie
Dubrovnik - Korcula et Mjlet
Split - Sibenik - La Krka
Trogir - Hvar
Kotor
Vie bord
Croisire sur le Danube
croisire sur le Danube - 2
Croisire sur le Danube - 3
Croisire sur le Danube - 4
Croisire sur le Danube - 5
Voyage en Turquie
Istanbul - Ankara
Cappadoce
Antalya - Konya
Cte Egenne
Sites archologiques (Ephse)
Ephse (suite) / Pamukkale
Sites de Laodice et Perg
Prine/Didymes
Milet - Ayvalik
Troie
Pergame
Retour en Turquie
Retour Turquie (suite 1)
Retour en Turquie (suite 2)
Retour en Turquie (suite 3)

Arts et Temps Libre

Arts et Temps Libre
http://jackomood.keosite.com?page=Ma%20Vision%20de%20l%27Art
J'ai créé ce site dans le but d'exprimer l'intérêt que je porte à l'Art et au domaine artistique en général, et aussi pour montrer que l'Art est présent dans notre vie quotidienne et qu'il se manifeste sous de multiples formes, y compris dans nos loisirs. L'Art de Vivre, c'est savoir apprécier la beauté partout où elle se trouve, que cette beauté soit perçue par nos sens ou par notre intellect.

Le terme de " beauté " est très subjectif. La beauté est le caractère de ce qui est beau, et le " beau " est ce qui nous fait éprouver de l'admiration et du plaisir. C'est donc un sentiment très personnel, et dans ce site ma perception de l'Art est basée sur l'ensemble des connaissances que j'ai acquises au cours des années, et sur ma notion personnelle du " beau ". L'art existe en tant que tel, bien entendu, mais je pense qu'à chacun revient la démarche de le rechercher ou le découvrir partout où il se trouve, et aussi d'approfondir ses propres connaissances en la matière. Je pense que c'est également à chacun d'exercer son libre arbitre sur les moyens d'élargir son potentiel culturel et d'agrémenter sa vie quotidienne, que ses choix se portent sur des écrits, des rencontres, des visites, des voyages ou tout autre moyen.

La quasi totalité des photos exposées sur ce site ont été prises avec mon petit appareil-photos numérique, ou mon smartphone; la qualité n'est pas toujours excellente, mais ces outils m'ont permis de garder trace de tout ce que j'ai pu admirer et aimer lors de mes voyages; ils m'ont également permis d'emmagasiner un grand nombre de chefs d'oeuvres exposés dans des musées (lorsque j'en avais l'autorisation). Quelques images - que je n'ai pu photographier moi-même - proviennent de Google Images.

Vous trouverez ci-dessous un Index du site ; s'il est préférable de suivre les pages dans l'ordre indiqué - en particulier pour les Voyages - un menu déroulant - ainsi que des flèches en bas de chaque page - vous permettent de naviguer dans le site à votre guise et selon votre intérêt. Une musique vous accompagnera durant votre visite; si vous désirez changer de mélodie, cliquez sur le petit disque qui s'affiche à gauche en bas de cette page, et une autre mélodie se fera entendre.
LIVRE D'OR : Quel rgal de te suivre dans cette croisire musicale sur la Seine! Tu m'as donn vraiment envie de participer un jour ce genre de balade . En plus, tu as eu le soleil ! Bravo et MERCI ! Bises

ajout par isabelle perrin le 15/05/2015 17h33
Tu as fait un travail magnifique ! Quel bonheur de se promener en musique d'une ville l'autre, d'un pays l'autre, c'est formidablement apaisant ... je reviendrai de temps autre me plonger dans ces images. Merci toi pour ce partage ! Et d'normes bisous tout plein d'amour ma petite maman....

ajout par Natie le 31/08/2012 21h34
J'avoue tre impressionne par tes capacits en informatique ! Au-del de a j'ai eu beaucoup de plaisir revoir le Londres que j'ai connu autrefois mais aussi dcouvrir le nouveau et a me donne envie d'y retourner : dommage de ne pas le faire avec toi !

ajout par christine martin maricridav@orange.fr le 16/09/2011 18h06
Quel tresor de souvenirs. J'ai adore la Turkie et la Croacie! Les photos donnent vraiment la sensation d'y etre vu par un voyeur! Bravo pour la mise en page et la musique!!!! Keep it up!

ajout par Jackie Rodrigues le 05/09/2011 16h01
pour l'instant, trop occupe par les petits enfants, je n'ai pas lu avec attention mais je le ferai srement avec grand plaisir.

ajout par bougrainb@cegetel.net le 15/05/2011 16h10
On retrouve toute ta sensibilit et ton got de l'art dans ce site. On s'y promne dans la srnit, chaque pas nous entranant vers une nouvelle dcouverte culturelle. Continue nous faire dcouvrir le monde !

ajout par La Cagouille le 14/05/2011 19h34
J'espre que mes visiteurs prendront plaisir regarder ce site et n'hsiteront pas me donner leurs commentaires pour que je puisse l'amliorer, ce que j'ai dj commenc faire..... mais on peut toujours et encore mieux faire ......

ajout par Jacqueline Ellie (la cratrice du site) le 13/05/2011 15h42
Index
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20sur%20le%20Danube
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20sur%20la%20Volga%20-1
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20Boston-Qubec
PEINTURE MUSIQUE CINEMA VOYAGES CHANT SCULPTURE
SPORTS MONUMENTS DANSE LECTURE THEATRE PIANO
PEINTURE MUSIQUE CINEMA VOYAGES CHANT SCULPTURE
SPORTS MONUMENTS DANSE LECTURE THEATRE PIANO
Vous pouvez cliquer sur le bouton de votre choix pour visualiser la page désirée
Arts et Temps Libre
http://jackomood.keosite.com?page=Ma%20Vision%20de%20l%27Art
Expressions de l'Art
http://jackomood.keosite.com?page=Expressions%20de%20l%27Art
Ma vision de l'Art
http://jackomood.keosite.com?page=Ma%20Vision%20de%20l%27Art
Arts sensoriels - Arts intellectuels
http://jackomood.keosite.com?page=Arts%20visuels
Voyages
http://jackomood.keosite.com?page=Voyages%20-%20Europe
E. Croisière au PORTUGAL
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20au%20Portugal
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20au%20Portugal
H. Croisière sur la Volga
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20sur%20la%20Volga%20-1
I. Croisière Boston-Québec
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20Boston-Qubec
J. Balades en FRANCE
http://jackomood.keosite.com?page=Balades%20en%20France%20-%20Royan
http://jackomood.keosite.com?page=Balades%20en%20France%20%3A%20Bordeaux
G. Croisière Musicale en Hte NORMANDIE
http://jackomood.keosite.com?page=
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20Musicale%20%281%29
Royan
http://jackomood.keosite.com?page=Balades%20en%20France%20-%20Royan
Bordeaux
http://jackomood.keosite.com?page=Balades%20en%20France%20%3A%20Bordeaux
(site en construction)
K. Croisière sur le Danube
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20sur%20le%20Danube
C. Visite de BERLIN
http://jackomood.keosite.com?page=Berlin%20-%20La%20Ville
http://jackomood.keosite.com?page=Berlin%20-%20La%20Ville
Ville historique
http://jackomood.keosite.com?page=Berlin%20-%20La%20Ville
Les Châteaux
http://jackomood.keosite.com?page=Chateaux%20%3CAGRAVE%3E%20Berlin
Berlin au XXe s
http://jackomood.keosite.com?page=Berlin%20et%20l%27Histoire
Pergame / Dresde
http://jackomood.keosite.com?page=Muse%20Pergame%20-%20Dresde
B. Visite de LONDRES
http://jackomood.keosite.com?page=Londres
http://jackomood.keosite.com?page=Londres
Vie culturelle - Monarchie
http://jackomood.keosite.com?page=London%20-%20Culture%20%26%20Monarchie
Espaces verts
http://jackomood.keosite.com?page=London%20-%20Espaces%20verts
A. Visites en ITALIE
http://jackomood.keosite.com?page=Visite%20de%20Rome
Cité du Vatican
http://jackomood.keosite.com?page=Cit%20du%20Vatican
Rome
http://jackomood.keosite.com?page=Visite%20de%20Rome
Lacs italiens
http://jackomood.keosite.com?page=Lacs%20italiens
La Toscane
http://jackomood.keosite.com?page=La%20Toscane
Konya
http://jackomood.keosite.com?page=Antalya%20-%20Konya
Antalya
http://jackomood.keosite.com?page=Antalya%20-%20Konya
D. Voyage en TURQUIE
http://jackomood.keosite.com?page=Voyage%20en%20Turquie
Istanbul
http://jackomood.keosite.com?page=Istanbul%20-%20Ankara
Ankara
http://jackomood.keosite.com?page=Istanbul%20-%20Ankara
Cappadoce
http://jackomood.keosite.com?page=Cappadoce
Côte égéenne
http://jackomood.keosite.com?page=Cte%20Egenne
Sites archéologiques
http://jackomood.keosite.com?page=Sites%20archologiques%20%20%28Ephse%29
Retour en Turquie
http://jackomood.keosite.com?page=Retour%20en%20Turquie
Korcula Mjlet
http://jackomood.keosite.com?page=Dubrovnik%20-%20Korcula%20et%20Mjlet
Vie à bord
http://jackomood.keosite.com?page=Vie%20%3CAGRAVE%3E%20bord
Trogir- Hvar

http://jackomood.keosite.com?page=Trogir%20-%20Hvar
Kotor
http://jackomood.keosite.com?page=Kotor
F. Croisière en CROATIE
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20en%20Croatie
Dubrovnik
http://jackomood.keosite.com?page=Dubrovnik%20-%20Korcula%20et%20Mjlet
Sibenik Parc de la Krka
http://jackomood.keosite.com?page=Split%20-%20%20Sibenik%20-%20La%20%20Krka
Split
http://jackomood.keosite.com?page=Split%20-%20%20Sibenik%20-%20La%20%20Krka

Ma Vision de l'Art

Qu'est-ce que l'Art ?
D'où vient-il ?
L'Art doit sa naissance à l'Homme et il en est indissociable. Sans l'homme, il n'y aurait pas d'Art. L'Art a commencé lorsque l'homme a créé, non pas comme l'animal dans un but utilitaire, mais pour "représenter" ou "exprimer" . C'était un message, un moyen d'expression, de communication.

Dès la Préhistoire, l'art s'est manifesté par l'habileté de l'homme à tailler des matériaux aussi durs que le silex ou aussi fragiles que des os, pour en faire de fines pointes de flèches. Malgré le but incontestablement utilitaire de ces objets, il est indéniable qu'on peut appeler "art" la minutie extrême du travail effectué par l'artisan, la perfection de la forme, le sens inné de l'esthétique, sans compter la gratuité du geste, en un mot : l'Art pour l'Art. C'est la naissance de la " Sculpture ".

Les dessins et fresques qui ornaient les parois des grottes où vivaient nos ancêtres, les décors rudimentaires des premières poteries, sont les premiers pas de " l'Art pictural ".

Lorsque l'homme a quitté ses cavernes et qu'au fil des siècles la vie en société s'organisait, une forme d'urbanisme est née avec la construction d'habitats plus moins élaborés selon les matériaux utilisés. Ainsi naquit " l'Architecture ".

Puis l'Art s'est transmis. D'abord, ce fut le bouche à oreille. Puis, avec le développement du commerce, de la navigation fluviale et maritime, l'art s'est propagé dans des contrées plus ou moins lointaines.

L'apparition de " l'écriture " a facilité et accéléré l'échange et la connaissance des arts. De nos jours, les "médias" sont les plus puissants ambassadeurs de l'Art.



Ma Relation avec l'Art
L'Art est un moyen d'expression et de communication.

Il permet à l'ARTiste (ou ARTisan) d'exprimer son savoir-faire selon sa conception personnelle de la beauté, et de communiquer aux autres son approche personnelle de l'esthétique.


Ma Vision de l'Art
Mon approche de l'Art
la sculpture
http://jackomood.keosite.com?page=Expressions%20de%20l%27Art
Mon tout premier contact avec l'Art, aussi loin que puissent remonter mes souvenirs, fut la "Musique" avec l'étude du piano dès l'âge de 7 ans, puis l'écoute de concerts organisés à l'époque par les Jeunesses Musicales de France.





Je me souviens également qu'à mon entrée en 6ème j'étais passionnée par la "Mythologie"; je regrettais alors mon statut
de "femme" car je rêvais d'être archéologue et je croyais à cette époque que seuls, les hommes, en avaient le privilège. Nul besoin de préciser que cette passion pour la mythologie, l'antiquité, les civilisations anciennes..., n'a fait que s'amplifier au fil des années.





La "lecture" fut alors pour moi, durant mes années d'études, une façon d'assouvir cette soif de tout ce qui avait trait aux civilisations et découvertes anciennes, en attendant que mon âge me donne la possibilité de visiter par moi-même les expositions, les musées, d'assister à des cours, des conférences, puis enfin de voyager pour enrichir mes connaissances.












L'Art est dit-on affaire de goût, mais ne dit-on pas aussi que tous les goûts sont dans la nature ! Le passionné d'art contemporain a-t-il moins de goût que l'amoureux d'art roman ou d'art pré-colombien ?





















L'Art est universel. Il n'a pas de langage ni de frontières. L'art est généré par un besoin instinctif et irraisonné de création. Il est libre, mais peut subir les influences d'une époque, suivre les grands courants à la mode, et être hélas motivé par l'argent !



Accueil
l'architecture
la peinture

Expressions de l'Art

lien
lien
Expressions de l'Art

http://jackomood.keosite.com?page=Arts%20visuels
.... et de nombreux autres arts :
Arts auditifs

Arts visuels
Arts
audio-visuels
Arts intellectuels
lien
lien

Les expressions de l'Art sont
multiples et très diversifiées.

On peut toutefois les classer
en deux catégories :

- Les arts "sensoriels"

- Les arts "intellectuels"




..... dont vous verrez la description sur les
pages suivantes ....
Accueil
Arts sensoriels
Arts intellectuels
La différence essentielle entre l'Art Sensoriel et l'Art Intellectuel est son accessibilité.

L'Art Sensoriel est perçu par nos 5 sens : la Vue, l'Ouie, l'Odorat, le Goût, le Toucher, donc, à défaut d'infirmité, accessible à tous.

L'Art Intellectuel est un produit de la pensée.
Il nécessite la maitrise du langage, de la lecture, et principalement la faculté de comprendre et de raisonner; son accessibilité est donc dépendante de cette maîtrise.
- Arts du Langage parlé
. art dramatique
. art lyrique ....
- Arts du langage écrit
. art littéraire
. poésie
. signes d'écriture
(glyphes, alphabets)
. supports d'écriture
(papier, pierre...)
etc..
-
- Arts Plastiques
. peinture
. architecture
. sculpture
. gravure etc...
- Arts Décoratifs
. tapisserie
. mosaïque
. vitrail etc..
- Musique
- Danse etc.

Arts visuels

1. Arts Visuels
Peinture
Cet art s'est tout d'abord manifesté sous forme de dessins et fresques exécutés par nos ancêtres sur les parois de leurs cavernes. Cette activité artistique avait pour but essentiel de décrire d'une manière figurative ce qui constituait leur environnement immédiat. Au fil des siècles, cette création fait de plus en plus appel à l'imagination, tout en restant figurative. Des ateliers, des écoles de peinture se créent; de nouveaux thèmes apparaissent et se développent, basés non plus sur la réalité, mais inspirés de la religion et de la mythologie.

Puis les styles et les techniques évoluent pour aboutir, à l'époque contemporaine, à une peinture non figurative, abstraite et intellectualisée. Comme dans tout art, chaque artiste est unique et pourrait dans bien des cas constituer à lui seul un art dans l'Art. La peinture figure sans aucun doute parmi les arts les plus individualistes et les plus subjectifs. Elle nécessite un grand nombre de classifications :




* par style : baroque, classique, Renaissance....

* par sujet : portrait, paysage, nature morte...

* par procédé : huile, aquarelle, gouache....

* par école : flamande, française, italienne....

* par support : toile, carton, bois, pierre...

* par technique : perspective, trompe-l'oeil, trait....
etc...


L'Antiquité nous a légué de nombreux témoignages d'art visuel à travers l'art grec, l'art roman, l'art égyptien, pour ne citer que ceux-ci. Grâce à cet héritage, nous avons découvert les plus belles créations de l'Homme dans des domaines où celui-ci exerçait déjà ses talents dès l'âge préhistorique. Les plus représentatifs de cet Art Visuel sont les suivants :

Autres arts visuels
L'art a de nombreux autres moyens visuels de s'exprimer dont il serait difficile de faire une liste exhaustive.

L'écriture, par exemple, est une expression purement visuelle; comment ne pas admirer les hiéroglyphes de l'écriture égyptienne, les caractères cunéiformes de l'écriture sumérienne, de même que l'écriture arabe, japonaise etc...


Citons également :

- l'art floral, l'art pyrotechnique,

- l'art japonais du papier (origami),

- les arts d'agrément (Haute Couture, tapisserie,
patchwork, travaux d'aiguille....),

- le sport, les arts martiaux, l'art équestre, la danse,

- la photographie, cinéma, télévision, vidéos...
etc...





Ajoutons que l'Art de la Table (et Gastronomie française) a été inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco.











Un proverbe latin donne la définition suivante: " Le plus fructueux de tous les arts,
c'est l'art de bien vivre "



Arts sensoriels
http://jackomood.keosite.com?page=
http://jackomood.keosite.com?page=Voyages%20-%20Europe
http://jackomood.keosite.com?page=
http://jackomood.keosite.com?page=Arts%20audibles

L'architecture est un exemple très représentatif de l'expression visuelle. Après le torchis, la brique, la pierre, de nouveaux matériaux ont été exploités et créés, conjointement avec l'emploi de techniques de plus en plus sophistiquées.

Parmi les réalisations antiques et modernes, on peut citer à titre d'exemples :





* temples, églises, abbayes, cathédrales.......
* palais, châteaux....
* théâtres, opéras, amphithéâtres...
* colonnes, obélisques, arcs de triomphe...
* aqueducs, ponts, viaducs...
* pyramides, monuments funéraires ...
* habitat rural, urbain.....
* bâtiments publics, privés
etc...

Cet art, parmi les plus anciens, a de multiples supports : pierre, marbre, bois, métal, ivoire.... Ses plus belles représentations, façonnées par la main de l'homme, nous proviennent des civilisations anciennes.

Cette activité artistique s'exprime dans les domaines suivants :


* statuaire
* ornements architecturaux : moulure, frise,
bas-relief...
* décor funéraire : sarcophage, mausolée...
* ébenisterie : mobilier de luxe, mobilier
liturgique ....
* gravure : sur bois, métal, ivoire....
* arts décoratifs :
* orfèvrerie : bijoux, objets de culte...
* ferronnerie
* mosaïque : de sol, murale...
* vitrail
etc...
Architecture
Sculpture
Accueil
la flûte

Arts audibles

http://jackomood.keosite.com?page=Voyages%20-%20Europe

L'expression de l'art par l'intermédiaire de l'organe auditif, l'oreille, se limite au produit des sons. Le bruit est lui-même un son, mais peut-on appeler "art" le bruit d'un marteau-piqueur ?

Pour que le bruit soit considéré comme s'apparentant à de l'art, il faut que les sons soient organisés de manière à produire soit un rythme, soit une harmonie, qui soient perçus positivement par l'oreille de l'auditeur. L'art de combiner les sons est la


MUSIQUE



En tant qu'art sensoriel, la musique est accessible à tous (à l'exclusion des malentendants). Son langage est universel et n'a pas besoin de mots pour s'exprimer et se faire comprendre. Quand bien même la musique serait accompagnée de mots (comme dans le chant), l'incompréhension éventuelle des mots n'est pas un obstacle à l'appréciation de la musique qui les accompagne.

La musique a de multiples supports qu'on peut toutefois classer en deux catégories :

A - Musique instrumentale
B - Musique vocale
http://jackomood.keosite.com?page=
2. Arts Audibles
Dans ce mode d'expression, la musique s'appuie sur des "instruments" qui produisent des sons différemment perçus par l'oreille en fonction de l'instrument. Ceux-ci sont très nombreux et variés; certains sont très anciens et étaient déjà utilisés dans l'Antiquité, tout en ayant subi des modifications au cours des siècles, comme :
A - Musique instrumentale
Les instruments à vent (le son est obtenu par un flux d'air dans l'instrument, provenant du souffle de l'instrumentiste). On distingue :
Parmi les instruments musicaux, on distingue :
Les instruments à percussion (le son est obtenu en faisant vibrer l'instrument ou en le frappant avec la main ou avec une ou plusieurs baguettes). Le son dépend de la matière vibrante :
En dernier lieu : Les instruments électriques, et les instruments électroniques qui utilisent l'électricité à seule fin motrice (guitare), ou pour remplacer un système mécanique (orgue).
La Musique Instrumentale peut être jouée individuellement (piano, violon, saxo ou autre....)






....ou à plusieurs (trio, quatuor, orchestre etc..), et en général avec des instruments différents, ce qui nécessite à l'ensemble d'être dirigé soit par un membre du groupe, ou un chef d'orchestre (lorsqu'il s'agit d'un grand ensemble).
ces instruments à percussions peuvent être joués par un seul instrumentiste :

B - Musique Vocale
Lorsque la musique ne s'appuie pas sur un instrument, mais sur la voix : c'est le CHANT. Le chant peut être pratiqué avec ou sans accompagnement instrumental. Il peut être individuel, comme les solistes de l'opéra ou les chanteurs de jazz ou de variétés.








Il peut être pratiqué à plusieurs : en duo, en petit ensemble, en groupe vocal (ou choeur).










La musique vocale peut être : classique, de jazz, de variétés, baroque, religieuse, militaire, folklorique, "country", negro spirituals, etc...

(la batterie)
3. Arts Audio-visuels
Ce mode d'expression associe l'image et le son. Il a connu un développement rapide depuis l'invention de la photographie avec la naissance du Cinéma et de la Télévision.

Cet art, bien qu'étant essentiellement sensoriel, fait toutefois appel à la compréhension, à la pensée, lorsqu'il s'agit de textes ou de langages, et s'apparente en quelque sorte à l'Art Intellectuel (décrit ci-après).
Arts sensoriels
http://jackomood.keosite.com?page=Arts%20intellectuels
J'ai le bonheur d'être choriste dans un Choeur de Musique Classique. Notre répertoire porte principalement sur la musique sacrée : messes, requiems, oratorios.... , oeuvres de grands compositeurs - de l'époque baroque ou contemporaine.... mais aussi de compositeurs moins connus qu'on est ainsi amenés à connaître et à aimer. L'Union fait la Force dit-on, et c'est aussi vrai en musique : chanter dans un groupe nous oblige à unir nos voix pour n'en faire qu'une, et nous anime du besoin de nous faire entendre du public pour lui faire partager notre plaisir.

(saxophone)
Accueil
la flûte
le luth
la harpe
le clavecin
Les instruments à cordes (le son est rendu par un crin, un boyau ou un fil métallique tendu). Ces cordes peuvent être :
piano
harpe
violon
frappées :
pincées :
frottées :
trompette
hautbois
les cuivres :
les bois :
tambour
membrane :
castagnettes
bois :
cymbales
métal :
Musique de Chambre (quatuor)
Jazz (quintet)
Choeur, avec accompagnement
musical et chef d'orchestre

Arts intellectuels

http://jackomood.keosite.com?page=Voyages%20-%20Europe

Arts intellectuels
http://jackomood.keosite.com?page=
La Poésie
La Littérature
L'écriture, qui est le point de départ de la littérature, est née il y a plus de 5000 ans en Mésopotamie. Ayant la " pierre" comme support à son origine sumérienne, puis un support végétal, le " papyrus" utilisé par les scribes égyptiens à l'époque pharaonique, il a fallu l'invention de l'imprimerie au XVe s. de notre ère pour que les documents désormais écrits sur support " papier" soient reproduits et diffusés à grande échelle au niveau mondial.

Les bibliothèques, à l'image de l'antique Bibliothèque d'Alexandrie, ont pu alors s'enrichir d'une quantité d'oeuvres jusqu'alors inédites, et se sont multipliées partout dans le monde. Le savoir et la connaissance se sont ainsi transmis entre nations quelle que soit la langue d'origine, la traduction servant le cas échéant d'intermédiaire.
4. Arts Intellectuels
Les arts intellectuels peuvent être visuels, audibles ou audio-visuels, la différence essentielle avec les arts sensoriels étant la barrière du langage. Le langage, qu'il soit écrit ou parlé, est en effet le principal véhicule de la pensée. Il est le moyen essentiel de communication entre les individus, mais pour atteindre cet objectif, il doit être compris et réceptif par tous (nécessité de traduction), et requiert bien entendu un niveau intellectuel suffisant pour susciter l'intérêt chez les individus.

Les modes d'expression de l'Art Intellectuel - qui jouent un rôle essentiel dans la culture intellectuelle de l'homme - sont :

- la littérature (ou Art du Langage), l'écriture en étant le point de départ;

- le théâtre (ou Art Dramatique), les dialogues en étant le véhicule;

- la poésie (à la fois art du langage et art dramatique)
Le Théâtre
Le Théâtre est un moyen d'expression oral et visuel de l'écriture. Il n'est accessible que dans la mesure où les dialogues des comédiens sont compris par les spectateurs; il requiert donc la connaissance du langage parlé (éventuellement traduit). Deux genres s'opposent : la Tragédie et la Comédie.

Le théâtre existait dans le monde antique ; nombreux sont les vestiges des théâtres et amphithéâtres construits par les Grecs et les Romains où étaient représentées des pièces écrites par les dramaturges de l'époque, dont certaines sont encore au répertoire classique du XXIe s. Les pièces de théâtre sont généralement inédites, mais certaines sont inspirées d'oeuvres littéraires ou de scénarios de films de cinéma ou de télévision.

Lorsqu'on associe Musique et Théâtre, l'art dramatique devient l'Art Lyrique (opéra, opéra-comique, comédie musicale).


.... Mignonne, allons voir si la rose......
.... j'me suis fait tout p'tit devant une poupée ...
G. Brassens


.... mon pays, ce n'est pas un pays, c'est l'hiver...
G. Vigneault
... Rodrigue, as-tu du coeur ?...
La poésie se porte toujours bien, malgré les SMS, les e-mails etc... parce que

" La poésie est cette musique que tout homme porte en soi"
(dixit Shakespeare)
Le rapport "Poésie/Musique" n'est plus à démontrer.

De nombreux poèmes ont été mis en musique, et de grands interprètes, tels que Georges Brassens, Léo Ferré, Gilles Vigneault.... (pour ne citer que ceux-là), ont accompagné leur musique de magnifiques textes poétiques.
http://jackomood.keosite.com?page=Voyages%20-%20Europe
Si la poésie est un Art du Langage à part entière, c'est un art que l'on peut qualifier d'art "intérieur", en ce sens qu'il n'a pas besoin d'être "communiqué au public" pour exister. Qui n'a pas dans sa vie, en particulier au moment de l'adolescence, eu recours à l'écriture, et parfois à la poésie, pour exprimer ses sentiments ou pensées les plus profondes ? Le "journal intime" est le confident de bien des jeunes filles, c'est leur "jardin secret".
Ayant eu au collège des difficultés pour m'exprimer en langage littéraire, je me mis très jeune à composer des petits poèmes. Au départ, le but était de me moquer de mes professeurs, puis de décrire divers moments de mon existence, de façon légère et humoristique. Puis, au fil des années, les sujets devinrent plus sérieux, et tout ce qui m'entourait devint un sujet de poème, y compris mon entourage, mes chagrins, mes soucis, mais aussi mes joies. Les moments de tristesse et de mélancolie sont les moments les plus propices à la pensée poétique, et je comprends pourquoi tant de poètes romantiques se sont réfugiés dans la poésie comme échappatoire à leur mal-être.
En dehors des grands poètes étudiés dans le contexte scolaire, j'aimais lire et relire les grands romantiques. J'avais une passion pour Lamartine, qui devançait largement mon admiration pour Musset, Vigny, Hugo...... Mais mon recueil favori était "Toi et Moi" de Paul Géraldy, et je garde précieusement dans ma bibliothèque le recueil jauni et en mauvais état dont je ne me séparerai pour rien au monde.
Accueil

Voyages - Europe

Les drapeaux ci-dessous représentent les pays que j'ai eu le plaisir de visiter et dont j'ai rapporté quelques images dans les pages qui suivent :

Turquie (presqu'en totalité),Croatie, Allemagne (Berlin),
Italie (Rome, Florence, Cité du Vatican, Lacs italiens), Portugal, France, Grande-Bretagne (Londres), Autriche (Vienne, Salzbourg), Hongrie (Budapest), Russie (St. Petersbourg, Moscou)...



Voyager à travers le monde,
c'est le connaître mieux

Commençons d'abord par :

Voyager en Europe

Voyager

...c'est apprendre à
connaître le monde...

Mis à part les pays limitrophes de la France, tels que Belgique, Allemagne, Suisse, Italie, Espagne, Portugal, j'ai eu le plaisir de faire des voyages culturels dans une Europe un peu plus éloignée de nos frontières, comme la Croatie, la Turquie, la Russie, la Hongrie, les pays d'outre-Manche (Angleterre, Irlande....). Vous trouverez sur ce site une description détaillée et imagée des souvenirs que j'ai conservés de ces pays.
La Mer Adriatique et la Côte Dalmate
http://jackomood.keosite.com?page=Balades%20en%20France%20-%20Royan
Si vous voulez voir la description illustrée des voyages cités ci-dessous, et visiter cet endroit, cliquez sur devant la bannière
déroulante du lieu choisi.

http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20en%20Croatie
http://jackomood.keosite.com?page=Voyage%20en%20Turquie
http://jackomood.keosite.com?page=Visite%20de%20Rome
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20en%20Croatie
http://jackomood.keosite.com?page=Cit%20du%20Vatican
http://jackomood.keosite.com?page=Visite%20de%20Rome
http://jackomood.keosite.com?page=Cit%20du%20Vatican
http://jackomood.keosite.com?page=Cit%20du%20Vatican
http://jackomood.keosite.com?page=Berlin%20-%20La%20Ville
http://jackomood.keosite.com?page=Voyage%20en%20Turquie
http://jackomood.keosite.com?page=Cit%20du%20Vatican
http://jackomood.keosite.com?page=Londres
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20en%20Croatie
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20au%20Portugal
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20au%20Portugal
http://jackomood.keosite.com?page=Visite%20de%20Rome
exemple
Accueil
Bordeaux
http://jackomood.keosite.com?page=Balades%20en%20France%20%3A%20Bordeaux
Europe, Asie Mineure
http://jackomood.keosite.com?page=
Clermont Ferrand
Cap Estérel
Pont Royal
Haute Normandie
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20Musicale%20%281%29
Royan
http://jackomood.keosite.com?page=Balades%20en%20France%20-%20Royan
France
USA Canada
Italie
http://jackomood.keosite.com?page=Visite%20de%20Rome
Turquie
http://jackomood.keosite.com?page=Voyage%20en%20Turquie
Portugal
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20en%20Croatie
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20Boston-Qubec
Boston
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20Boston-Qubec
Québec
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20Boston-Qubec
Vatican
http://jackomood.keosite.com?page=Cit%20du%20Vatican
Londres
http://jackomood.keosite.com?page=Londres
Berlin
http://jackomood.keosite.com?page=Berlin%20-%20La%20Ville
Croatie
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20en%20Croatie
France
http://jackomood.keosite.com?page=Balades%20en%20France%20-%20Royan
Russie
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20sur%20la%20Volga%20-1
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20sur%20la%20Volga%20-1
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20sur%20le%20Danube
Hongrie
Cité du Vatican
http://jackomood.keosite.com?page=Cit%20du%20Vatican
Visite de Londres
http://jackomood.keosite.com?page=Londres
Visite de Berlin
http://jackomood.keosite.com?page=Berlin%20-%20La%20Ville
Voyage en Turquie
http://jackomood.keosite.com?page=Voyage%20en%20Turquie
Croisière en Croatie
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20en%20Croatie
Croisière au Portugal
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20au%20Portugal
Escapade en Toscane
http://jackomood.keosite.com?page=La%20Toscane
Balade en France à Royan
http://jackomood.keosite.com?page=Balades%20en%20France%20-%20Royan
Croisière musicale en Hte Normandie
http://jackomood.keosite.com?page=
Croisière sur la Volga
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20sur%20la%20Volga%20-1
Visite de Rome
http://jackomood.keosite.com?page=Visite%20de%20Rome
Croisière Boston - Québec
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20Boston-Qubec
Croisière sur le Danube

Balades en France - Royan

BALADES EN FRANCE
1ère étape :
Charente Maritime
page 1
Cette Promenade, très fleurie, est bordée de tamaris qui, au moment de leur floraison, donnent une jolie teinte mauve à tout cette façade en bord de mer. Agrémentée au premier plan de bancs pour les contemplateurs et les promeneurs fatigués, une allée ombragée entre les tamaris a été aménagée pour les piétons et les cyclistes, et ce pour le confort de tous.
Face à la Promenade, il y a non seulement la plage et la mer, mais aussi les rochers......
















........ et puis, sur le sable mouillé (joliment façonné par les vagues), on découvre un tas de choses hétéroclites : algues, coquilles d'huîtres.....












..... puis une bouée, un canot de sauvetage, le drapeau pour la baignade...












.... et soudain un château de sable ...




qui se révèle une véritable "oeuvre d'art"....
Le bord des vagues est aussi accaparé par toutes sortes d'oiseaux, mouettes, goëlands, canards qui se suivent à la queue leu leu en se dandinant, puis des petits oiseaux (dont je ne connais pas le nom) qui se déplacent, non pas en sautillant, mais en marchant très très vite, comme des petits derviches tourneurs car on voit à peine leurs petites pattes bouger. Comme ils se déplacent en même temps, par vagues, et toujours en groupes, c'est très drôle de voir leur va-et-vient continuel et rapide sur le sable !
Bravo, l'artiste !
http://jackomood.keosite.com?page=Royan%20-%202
un échantillon de ces belles villas !
les rochers de Vallières
et ses carrelets
jeux

d'ombre

et

de lumière
Vallières est aussi la royaume favori de mon ami "le héron"
que je retrouve fidèlement à chacune de mes visites !
Mais c'est Poséidon et son trident !
ROYAN
la mer,
le sable,
les vacances...
ROYAN est une coquette station balnéaire située à
l'embouchure de la Gironde, dans la région Poitou-Charentes
et le département de la Charente-Maritime, non loin de la
ville de Bordeaux (voir ci-contre).

Au moment de la libération de la France, fin 1944,
les armées allemandes s'étaient retranchées
dans cette ville (la "poche de Royan"), et
deux sanglants bombardements aériens
la rasèrent presque entièrement ; la
ville dut être entièrement reconstruite.
Il ne reste du Royan d'avant-guerre que quelques villas
qui se trouvaient en périphérie de la ville. C'était une station balnéaire très prisée, avec ses nombreuses villas et chalets nichés dans la verdure, ses grands hôtels victoriens, ses casinos.....

Puis vint la période de reconstruction : une nouvelle ville est née, inspirée des réalisations du grand architecte brésilien Oscar Niemeyer, d'où une architecture moderne avec de grandes avenues, de grandes places, mais aussi la construction de villas style "Belle Epoque" rappelant les villas d'avant-guerre. Il en résulte un ensemble architectural assez réussi. Il fallait que Royan renaisse rapidement de ses cendres pour retrouver sa clientèle et attirer de nouveau les touristes.

Toujours est-il que pour moi, qui n'ai pas connu le Royan d'avant-guerre, j'aime cette ville,
j'aime sa Grande Conche (c'est le mot utilisé dans la région pour désigner une plage), son sable fin, ses villas en bord de mer aux styles très différents. En fait, c'est cette juxtaposition de grandes et belles villas individuelles, très bien entretenues et joliment fleuries, qui donne un charme particulier à la Grande Promenade en bord de mer, une Promenade qui n'a pas à rougir de celle des Anglais à Nice (soyons chauvins !).
Bordeaux
Royan

Royan - 2

Eglise Notre Dame
Cette église, que les royannais désignent souvent comme leur cathédrale (du fait de sa masse architecturale très imposante), domine la ville de toute sa hauteur. C'est un édifice tout en béton armé conçu par l'architecte Guillaume Gillet.

Très imposante vue de l'extérieur, avec son clocher qui culmine à 65m, on est saisi, dès qu'on pénètre à l'intérieur, par l'espace grandiose de la nef, la hauteur de l'ensemble, et surtout par la lumière dégagée par ses nombreux vitraux. On imagine difficilement une telle luminosité intérieure quand on voit de l'extérieur cette masse austère.

Visite de la ville - ses curiosités

......Après avoir vu le côté "station balnéaire" de Royan, rendons-nous au centre-ville pour découvrir quelques curiosités architecturales de la ville, entre autres les églises, le marché couvert.....

Les vitraux jouent un rôle très important dans cette église. Ils sont partout. Dès l'entrée par le porche principal, le regard du visiteur est immédiatement attiré par le grand vitrail au-dessus du choeur. La nef, quant à elle, est entourée de hauts vitraux verticaux qui diffusent à l'intérieur de l'édifice un doux éclairage. Sur les bas-côtés, les stations du Chemin de Croix sont représentées dans un design très moderne sur vitraux de forme conique aux coloris très vifs. Dans la travée-arrière du choeur se trouvent quelques vitraux de style naïf représentant des scènes de la vie du Christ.
On ne peut parler de l'église de Royan sans évoquer ses Grandes Orgues (de Robert Boisseau), renommées pour leur musicalité. Des concerts y sont régulièrement donnés, souvent accompagnés de trompette.
Marché Central
Le marché couvert, en forme de coquillage, en fait un des bâtiments emblématiques de la ville de Royan. Il a servi de modèle au C.N.I.T. de La Défense, à Paris. Son aménagement intérieur est particulièrement étudié pour permettre à un maximum de commerçants de s'y installer, tout en réservant un espace suffisant aux clients pour faire le tour des étals sans trop se gêner les uns les autres.

Autres curiosités de la région
Mis à part les nombreuses plages, criques, rochers, chemins des douaniers.... tout le long des côtes à l'est et à l'ouest de Royan, un magnifique et célèbre bâtiment s'élève en pleine mer à quelques kilomètres en face de la ville de Royan :

L'église est entourée d'un petit cimetière, et en faisant quelques pas sur l'esplanade qui s'étend au-delà de l'abside, on peut apprécier la vue sur l'estuaire et profiter du site, en particulier à marée haute, lorsque les vagues viennent frapper les rochers en contrebas.
Il est aussi très agréable de se promener dans les ruelles de cette petite cité ancienne qu'est le village de Talmont, en particulier lorsque celles-ci sont bordées en été de roses trémières.
Eglise Sainte-Radegonde, à Talmont sur Gironde
Classée monument historique en 1890, l'église Sainte-Radegonde
s'élève sur le bord de la falaise surplombant l'estuaire de la Gironde.
Cette magnifique église romane du 12e s. fut longtemps en péril, le courant ayant miné les bases de la falaise, mais ses assises ont été consolidées.
http://jackomood.keosite.com?page=Royan%20-%203
Les sculptures du porche et de l'abside sont d'une finesse remarquable (voir détails ci-dessous)
BALADES EN FRANCE :
Page 2
Charente Maritime
Construit sur un socle rocheux, ce phare est une tour blanche haute de 68 mètres qui comporte 6 étages et un total de 301 marches : au 1er étage l'"appartement du Roi "; au second la "chapelle "; au 3ème une grande salle lumineuse d'où part le large escalier qui mène à la "lanterne " au 6ème étage. Les autres étages servent de paliers et de chambre de quart (à l'usage des gardiens). Ce phare est maintenant totalement automatisé; des gardiens en assurent l'entretien et accueillent les nombreux visiteurs.
Le Phare de Cordouan
Grand vitrail
au-dessus du choeur
Notre Dame de l'Assomption
Construite au début des années 50, dans le quartier résidentiel du parc de Royan, cette étonnante église moderne reflète parfaitement l'influence brésilienne des réalisations de l'architecte brésilien, Oscar Niemeyer.

La façade, flanquée d'un clocher carré, retient l'attention par son immense tympan en céramique représentant l'Assomption.
Scènes de la vie du Christ
Vitraux verticaux entourant la nef
Chemin de Croix (2 des 12 vitraux)
Royan

Royan - 3

Art Roman
L'Art Roman est né dans le royaume de France autour de l'an Mil.

Son extension en Saintonge est liée au développement des pélerinages, celui de Saint-Jacques de Compostelle notamment ; la Saintonge est en effet traversée par un des principaux chemins menant à St. Jacques. L'engouement pour ces pélerinages, conjugué à l'essor démographique de la région, exigeaient la multiplication de paroisses pour accueillir des fidèles de plus en plus nombreux.

C'est ainsi que dans la Saintonge des XIe et XIIe siècles, l'art roman produisit un ensemble architectural et ornemental des plus riches et des plus attachants, et ce n'est pas sans raison que la profusion de ces édifices religieux lui a donné le titre de " pays de la Saintonge Romane ".
Caractéristiques d'une église romane
Les églises romanes sont simples, basses, petites et sombres (fenêtres peu nombreuses et petites), avec des murs épais.

L'église romane est couverte d'une voûte en berceau (une voûte est une structure destinée à couvrir un espace vide entre deux murs parallèles). Elle est dite "en berceau" lorsqu'elle est semi-circulaire et constituée d'une série d'arcs s'appuyant sur des chapiteaux.











Etant très lourde, elle est soutenue par des murs épais, peu élevés, percés de petites fenêtres, et renforcés par des contreforts extérieurs (un contrefort est un bloc de maçonnerie élevé à l'extérieur d'un mur pour le soutenir). Les contreforts des églises romanes sont directement appliqués sur l'église pour renforcer la structure.









St. Etienne, Floirac
St. Martin, Meursac
Notre-Dame, Corme-Ecluse
St. Trojan, Rétaud (et ses modillons grimaçants)
Eglises romanes en Saintonge
Nombreuses sont les églises romanes que l'on peut découvrir dans la région charentaise, non seulement dans de grandes villes comme Saintes (au nord de Royan), mais également dans de petites communes avoisinantes.
Notre Dame,
(Abbaye aux Dames) - Saintes
http://jackomood.keosite.com?page=Royan%20-%204
Sur les chapiteaux, les colonnes, et les tympans, on trouve tout un monde de personnages inquiétants : monstres grimaçants, animaux fantastiques (les modillons), qui entretenaient la peur de la justice de Dieu.
BALADES EN FRANCE :
Page 3
Charente Maritime
contreforts
Le tympan est la partie extérieure de l'église située au-dessus du portail.
Saint Etienne,
Vaux s/Mer
(entouré du vieux
cimetière)

Ste Radegonde, Talmont
voûte en berceau
chapiteaux
St. Pierre, Mornac s/Seudre
Royan
St. Pierre, Royan
N.D. des Anges, Pontaillac
Cozes
St. Etienne Mortagne s/Gironde
Saint Romain,
Saint-Romain-de-Benet
Saint Martin
Détail des
chapiteaux
Saint Pierre Mornac s/Seudre

Royan - 4

Site gallo-romain du Fâ, à Barzan
A quelques kms de Talmont, enfoui sous des champs de céréales et de vignes, repose une cité antique, qui était au début de notre ère une importante ville portuaire : le Port Antique du Fâ.

Cette cité gallo-romaine fut découverte grâce aux photographies aériennes d'un archéologue, Jacques Dassier, durant les étés de sécheresse de 1975 et 1976 ; il fut le premier à déceler le plan de la cité parmi les céréales. Des fouilles avaient déjà été effectuées à la fin du 19e s. et au cours du 20e s., dans divers endroits du site, exhumant des poteries, des pièces de monnaie gauloise, des débris de colonnes et châpiteaux.... Mais c'est à partir de 1994 que des fouilles bien structurées débutèrent, la municipalité de Barzan ayant été chargée de l'exploitation du site.

Les photos aériennes avaient en effet dévoilé un site beaucoup plus important que ce qu'on avait pu soupçonner à ce jour, c'est à dire l'existence d'une ville comparable aux grandes métropoles romaines. Des équipes scientifiques de recherches explorèrent et décryptèrent le site, dont voici la description :
Le Temple gallo-romain
Le Temple Monumental du Fâ (désormais disparu) avait été édifié sur le monticule circulaire où l'on voit maintenant en son centre les ruines d'un moulin à vent.
Les Thermes
Le Musée
La fouille archéologique étant terminée, une maquette de ces thermes a pu être réalisée, représentant l'ensemble des bâtiments qui la composent. L'espace laisse supposer que ces thermes étaient utilisés par un grand nombre de personnes.
Les vestiges montrent clairement la disposition des diverses salles (frigidarium, sudatorium etc..) et leur apport en eau, ainsi que les vestiaires, les aires de sport et de repos, etc.
Un petit musée a ouvert ses portes au début des années 2000 et présente des vestiges issus des diverses campagnes de fouilles.
... fragments de colonnes, chapiteaux ....
.... frise, mosaïque au sol.....
http://jackomood.keosite.com?page=Royan%20-%205
poterie
doigts non identifiés !!!!!
(la statue devait être colossale...)
BALADES EN FRANCE :
Page 4
Charente Maritime
sudatorium
Comment réaliser qu'au début de notre ère un grand sanctuaire était édifié à cet endroit ?
" Le Belem "
ROYAN

Royan - 5

BALADES EN FRANCE :
Page 5
Charente Maritime
On ne peut quitter Royan et la Charente Maritime sans évoquer un événement majeur qui se produit chaque été sur la plage de Royan : "Un Violon sur le Sable". C'est un Festival de musique classique et lyrique qui se tient pendant trois soirées "sous les étoiles" et "sur le sable". Un spectacle gratuit pour les personnes assises sur le sable, ou en tribune payante pour ceux qui préfèrent un peu de confort. Un orchestre de 80 musiciens, des invités prestigieux (artistes lyriques, instrumentistes, danseurs étoiles etc... Chaque année plus de 150 000 personnes sont attendues, faisant de ce festival l'un des plus fréquentés de France.
Festivités musicales
C'est également pendant les mois d'été que chaque jeudi, de juin à septembre, des concerts sont donnés dans un peu plus de 30 églises romanes de la Communauté d'Agglomération Royan Atlantique (CARA).

Ces concerts ont un programme très varié et sont donnés, soit par des solistes, soit par de petites formations : duos (violon/violoncelle, piano/clarinette, harpe/ténor, flûte/guitare), trios, quatuors, ou petits ensembles. Ils sont interprétés par des professionnels renommés ou hautement qualifiés, à tel point que les petites églises romanes (dont la capacité d'accueil est réduite) peuvent difficilement contenter les longues files de mélomanes venus souvent de fort loin !

http://jackomood.keosite.com?page=Balades%20en%20France%20%3A%20Bordeaux
Académie Musicale de Royan
Cette Académie Musicale - organisée par l'association Divertimento - propose aux musiciens amateurs, principalement aux élèves en 2ème et 3ème cycle, et ceux en cours de professionnalisation, de se retrouver pour pratiquer la musique, se perfectionner, et rencontrer le public.

Elle propose la pratique de musique de chambre, orchestres à cordes, à vents et symphonique, l'accompagnement d'un soliste de renom, des répétitions, des cours individuels etc...

Toutes les activités musicales - cours et répétitions - sont publiques;

L'Académie et ses partenaires proposent une audition pour les stagiaires qui le souhaitent au cours de laquelle des bourses sont attribuées.
.... et c'est en musique que nous quittons
Royan pour d'autres aventures.....
Les Jeudis Musicaux
...et chaque soir, le spectacle
s'achève par un feu d'artifice tiré
pendant que l'orchestre joue le
dernier morceau ......

.... et c'est magique !
On peut également assister à de très beaux couchers de soleil sur la mer, avec un aperçu de l'église Notre Dame : un magnifique spectacle !
St. Saturnin
Meschers
St. Etienne
Floirac
St. Martin
Le Chay
Royan

Balades en France : Bordeaux

BALADES EN FRANCE
2ème étape :
AQUITAINE


BORDEAUX
http://jackomood.keosite.com?page=Visite%20de%20Rome
Croisière sur la Gironde
16 - 22 juillet 2015
1er jour - Départ de Bordeaux
Rendez-vous en fin d'après-midi sur le Quai des Chartrons pour embarquement sur le bateau :
Installation dans la cabine
SITE EN CONSTRUCTION
Bordeaux

est la ville de France que je préfère (après Paris, et en quasi-égalité avec Versailles).

Il y a plusieurs raisons à cette préférence :

Une raison en quelque sorte "biologique" due à mon héritage paternel. Mon père était originaire d'un petit
village non loin de Bordeaux, St. Christophe de Double. J'étais toute petite lorsqu'au début de la 2ème
Guerre Mondiale, mes parents - habitant alors dans la zone libre de l'Ouest - partirent en exode pour se
réfugier chez leurs lointains cousins de Gironde. Je n'ai que très peu de souvenirs de cette période, si
ce n'est que notre famille d'accueil avait une douzaine d'enfants et que je me sentais un peu perdue parmi
tous ces cousins.

Bien des années se sont écoulées depuis, et ce n'est que très récemment, à l'occasion d'un séjour chez
mes cousins bordelais, que ceux-ci me conduisirent sur les traces de ce passé.

Le petit village St Christophe de Double existe toujours, mais je n'en avais gardé aucun souvenir, et c'est
dans le cimetière du village que j'ai retrouvé trace de quelques membres de ma famille. Cette visite qui,
pour moi, s'assimilait à un pélerinage était également une reconnaissance vis à vis d'une famille qui avait
secouru les siens dans une période troublée. J'ai alors éprouvé des sentiments très forts.
La "famille" est donc la raison majeure de mon intérêt pour Bordeaux.

Je dirai que la Ville elle-même, son architecture, sa situation géographique, sa culture, son patrimoine vinicole, bref, y a -t'il forcément besoin de trouver des raisons à ce qu'on aime ?



J'ai eu le plaisir de faire une croisière sur la Gironde que je vais décrire ci-après ; ce fut pour moi le meilleur moyen de découvrir et d'apprécier toute la richesse de cette région.

-:-:-:-:-:-:-:-:-
PRINCESSE D'AQUITAINE

Visite de Rome



..mais aussi
ville archéologique,
monumentale,
et chrétienne
ROME, Ville éternelle ...

http://jackomood.keosite.com?page=Cit%20du%20Vatican
ROME
9-12 juin 2006
Visite de Rome
J'avais déjà séjourné à Rome quand j'étais jeune, après mes études, et cette ville magnifique qui regorgeait de trésors m'avait alors fascinée. Ce n'est que bien des décennies plus tard que j'eus l'opportunité d'y retourner; j'étais vraiment heureuse de revoir cette ville dont je gardais un vif souvenir, mais j'étais malgré tout anxieuse de ne pas y retrouver la même fascination.

Or, après avoir vagabondé sans but précis, là où mes pas me portaient, je redécouvrais Rome et ses trésors, et ma fascination était toujours là, toujours aussi forte, et je dirais même, plus réfléchie du fait de la maturité que m'avait apportée l'âge et les connaissances emmagasinées au fil des ans dans le domaine de l'art, du "beau" . ROME était bien une "ville éternelle" , une ville éternellement belle !
Arc de Triomphe de Septime Sévère
(203 apr. J.C.)
Arc de Triomphe de Constantin
(315 apr. J.C.)
Le Forum Romain, (coeur de la Rome antique, avec les arcs de triomphe de ses empereurs)


Rome et ses monuments
Rome et l'archéologie - (Rome antique ou Rome des Pierres)
La zone archéologique de Rome est un bonheur pour les passionnés de l'art antique car nombreux sont les vestiges de la puissance et la gloire de l'empire romain il y a deux millénaires. Faisant moi-même partie de ces passionnés, j'ai été ébahie par cette richesse, mais aussi frustrée par le manque de temps de n'avoir pu en découvrir davantage.
Au gré de balades pédestres, Rome offre un diaporama grandeur nature de ses nombreux monuments, églises, musées, vestiges antiques... et s'il est un regret à formuler, c'est de ne pouvoir les voir tous ! En voici quelques exemples ci-après :
Colonne de Trajan
(113 apr. J.C. - ht. 40m)
le Panthéon
détruit puis reconstruit par Hadrien
en 125 apr. J.C. , c'est le mieux
conservé de tous les monuments
de la Rome Antique
Le Capitole
(plans dessinés par Michel-Ange en 1546)
Les nombreuses salles de ses musées
abritent les plus anciennes collections
d'objets d'art au monde
Rome, ville attachante
La visite pédestre de Rome a de multiples avantages. C'est d'abord le plaisir de vagabonder dans les rues, les ruelles, les passages, de jeter un coup d'oeil aux vitrines des magasins, de se laisser tenter par le meilleur café ou cappuccino du monde, ou des "gelati" aux multiples parfums.

Puis, quand les pieds sont un peu fatigués de marcher, de monter, de descendre, de piétiner, de visiter (un monument ou un musée), on ne boude pas son plaisir à s'asseoir un instant sur un des bancs proposés aux promeneurs dans les nombreuses places de la ville. C'est alors une nouvelle découverte qui commence. Chaque place a son attrait spécifique, celle-ci sa fontaine, celle-là son église, cette autre son obélisque....et notre curiosité ne cesse d'être en éveil.

Située à l'aboutissement de trois rues, d'où son nom, voici la magnifique Fontaine de Trévi, célèbre dans le monde entier pour le bain nocturne d'Anita Ekberg dans la Dolce Vita de Fellini, et qui attire une foule de curieux. Comment pourrait-il en être autrement, cette fontaine est si belle : belle de jour, et encore plus belle de nuit !
Un peu plus loin, la Place Navone, une des plus belles places du monde dit-on, nous offre un spectacle extraordinaire avec ses trois fontaines, La Fontaine des Fleuves au centre - avec son obélisque - et à chacune de ses extrémités la Fontaine de Neptune et la Fontaine du Maure luttant contre un Dauphin.
La Fontaine des Fleuves
au pied de l'Obélisque, au centre de la Place Navone
Archéologique :
Les Thermes de Caracala,
Les Forums,
Les arcs de Triomphe...
Monumentale :
Le Colisée,
Le Capitole,
Le Château Saint-Ange,
Le Panthéon....
Chrétienne :
La Basilique Saint-Pierre
La Chapelle Sixtine
Le Musée du Vatican
Ses nombreuses églises...

Attachante avec :
Ses nombreuses places,
Ses ruelles sinueuses,
Ses magnifiques fontaines (Trévi )...

....et Ville très
Accueil
Place Navone et l'Obélisque
La Fontaine de Neptune
La Fontaine du Maure
luttant contre un Dauphin
les Thermes de Caracala (III e ap. J.C.)
1800 personnes pouvaient s'y
baigner en même temps
Le Château Saint-Ange
130 apr. J.C. (mausolée, refuge et prison)
Le Colisée - (75 apr. J.C.)
pouvait accueillir plus de 50.000 spectateurs
La Fontaine de Trevi

Cit? du Vatican


nouveau texte
Cité du Vatican
La Cité du Vatican
est un état souverain
gouverné politiquement par le pape.
Basilique Saint-Pierre
C'est la plus grande basilique de la Chrétienté (près de 3 fois la surface de Notre-Dame de Paris). Elle a subi des transformations radicales au cours des siècles, avec le concours des meilleurs artistes de la Renaissance, tels que Raphaël, Michel-Ange...
La grandiose coupole de Michel-Ange domine l'ensemble; la colonnade (le plus bel ouvrage du Bernin*) sert d'entrée solennelle à Saint-Pierre, avec ses deux grands bras en demi-cercle (voir gravure ci-dessous)
Dès qu'on en a franchi l'entrée, on est tout de suite frappés par l'impression de grandeur qui caractérise la basilique (long. interne: 186m; coupole vue de l'intérieur : 119m.ht. ; nef centrale : 44m ht.- 26m larg.)
Au fond de l'immense nef centrale, le maître-autel est surmonté d'un baldaquin en bronze de 30 m de hauteur (oeuvre du Bernin), puis dans la tribune se trouve une autre oeuvre gigantesque du Bernin : la Chaire de Saint-Pierre, un grand trône de bronze surmonté de deux putti et au-dessus un décor de stuc doré (grappes d'angelots entre des rayons de lumière)
Les nefs latérales sont flanquées d'une cinquantaine de chapelles, parmi lesquelles celle où se trouve la célèbre sculpture en marbre de Michel-Ange : La Pietà. Puis, sur le dernier pilier à droite, la statue de bronze de Saint-Pierre (dont le pied droit est usé par les marques de dévotion des fidèles).
A l'entrée de la nef centrale, un bénitier
soutenu par de gigantesques putti
Cet état se compose de la Basilique Saint-Pierre, des Musées du Vatican et de la Chapelle Sixtine
Musées du Vatican
Les Palais du Vatican se composent d'un ensemble d'édifices comprenant 11 musées, 5 galeries, 1400 salles, des cours intérieures et jardins, des édifices riches de trésors ...
Ayant un intérêt tout particulier pour l'architecture et la sculpture gréco-romaine, je me suis surtout attardée dans les salles où sont exposées de magnifiques copies d'originaux grecs et romains. Vous en verrez ci-après quelques exemples :
S'il est, entre tous les trésors qu'offre Rome à ses visiteurs, une merveille à voir absolument, c'est indéniablement la Chapelle Sixtine, un chef d'oeuvre de la Renaissance, dont les fresques réalisées par Michel-Ange sont un spectacle visuel qui révèle tout le génie de l'artiste.
Lorsqu'on pénètre dans la Chapelle Sixtine, on éprouve un "choc esthétique" qui nous rend muets d'émerveillement devant les somptueuses fresques qui ornent le plafond de la chapelle, depuis le maître-autel jusqu'au mur d'entrée. Neuf fresques représentent en ordre chronologique des épisodes de la Genèse, depuis la Séparation de la Lumière et des Ténèbres à l'Ivresse de Noé, en passant par la Création de l'homme, le Sacrifice de Noé, le Déluge etc... (fresques réalisées entre 1508 et 1512).
La Chapelle Sixtine
* Gian Lorenzo Bernini (1598-1680), dit " le Bernin" était à la fois architecte, sculpteur, peintre, décorateur .... et ses oeuvres ont modelé le paysage urbain de Rome. Depuis Michel-Ange aucun artiste n'a été autant célébré par les papes et les grands de son temps.
23 ans après le Plafond de la Chapelle Sixtine, en 1535, Michel Ange commence à réaliser sur le mur du maître-autel "Le Jugement Dernier", une fresque grandiose dominée par le Christ, juge implacable, le bras levé pour condamner. (cette fresque sera achevée en 1541 - détails ci-dessous)
nouveau texte
les élus
les maudits
le Christ, juge implacable
Disque de porphyre
sur lequel Charlemagne fut couronné empereur dans la nuit de Noël de
l'an 800
http://jackomood.keosite.com?page=Lacs%20italiens
Intérieur de la Chapelle Sixtine
Accueil
Le haut de la Chaire de Saint-Pierre
le baldaquin
Création du Soleil et de la Lune
Création d'Adam
Au plafond, des épisodes de la Genèse
Le Jugement Dernier
(Michel Ange)
Hermès (copie en marbre
d'un original attribué à Praxitèle)
Apoxyomène
(copie de l'original grec de Lysippe)
Neptune
Hercule (bronze)
La Salle Ronde
disque de porphyre de plus de 4m de diam.
Le Torse du Belvédère
(fragment hellénique du 1er s. av. J.C.)
Le Laocoon et ses fils
(oeuvre originale de 3 sculpteurs de Rhodes)
L'Apollon du Belvédère
(copie de celui en bronze)

Lacs italiens

ce cygne ne semble pas troublé
par ce décor austère
Mais Vérone recèle quantité de trésors, ses arènes, ses remparts, ses places : la Piazza Bra, la Piazza Erbe, la Piazza dei Signori, la Via Mazzimi avec ses boutiques de luxe.... Vérone est aussi une ville très verte, très fleurie, une jolie ville qu'on quittera à regrets !
Le Lac de Garde
Nous avons fait halte dans un charmant lieu de plaisance à l'extrémité sud du lac, l'élégante station thermale de Sirmione, très fleurie.
un aperçu depuis le bus
Après la visite de cette ravissante ville de Vérone, nous nous dirigeons vers une autre très jolie ville, une ville d'art et d'eau : Trévise. Le fleuve Sile qui traverse cette petite ville la divise en trois (d'où son nom) et c'est une succession de canaux et de ponts qui lui donne un charme tout particulier.
Le plaisir est également présent en vagabondant dans les petites ruelles au bout desquelles on découvre les principales curiosités de la ville, tel que les maisons décorées de fresques, les dômes des églises, la Tour de l'Horloge, la Piazza dei Signori.... et une fontaine très troublante : la Fontana delle tette !
Quel ravissement de traverser tous ces petits ponts, de jeter un coup d'oeil aux canaux et aux maisons avec leurs jolis balcons qui bordent ces canaux. On se croirait à Venise !
l'eau jaillit de
ses seins,
tel du lait !
http://jackomood.keosite.com?page=Lacs%20italiens%20-%20Page%202
ITALIE DU NORD
Milan et les Lacs italiens
9-16 octobre 2013
L'Italie est le pays voisin de France où je me suis rendue le plus souvent au cours de mon existence : séjours de vacances sur les plages ensoleillées de l'Adriatique et visites-éclair à Venise et Padoue lorsque j'étais célibataire ; quelques années après, ce furent plusieurs jours passés en solitaire à Rome ; et bien des années après, une première visite culturelle à Florence et la Toscane. C'est cette première visite culturelle d'une ville aussi belle que Florence et sa région qui m'a donné l'envie de mieux connaître les lieux les plus réputés d'Italie dont je n'avais en fait qu'un vague aperçu.

C'est ainsi que j'entrepris il y a quelques années une "re-visite" de ces lieux, d'abord par un séjour prolongé et approfondi à Rome, la Ville Eternelle, puis à la Cité du Vatican. L'envie me vint ensuite d'élargir mes connaissances sur des villes d'Italie du Nord que je n'avais visitées que d'une manière très superficielle dans ma jeunesse, tel que Venise, Vérone, Padoue et Milan, puis d'y intégrer les lacs italiens proches de Milan qui, eux, m'étaient totalement inconnus.

Je fis ainsi la découverte de ces grands et magnifiques lacs que sont le Lac Majeur, le Lac de Garde, le Lac de Côme, puis le Lac de Lugano (dont les 2/3 appartiennent à la Suisse).

La petite ville de Sirmione est dominée par une forteresse du XIIIe siècle entièrement entourée par les eaux, le Château des Scaliger et sa grosse tour carrée.
C'est le plus grand des lacs d'Italie : 50 kms de long, 17 kms dans sa plus grande largeur. Bordé par endroits de falaises escarpées, deux routes longent ses deux versants est et ouest, pour un tour total du lac de 158 kms. A notre arrivée en provenance de Milan, une forte brume sur le lac bouchait totalement l'horizon et c'est un tour en bus sur une partie du versant ouest qui nous a permis d'en entrevoir la grandeur et la beauté.
la Piazza dei Signori, et la statue de Dante
la Piazza delle Erbe
(place aux herbes)
et la façade d'un ancien grenier à blé décorée de fresques
les arènes
Tombeau des Scaliger
le Ponte Pietra
(le pont de pierre)




A une vingtaine de kms du Lac de Garde se trouve
la superbe ville de Vérone. Qui ne connaît ses
illustres amants, Roméo et Juliette, et la maison de
Juliette avec son célèbre "balcon" ?





Vérone

Lacs italiens - Page 2

ITALIE DU NORD Page 2
Milan et les Lacs italiens
9-16 octobre 2013
http://jackomood.keosite.com?page=Lacs%20italiens
le chai
le matériel du "parfait viticulteur"
Après ce somptueux "repas-dégustation", dans quel état serons-nous pour notre visite prévue à Padoue ?

Nous commençons d'abord par la visite de la Basilique,
très rococo, et sommes impressionnés par l'imposant
tombeau de Saint-Antoine, et en particulier par ses
reliques (langue, dents ....) qui attirent une foule considérable.



Nous faisons ensuite une promenade dans le centre ville, la Via Roma et ses chics boutiques, la très grande place du Prato della Valle et ses 71 statues ( cette place est plus grande que notre Place de la Concorde et équivalente à la Place St Pierre de Rome). Cette jolie ville est très semblable à Vérone par ses bâtiments, ses canaux, ses ponts, son "chic". Nous sommes en plus gâtés par une très belle journée ensoleillée..... ce qui mérite d'être signalé !
Cette belle journée s'achève avec la perspective de notre visite le lendemain de la "Sérénissime" Venise !
Journée de rêve à Venise
Cette journée de "rêve" débute très mal, traversée en bateau dans la lagune jusqu'à la Place St Marc "sous la pluie". Je n'avais pas revu Venise depuis les belles années de ma jeunesse et j'en gardais un souvenir précieux. Or, il pleuvait, les bâtiments étaient noirs de crasse, il y avait des échoppes de marchands partout au milieu de la Place St Marc, la basilique était en réfection et un grand échafaudage en masquait une partie !! ENORME déception !
pluie...pluie... basilique sous échafaudage ....
Mais une visite guidée de la Basilique nous fait découvrir les superbes mosaïques qui en tapissent la surface et le sol. Puis, le soleil succédant à la pluie, nous pouvons admirer la Place St. Marc (et la foule de badauds), le Palais des Doges, le Campanile, la Tour de l'Horloge....
... les embarcadères où les gondoles sont prêtes
à nous faire visiter les canaux du centre-ville....
Puis, c'est la visite à pied du centre-ville, où nous découvrons au passage le Pont des Soupirs et de belles villas aux balcons bien fleuris. C'est aussi le plaisir d'emprunter les petits ponts et de voir en-dessous de nous passer les gondoles.
DIRECTION MILAN
Un long voyage en bus le lendemain matin, après notre trépidante journée dans la "Sérénissime", nous a permis de nous reposer un peu avant d'atteindre Milan
Milan
Milan, c'est d'abord le Duomo, cette cathédrale de style gothique tardif, hérissée de flèches de pinacles, de statues; c'est l'une des plus vastes églises du monde (derrière St Pierre de Rome et la cathédrale de Séville). On dirait de la "dentelle architecturale".
... et le Château des Sforza...
http://jackomood.keosite.com?page=Lacs%20italiens%20-%20Page%203
Une fois le seuil franchi, nous découvrons le Château de Roncade......
.... puis son parc et ses
arbres centenaires .....
... et la terrasse où a lieu la dégustation
(ironiquement appelée "Cantina" )....
Trévise (suite)
Cette ville est non seulement une ville d'art et d'eau, elle possède aussi l'un des plus célèbres et plus anciens vignobles de la région. Il s'agit du Castello di Roncade. Nous sommes accueillis au Château par le propriétaire en personne, le baron Vincenzo Ciani Bassetti, qui nous fait visiter ses caves et nous invite à une dégustation de ses meilleurs crus. Le domaine est magnifique et ses arbres centenaires en font un décor imposant.
Venise
et ses gondoles !
le soufflage du verre est aussi une spécificité de Venise
La galerie marchande Victor-Emmanuel II où se côtoient les boutiques de luxe, est le rendez-vous par excellence des Milanais.
Léonard de Vinci a passé une partie de sa vie à Milan
Milan, c'est aussi la Scala, où nous regrettons de n'avoir pu assister à La Traviata !
un bijou !

Lacs italiens - Page 3

ITALIE DU NORD Page 3
Milan et les Lacs italiens
9-16 octobre 2013
http://jackomood.keosite.com?page=Lacs%20italiens%20-%20Page%202
Ces Iles Borromées sont magnifiques !
Palais Borroméo

Nous visitons le Palais, et sommes très impressionnés par sa splendeur, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur, des salles magnifiques, de superbes tapisseries sur le thème de la Bible, puis la visite d'une "grotte" curieuse faite de coquillages encastrés dans les murs, ce qui donne un effet assez lourd et pas très esthétique !
De retour sur la terre ferme, nous déjeunons et poursuivons notre route jusqu'à Verbania (voir sur le plan). C'est en quelque sorte pour moi le "clou" de ce voyage : la visite des Jardins de Villa Taranto, un souvenir inoubliable !
Jardins de Villa Taranto
Ces Jardins sont l'attraction florale du Lac Majeur grâce à la quantité et variété de plantes, de bulbes et d'arbres, aux couleurs extraordinaires des fleurs, aux dessins colorés des parterres. C'est une véritable oeuvre d'art née de la passion botanique d'un certain Capitaine Neil Mc Eacharn. Ce jardin offre, quelle que soit la saison, des moments spectaculaires et incomparables aux milliers de visiteurs qui en franchissent l'entrée.
http://jackomood.keosite.com?page=Lacs%20italiens%20-%20Page%204
Stresa
Verbania
Iles Borromées
(Isola Bella)
Depuis la terrasse du Palais, nous apercevons les autres îles, dont l'Ile aux Pêcheurs, l'Ile Madre....
harmonie des couleurs
L'entrée donne immédiatement le ton !
le côté "jardins à l'anglaise"
les parterres aux
lignes colorées
les arbres majestueux
Merci,
Capitaine Neil Mc Eacharn !
serait-on à Giverny ?
Lac Majeur
Milan était notre dernière étape avant la visite de trois lacs italiens qui se trouvent au nord/nord ouest de cette ville, c'est à dire le Lac Majeur, le Lac de Côme et le Lac de Lugano. Nous avions visité au début de notre voyage le Lac de Garde, le lac le plus grand et le plus à l'est de la Vénétie. Nous voulons maintenant voir les trois autres lacs qui se trouvent assez proches les uns des autres, et pas très éloignés de Milan.
Nous nous dirigeons d'abord vers le Lac Majeur ; notre bus longe la rive ouest du lac jusqu'à Stresa où nous embarquons pour les Iles Borromées, pour Isola Bella plus exactement où se trouve le magnifique Palais Borroméo.
travail du fer forgé tout en finesse
Une promenade dans le parc nous permet de voir le Jardin Baroque en terrasses, les paons indiens blancs et au loin les rives du lac avec ses riches villas à flanc de colline.
Traversée en bateau,
par temps gris et venteux !

Lacs italiens - Page 4

Le voyage touche à sa fin, et le dernier jour est plein de promesses car deux lacs attendent notre visite : le Lac de Côme et le Lac de Lugano.
ITALIE DU NORD Page 4
Milan et les Lacs italiens
9-16 octobre 2013
http://jackomood.keosite.com?page=Lacs%20italiens%20-%20Page%203
Nous quittons Milan en début de matinée pour Lugano, importante ville du canton suisse du Tessin.
Nous faisons d'abord le tour d'une partie du lac en bus, et admirons les superbes villas et grands hôtels qui longent ou surplombent la baie, dans un cadre montagneux et très boisé. Lugano est un centre touristique très fréquenté, hiver comme été.
Nous profitons de la douceur du climat pour faire une longue promenade à pied en bordure du lac, et admirons au passage les oeuvres d'art contemporain réparties sur les pelouses.
Très belle station touristique
Nous nous dirigeons ensuite en bus vers Côme où nous déjeunons, et après le déjeuner nous embarquons pour un tour en bateau sur ce lac magnifique qu'est le Lac de Côme.
Lac de Côme
Le Lac de Côme est le 3ème plus grand lac d'Italie après le Lac de Garde et le Lac Majeur. C'est un des lacs les plus profonds d'Europe (plus de 400m à certains endroits). Il a la forme d'un Y (upsilon) renversé.
















Le soleil étant au rendez-vous, nous embarquons à Côme à bord d'un bateau qui longe les rives-ouest du lac et nous fait écarquiller les yeux à la vue de toutes les somptueuses villas, domaines et grands hôtels qui se côtoient sur le bord du lac, ou à mi-hauteur. La plupart de ces domaines appartiennent à des célébrités du monde entier, que ce soit le monde du spectacle, le monde politique, ou tout autre, mais aussi à des sociétés nationales et internationales.
Lac de Lugano
En débarquant du bateau, nous profitons de nos dernières heures en Italie pour une petite visite à pied dans le centre-ville de Côme.

Notre première visite est pour le Duomo, la cathédrale, qui domine le lac du haut de sa coupole verte.
Son magnifique porche sculpté est surmonté d'une rosace, elle-même entourée de deux niches dans lesquelles trônent deux écrivains latins de l'Antiquité : Pline l'Ancien et Pline le jeune (l'oncle et son neveu étaient tous deux originaires de Côme).

A côté de la cathédrale se trouve le Palazzo del Broletto avec sa magnifique façade en pierres multicolores et la Tour de l'Horloge.
le porche
sculpté
Et c'est sur cette visite de Côme que s'achève mon voyage dans la région des Lacs italiens, en Lombardie et Vénétie. De belles images resteront attachées, dans mon coeur et dans ma tête, à chacun de ces lacs magnifiques, aux montagnes et forêts qui les entourent, et aux ravissantes villes d'art et d'eau qui jalonnent leurs rives. L'Italie du Nord abrite des trésors incomparables et ce fut un bonheur pour moi d'aller à leur découverte.
arrivederci, Italia !
Lac de Lugano
(dont les 2/3 appartiennent
à la Suisse)
ville de Lugano
http://jackomood.keosite.com?page=La%20Toscane
Côme
Lac de Côme
le lac est situé dans un cadre magnifique
niches de Pline l'Ancien
et Pline le Jeune
Le Lac de Côme nous offre
un spectacle inattendu

La Toscane

L'origine de cette escapade vient en quelque sorte d'un pacte conclu entre 4 amies de s'offrir un petit voyage au soleil pour fêter un anniversaire commun. La destination fut vite trouvée : l'Italie, et la région aussi rapidement approuvée par toutes : la Toscane.
Désireuses d'éviter la foule des grandes villes, et avides de calme et de verdure, nous avons rapidement opté pour la visite de Villas et Jardins aux environs de Florence. Le mois de mai fut choisi pour une floraison maximale et une moindre chaleur.
......et la visite commence .....
1er jour (après-midi) - Jardins de Boboli et Bardini
Le Jardin Boboli est bâti sur une colline. Il est remarquable par son architecture escarpée nécessitant de nombreux escaliers et terrasses, sa collection de sculptures, ses fontaines et sa végétation luxuriante. Face au jardin, en bas de la colline, se trouve l'arrière du Palais Pitti (photo ci-dessous). L'allée principale (en bas de cette colline) s'ouvre sur une large cour au centre de laquelle se dresse un obélisque égyptien et la fontaine de Neptune (surnommée Fontaine de la Fourche à cause du trident empoigné par Neptune).
Après cette première journée de marche ascendante dans les allées de graviers, d'escaliers à grimper, puis à descendre, de nouveaux escaliers à monter, puis à redescendre, et ce, sous un soleil de plomb, c'est avec bonheur que nous regagnons notre hôtel très confortable, La Croix de Malte, situé en plein centre de Florence.
Un petit arrêt au passage pour regarder les statues, puis un coup d'oeil dans les grottes pour admirer les sculptures imbriquées dans les stalagtites et stalagmites.
Les jardins de cette magnifique Villa du XVIe siècle, conçus par Niccolo Tribolo, ont inspiré à Botticelli deux oeuvres majeures : "la naissance de Vénus" et "le printemps". C'est un jardin "géométrique" composé de parterres de fleurs "à la française" et d'une collection de citronniers plantés en majorité dans de grands pots, mais aussi en pleine terre.
La Grotte aux animaux est particulièrement remarquable, avec ses trois groupes d'animaux.
La journée débute par la visite des jardins de la Villa, l'intérieur de celle-ci étant en cours de restauration.
A l'arrière de ce jardin se trouve une partie boisée qui était dédiée à la chasse et, en son centre,
un grand bassin contenant la statue de bronze du Colosse de l'Apennin.

Villa La Petraia
Située sur les pentes du mont Morello et bâtie sur une terrasse, la villa est surmontée d'une haute tour qui servira souvent de modèle à de nombreuses villas toscanes. La villa surplombe des jardins d'une grande variété et construits sur plusieurs niveaux : jardins de fleurs, d'arbres fruitiers nains, de parterres aux lignes géométriques, de bassins, et d'un espace très boisé.
http://jackomood.keosite.com?page=Toscane%20-%202
Cette Villa était très connue au 19e siècle lorsqu'y résidaient Victor-Emmanuel II et Rosa Vercellana, alias "la Belle Rosine".
Jardins et Villas de Toscane
Escapade du 25 au 29 mai 2014
Casa del Caffè (Maison du Café)
Neptune...


et un compagnon de passage !
Les escaliers
L'arrière du Palais Pitti vu du jardin Boboli
sculptures intérieures des grottes
Clin d'oeil à la mythologie romaine
Vue panoramique de Florence
(depuis le Jardin Boboli)
Au centre, on peut voir la licorne
les coins fleuris
les coins boisés
La Fontaine de Vénus
(sur la terrasse supérieure)
2ème jour (matin) - Villa di Castello, Villa La Petraia
Villa di Castello

Toscane - 2

PAGE 2
Jardins et Villas de Toscane
2ème jour (après-midi) : Villa Gamberaia Zalum
La Villa est entourée d'un superbe jardin, magnifiquement agencé : parterres d'ifs, de cyprès, de buis, allées bordées de fleurs, d'arbustes, d'arbres fruitiers (citronniers,mandariniers, pamplemoussiers..), bassins d'eau, grottes à rocailles, bref, tout l'art d'un jardin à l'italienne.... en l'occurence "à la Toscane" !
A l'arrivée sur le site, c'est déjà l'émerveillement à la vue de cette superbe Villa du 17e s.
....puis un nouvel émerveillement avec la vue plongeante sur la campagne toscane depuis la terrasse ou par de petites échappées dans le jardin ...
Je garderai de la Villa Garzoni le souvenir d'un lieu de verdure et de fraîcheur, et je n'oublierai pas le bruit de l'eau jaillissant de tous côtés.
3ème jour (matin) : Villa Garzoni et visite de Lucques
Départ pour le village de Carlo Collodi. Collodi est le pseudonyme de Carlo Lorenzini,l'auteur des Aventures de Pinocchio.










L'un des centres d'intérêt de ce petit village est la Villa Garzoni et ses jardins baroques.
Villa Garzoni
La Villa Garzoni est un grand édifice où l'on accède, depuis le bourg de Collodi, par plusieurs terrasses. Après avoir franchi une première terrasse ornée de deux grands bassins circulaires à jets d'eau, on accède aux terrasses supérieures par deux splendides montées à double rampes.
L'architecture du jardin a été conçue en fonction de la pente du terrain, ce qui donne un aspect visuel savamment exploité par de grands escaliers, des groupes de sculptures allégoriques, et de nombreux parcours secondaires enrichis de parterres fleuris, d'allées boisées, d'un labyrinthe, d'un théâtre de verdure, de grottes, de nymphées.....
Sur le rebord du balcon de la terrasse supérieure sont perchés des petits singes en terre cuite, tous différents, qui semblent contempler le magnifique panorama qu'ils ont sous les yeux.
...... et l'eau jaillit de tous côtés dans ce grand jardin, soit par jets d'eau sortant des fontaines ou déversée par les statuettes situées dans les niches, soit jaillissant de la bouche
de personnages ou animaux mythiques. Cette profusion d'eau et le bruit qu'elle émet procurent une sensation de fraîcheur lorsqu'on se promène le long des allées.

Le petit Pavillon des Bains, à l'extrémité sud du parc (par rapport à l'entrée) est un petit bâtiment étonnant pour l'époque : de part de d'autre de l'entrée de ce pavillon, deux petits escaliers descendent en colimaçon vers deux vasques pouvant être alimentées en eau. Elles servaient en quelque sorte de "baignoires" ou "petits bains" pour se rafraîchir. L'une est de forme ovale, et l'autre rectangulaire ; l'espace prévoit de pouvoir s'y asseoir et y déposer des objets ou vêtements.

Une ambiance musicale était prévue, sous l'oeil du dieu Neptune, mais les musiciens étaient placés de manière à ne pas voir ce qui se passait dans les "bains".
http://jackomood.keosite.com?page=Toscane%20-%203
Monsieur et Madame Pinocchio
vasque ovale
vasque rectangulaire
Neptune
et son trident

Toscane - 3

3ème jour (après-midi) - suite : Villa Torrigiani et Villa Reale


Villa Torrigiani
Cette Villa baroque, située au fond d'une immense pelouse, apparait comme un trompe-l'oeil.
Après un bref arrêt dans la ville de Lucca (Lucques) où nous n'avons eu que quelques minutes pour nous restaurer et faire un tour de ville au pas de charge, nous reprenons le bus pour visiter La villa Torrigiani et son parc dessiné par Lenôtre.
Dans le jardin "à la française", de nombreux parterres fleuris, des bosquets "à l'anglaise", un théâtre de verdure, des plans d'eau et nymphées avec jets et jeux d'eau, puis un coin de parc réservé à de grands arbres provenant de divers coins du globe.
L'exotisme !
Villa Reale (à Marlia)
Le jardin "à l'anglaise" était orné de fontaines, de pièces d'eau et nymphées, de parterres fleuris à figures géométriques et de grands espaces de verdure et arbres fruitiers (citronniers, en particulier).
La Villa Royale (Villa Reale) située à Marlia, non loin de la Villa Torrigiani, est une demeure napoléonienne. C'était la résidence d'été d'Elisa Bonaparte, soeur de l'empereur Napoléon. En sa qualité de princesse de Lucca, elle menait une vie de cours dans cette Villa et recevait des invités de marque, tel que Paganini. Des représentations théâtrales y étaient également données, comme le Phèdre de Racine.
grands espaces de verdure
espaces fleuris
Après cette journée bien remplie par la visite de "trois" Villas et Jardins, nous retrouvons avec plaisir le luxe discret et le calme de notre hôtel. Ses petits coins-salons sont répartis
suffisamment loin les uns des autres, pour permettre à chacun de trouver un endroit pour s'isoler, se détendre, ou bien terminer la soirée en discussions amicales.
4ème jour (matin) : Ville de Pienza et Villa Leonini
Une bien belle visite !
Pienza
Splendide petite ville Renaissance située au coeur des collines de la Toscane, Pienza est en quelque sorte la ville du pape Pie II. Le Palais ci-dessous était la résidence d'été d'Enea Silvio Piccolomini, pape sous le nom de Pie II. En 1459 il voulut créer une cité idéale et en définit les plans avec un célèbre architecte de l'époque, Bernardo Rossellino. Pienza est inscrite au Patrimoine mondial de l'Unesco.
Le "paradis sur terre", mais bien sûr il existe, il est en Toscane !
Les divers bâtiments (palais à 3 étages, l'église, la tour de l'horloge..) sont groupés autour de la place principale.
- et à l'horizon, un magnifique panorama à 360° sur la vaste vallée de l'Orcia, le mont
Amiata, les collines de la Toscane... Quelle merveille !!
Du haut des remparts qui entourent la ville, deux vues s'offrent à nous :

http://jackomood.keosite.com?page=Toscane%20-%204
- à nos pieds, juste en-dessous de nous, les jardins "suspendus"
du palais,
Page 3
Jardins et Villas de Toscane
Le theâtre de verdure
La grotte du dieu Pan
pièce d'eau et nymphée

Toscane - 4

De Pienza, il suffit de quelques minutes à notre bus pour aller visiter le charmant petit village de San Quirico,sa superbe Collégiale du XIIIe s. et ses ruelles pittoresques.
Cette Collégiale "Pieve dei Santi Quirico e Giolitta" est un petit chef d'oeuvre d'art roman. Ses trois portails sur deux façades sont d'une beauté rare, avec de fines colonnettes reposant sur des lions (pour deux d'entre elles).
4ème jour (matin) : San Quirico d'Orcia, Jardins Leonini, Villa La Foce
Après une petite promenade dans les ruelles de ce ravissant village.....
.... nous découvrons à l'extrémité du bourg une autre église romane toute simple, l'église Santa Maria Assunta, et à côté un remarquable puits du XVIe s. ....
Jardins Leonini :
A l'entrée du parc, je remarque sur un piédestal une petite sculpture étrange représentant une tête humaine à double face évoquant deux périodes de la vie : la jeunesse et la vieillesse. C'est Janus, l'un des plus anciens dieux de la mythologie, le gardien des portes dont il surveille les entrées et les sorties et qui est représenté avec une tête bicéphale (une seule tête, mais deux visages opposés).
San Quirico d'Orcia :
Le relief du terrain a influencé l'architecture du jardin, comme c'était le cas pour les jardins de la Villa Garzoni. Ce sont de jolis jardins "à l'italienne" qui se composent essentiellement de parterres bordés de buis, et de chênes lièges.



Au centre des parterres triangulaires se trouve
la statue de Cosme III de Médicis, réalisée par
Bartolomeo Mazzuoli.
Après cette visite rapide des Jardins Léonini, et avant de déjeuner et prendre la route pour rentrer à Florence, nous allons visiter la Villa La Foce, près de Sienne.
Villa La Foce :
Située sur les collines de Sienne donnant sur le Val d'Orcia, elle a une vue panoramique sur le paysage toscan.
Cette Villa est la propriété d'Antonio Origo et de son épouse, l'écrivain Iris Origo. Cette dernière avait passé une grande partie de son enfance à Fiesole, dans la Villa Médicis, dont son père était propriétaire. Elle consacra sa vie à la prospérité de cette région du Val d'Orcia. Passionnée par la symétrie des jardins florentins, elle et son mari utilisèrent le talent d'un architecte et ami de la famille, Cecil Pinsent, pour constituer l'un des jardins les plus importants et les mieux entretenus du début du XXe s. en Italie. C'est Cecil Pinsent qui avait conçu les jardins de la Villa Médicis.
Le jardin se compose de trois endroits différents sur plusieurs niveaux. La partie la plus proche de la Villa est entourée de hautes haies de lauriers à l'intérieur desquelles sont juxtaposés des lits jumeaux de buis, le tout en forme d'un octogone avec en son centre une fontaine.
En parterres, en bordures, ou en pots, les fleurs sont partout dans ce magnifique jardin. C'est le plus fleuri, le plus coloré, le plus odorant, de tous les jardins visités à ce jour.
L'élément architectural du jardin est le grand escalier qui se poursuit à droite par une allée de promenade bordée de cyprès. Des touffes de fleurs bleues incrustées sur cet escalier donnent un charme champêtre à l'ensemble.
http://jackomood.keosite.com?page=Toscane%20-%205
Page 4
Jardins et Villas de Toscane
La Villa Foce et ses dépendances

Toscane - 5

4ème jour (après-midi) - Visite de Florence
Page 5
Jardins et Villas de Toscane
Après une matinée bien chargée en visites, nous sommes heureux des 3 heures de bus qui nous attendent pour rejoindre Florence dont nous nous étions éloignés. Ce voyage de retour va permettre à la majorité d'entre nous de récupérer un peu de sommeil, à d'autres de visionner sur leurs appareils les photos prises les jours passés, puis à d'autres (moins nombreux je dois avouer) de dialoguer en sourdine pour ne pas gêner les "dormeurs".
A notre arrivée à Florence, chacun se disperse pour aller dîner et faire ensuite une visite nocturne de la ville.

Le Duomo est magnifiquement éclairé, mais le Baptistère étant en cours de restauration, nous n'avons pu admirer sa porte célèbre dans le monde entier, la Porte du Paradis.
5ème et dernier jour (matin) - Visite de la Villa Médicis à Fiesole
Construit en 1345, le Ponte Vecchio est le plus ancien pont de Florence. Depuis son origine, il abrite des échoppes qui n'ont pas toujours été occupées par des bijoutiers ou joailliers.
En effet, des bouchers et tanneurs en occupaient les lieux et avaient pris pour habitude de jeter leurs ordures dans le fleuve, d'où une odeur pestilencielle qui incommodait le voisinage. Ils furent chassés au XVIe s. par le roi Ferdinand 1er de Médicis.
La douceur de la température nous engage à poursuivre notre balade vers l'Arno et bien évidemment de monter sur le Ponte Vecchio que nous apercevions de loin à chacune de nos traversées dans la ville.
La croix
(au sommet
de la coupole)
Notre dernière journée en Toscane est consacrée à la visite de la Villa Médicis de Fiesole, petite ville limitrophe de Florence. Nous n'étions pas les premiers à venir dans cette région, les Etrusques y étaient passés bien des siècles avant nous,
au VIe s. environ av. J.C. !


en témoignent les vestiges d'un pan de mur de cette époque
(à l'entrée de la Villa Médicis)
En raison de la pente, le jardin a été aménagé sur trois terrasses, avec pelouses, allées bordées de cyprès et citronniers, parterres de fleurs bordés de buis et beaucoup de rosiers. Une pergola est positionnée à mi-chemin entre deux niveaux.
Cette Villa avec jardin est l'une des plus anciennes bâties par la famille Médicis, mais aussi la mieux conservée. Située à flan de colline, sa construction fut considérée à l'époque comme une prouesse. En effet, ses différents niveaux de terrassement nécessitèrent des murs de soutènement aux dimensions alors inédites. Sa position sur la colline n'a jamais bougé depuis.
Depuis ces hauteurs, quel magnifique panorama sur Florence !
La terrasse à l'arrière de la Villa est aménagée à l'ombre de grands magnélias, avec des lits de fleurs bordés de buis et une grande fontaine au centre.
Un brin d'humour !
Toutes les belles choses ont une fin, dit-on, mais elles restent gravées dans nos coeurs et dans nos pensées. Les Villas et Jardins de la Toscane y resteront ainsi gravées, et ces images m'aideront seulement à en préciser le souvenir, qu'il s'agisse de la douceur de la campagne et des monts toscans, des cyprès indissociables du paysage, de l'infinie variété de "verts" dans la nature, de la douceur du climat, et tout simplement....de la douceur de vivre....
.... arrivederci Tuscia !
Le mot "Toscane" est apparu au Xe s, dérivé de "Tuscia" qui désignait au IIIe s. l'ancienne Etrurie (territoire des Etrusques).

http://jackomood.keosite.com?page=Berlin%20-%20La%20Ville
La coupole
Santa Maria del Fiore

Le Duomo
Le Ponte Vecchio
Impressionnant !
Parallèle entre
un inoffensif
lion en
terracotta
et un agressif chien de garde
bien vivant !
Villa Médicis de Fiesole
Classée au
Patrimoine de l'Unesco

Berlin - La Ville

BERLIN
9-13 septembre 2011
Je n'tais jamais alle Berlin. J'avais fait plusieurs sjours en Allemagne, en particulier dans le sud du pays, Stuttgart, Munich, Frankfurt, et autres villes proches de la frontire, mais je n'avais jamais eu envie d'aller Berlin. Etait-ce le souvenir, pourtant lointain, de la seconde guerre mondiale ? Toujours est-il que lors de la chute du Mur et la runification de l'Allemagne, mon intrt s'est soudain manifest d'aller enfin voir cette grande ville dont tous les visiteurs revenaient si enthousiastes.
Ma toute premire impression sur cette grande capitale (3,5 millions hab.) fut l'importance manifeste accorde aux espace verts. On dirait un immense parc dans lequel on aurait implant des maisons, des immeubles, des monuments, avec de grandes avenues suffisamment larges pour que les voitures y circulent aisment. On rverait de voir Paris : la fin de nos "bouchons" ! Il ne faut pas oublier que Berlin a subi d'normes dgts pendant la seconde guerre mondiale, et que la reconstruction a donn lieu au r-amnagement de la voirie. Aussi, remercions le ciel que notre belle capitale ait t pargne par les bombardements et nos richesses architecturales prserves, et ma foi, acceptons nos "embouteillages" !
Les Berlinois sont en outre de fervents adeptes de la bicyclette ; il y en a partout ! Il est vrai que de larges espaces leur sont rservs, soit sur la chausse, soit sur les trottoirs, et il faut y prendre garde car ils sont plus dangereux - pour les pitons parisiens que nous sommes - que les voitures !
Architecture de Berlin
Une visite panoramique de la ville nous a permis de voir les principaux monuments. Ceux ayant le plus souffert de la guerre ont t pratiquement tous restaurs, comme la Porte de Brandebourg, le Reichstag et bien d'autres difices que vous pourrez admirer ci-aprs :
Le Reichstag
Le quartier de la Potsdamer Platz abrite un immense complexe d'acier : Le Sony Center. Cet ensemble architectural d'immeubles de verre et d'acier renferme en son centre une immense place de 4000m et une grande pice d'eau, le tout abrit par un chapiteau spectaculaire, prouesse technologique o la foule se presse chaque soir dans les nombreux cafs de la place pour admirer le spectacle des grands ptales gants illumins au-dessus de nos ttes avec de multiples reflets changeants. C'est ferique, c'est magique, c'est superbe ! C'est le rendez-vous des Berlinois........ et des touristes !
Sur la place du Gendarmenmarkt se trouvent trois btiments : le Schauspielhaus (Salle des Concerts) et deux glises pratiquement identiques qui se font face de chaque ct de la place : l'Eglise Franaise et l'Eglise Allemande. Au centre de cette place, devant le Schauspielhaus, se dresse la statue du pote Schiller qu'on peut apercevoir ci-dessous.
Place du Gendarmenmarkt
Potsdamer Platz
Le Sony Center, de jour
Le mme, de nuit !!!
http://jackomood.keosite.com?page=Berlin%20et%20l%27Histoire
La Tour de la Tlvision, Alexanderplatz
Cette Tour, que je considre comme le joyau de Berlin, domine la ville du haut de ses 368m et nous offre une vue exceptionnelle sur l'agglomration berlinoise. Son restaurant panoramique, situ dans la boule, tourne lentement sur son axe 360 et permet de profiter pleinement du panorama pendant la dure du repas. Toutefois, j'tais surprise de dcouvrir une ville trs peu claire ; en effet, nous sommes habitus un Paris "Ville Lumire", et de voir si peu de lumires du haut de la Tour, part quelques grandes avenues claires par les feux des voitures, on n'imagine gure qu'une grande capitale s'tale nos pieds. Un orage d'une intensit exceptionnelle nous a surpris pendant le dner, et les clairs qui zigzaguaient de tous cts tout prs de nous ajoutaient au spectacle dj grandiose que nous offrait le panorama. Il faut avouer que nous nous sentions trs protgs par la grande antenne-paratonnerre au-dessus de nos ttes ! Par contre, nous tions loin de nous douter du dluge qui nous attendait la sortie et qui ne nous a pas lchs jusqu' la porte de notre htel !
La Porte de Brandebourg
Statue de Schiller
et sa magnifique Coupole
Rotes Rathaus - l'Htel de Ville rouge
( g de la Tour)
l'Htel de Ville rouge ( gauche de la Tour)
Rotes Rataus
Schauspielhaus
Eglise franaise
Eglise allemande
l'emblme par excellence de Berlin
elle est connue du monde entier
Les rampes en colimaon de la Coupole permettent d'accder au sommet et offrent aux visiteurs une vue panoramique sur Berlin et la Spre, le fleuve qui traverse la ville.

Berlin et l'Histoire

Construction du Mur de la Honte
BERLIN
(son Histoire au XXe siècle)
10 novembre 1989
Le Mur Tombe
Comment oublier toutes ces années où un pays coupé en deux voit sa population déchirée entre une Zone Ouest (RFA) et une Zone Est (RDA) et de surcroît séparée par un Mur. Peut-on oublier les scènes innombrables - pathétiques et inimaginables - vécues par toutes ces femmes, tous ces hommes et tous ces enfants... qui vont au péril de leur vie tenter de franchir ce Mur si étroitement surveillé....
C'est en hommage à toutes ces personnes que nous sommes allés sur le lieu où se trouvait cette zone-frontière que l'on appelle : Checkpoint Charlie. Le Mur comportait ici un poste-frontière entre Berlin-Est et Berlin-Ouest (dont le nom de code était "Charlie" ) destiné au passage des diplomates, militaires etc... ......sauf bien entendu aux habitants des deux zones....

Une reconstitution de ce poste de garde a été installée, avec les portraits d'un militaire américain et d'un militaire soviétique et les panneaux de signalisation du secteur (voir ci-dessous) :
(1)

1949
(2)

1961
(3)

1989
A proximité du Checkpoint Charlie se trouve le Musée du Mur, très émouvante et impressionnante visite dans de nombreuses salles où sont exposés des documents relatifs à l'histoire du Mur, de nombreux récits sur les tentatives de franchissement du Mur, de bouleversants témoignages des survivants, des images de réussites et d'échecs, mais aussi des images insupportables de policiers tirant sur leurs propres "concitoyens" ....
Les Droits de l'Homme ayant été bafoués pendant cette période si sombre de l'Histoire de l'Allemagne,
depuis le Nazisme et les atrocités commises envers le peuple juif, puis les nombreuses victimes des camps de concentration, qu'il était impensable de ne pas aller nous recueillir sur les lieux dédiés à toutes ces victimes innocentes, en particulier le monument à la mémoire des Juifs d'Europe assassinés (mémorial de l'Holocauste).


Mémorial de l'Holocauste :
Pour ne pas rester sur cette image sombre de Berlin, une promenade réconfortante s'imposait, et c'est en bateau sur les canaux de la Sprée que nous avons passé deux heures délicieuses sous le soleil, au rythme lent et reposant du fleuve, à admirer les rives où nous retrouvions la plupart des bâtiments ou monuments de Berlin que nous avions visités et que nous pouvions maintenant contempler d'un autre angle, en essayant de nous rappeler leurs noms. C'était un "quiz" amusant, mais nous n'étions pas toujours certains d'avoir trouvé la bonne réponse !
Promenade en bateau sur les canaux de la Sprée
http://jackomood.keosite.com?page=Chateaux%20%3CAGRAVE%3E%20Berlin
Pour clore cet épisode douloureux de l'histoire de Berlin, nous sommes allés voir ce qui restait du Mur de Berlin. Des petits fragments du Mur sont exposés près du Musée du Mur, mais des parties plus longues ont été sauvegardées "pour mémoire" et sont recouvertes de signatures et d'ex-voto.
Tournons un peu le dos au passé et regardons vers l'avenir !
Spreebogen - Band des Bundes (Le Ruban Fédéral)
regroupant les principales organisations parlementaires et gouvernementales
Trop facile, ce quiz !
Grâce à sa Coupole, vous avez bien sûr tous reconnu
le Reichstag !
Was ist das ?
Cet ouvrage consiste en un champ de stèles (environ 2700) en béton, de forme identique mais de différentes tailles, sur une surface légèrement ondulée qui donne l'impression d'un terrain mouvant, et suscite un malaise à l'évocation des atrocités de l'Holocauste . Pas d'entrée, ni de sortie, ni de centre, on y pénètre de tous côtés et l'on se fraye soi-même son chemin.

Puis chacun ressort silencieux et ému après avoir traversé cet immense champ de stèles.
Château néogothique, partie ancienne de La Centrale électrique de Charlottenburg
Quartier de l'église Saint-Nicolas
(aux 2 clochers)
La Maison des Cultures du Monde
Attention ! Parfois la voûte basse des ponts oblige à baisser la tête !
Voyez l'ours, emblème de Berlin, perché sur la droite du pont
Création de 2 états :

RFA
République Fédérale Allemande

RDA
République Démocratique Allemande

Chateaux Berlin

Allons maintenant visiter les chteaux situs Berlin ou en priphrie !
Le Chteau de Charlottenburg, situ au nord-ouest de Berlin, dont la partie la plus ancienne remonte au 17me sicle, tait la rsidence d't des rois de Prusse; C'est l'empereur Frdric Ier, fils de Frdric-Guillaume (Le Grand Electeur), qui l'a baptis ainsi d'aprs le nom de son pouse, Sophie-Charlotte, et l'a dot de nombreuses et somptueuses salles de style baroque. C'est aujourd'hui la plus importante rsidence des Hohenzollern Berlin. Trs endommag, ainsi que le parc, par les bombardements de la seconde guerre mondiale, il a t minutieusement restaur dans le style d'origine.
On pntre dans la cour d'honneur du palais par un magnifique portail surmont de deux gladiateurs.
Successeur de Frdric-Guillaume, l'Electeur Frdric III devient le roi Frdric Ier de Prusse, et en 1709 Berlin devient rsidence royale. Son fils Frdric-Guillaume 1er (le roi-sergent) lui succda et se consacra essentiellement l'organisation politique et militaire du pays. Ce n'est qu'en 1740, l'avnement de Frdric II Le Grand, que dbute le "Sicle des Lumires" Berlin, dans les divers domaines de la science, de l'art et de la culture. Malgr son surnom de Frdric Le Grand, celui-ci a cependant fait subir de nombreuses guerres son pays, mais la Prusse est devenue une grande puissance politique en Europe, et Berlin, sa capitale, compte alors parmi les grandes villes d'Europe.

N'ayant pas laiss d'hritier, la couronne revint son cousin, Frdric-Guilaume II, puis au fils de ce dernier, Frdric-Guillaume III, dont l'pouse "Louise" tait trs attache au Chteau de Charlottenburg, et y a laiss son empreinte ; c'est pour ce chteau une grande priode de prosprit culturelle. Les Hohenzollern se succdent au pouvoir ; Frdric-Guillaume IV est le dernier souverain Hohenzollern avoir sjourn Charlottenburg avec son pouse Elisabeth.
Au centre de la cour se trouve la statue questre de l'empereur Frdric -Guillaume (le Grand Electeur)
La visite guide du Chteau de Charlottenburg est un enchantement. Un style trs "rococo" , un peu trop ostentatoire mon got, mais que des belles choses, des tableaux magnifiques (des Watteau, des Lancret....), de superbes meubles et horloges , des vases de la Manufacture de Meissen (trs belle porcelaine blanche de Saxe), des vases de la Manufacture de Svres , des Gobelins, de beaux parquets marquets (qui ne sont pas sans rappeler ceux de l'Ermitage St Petersbourg), une Galerie Dore l'image de notre Galerie des Glaces, un peu trop charge en dorures, comme l'ensemble des frises sur les portes, les plafonds etc.... Par contre, de trs belles tentures dans toutes les salles, assorties aux tapisseries ..............
....... aprs avoir vu toutes ces merveilles, on reste sur sa faim lorsqu'il faut reprendre la route ......
Sans Souci
http://jackomood.keosite.com?page=Muse%20Pergame%20-%20Dresde
Bellevue
Commenons par le Chteau de Bellevue, situ en plein coeur du Tiergarten de Berlin, qui est le grand poumon vert de la ville, avec de grandes pelouses, des alles boises, des tangs, des petits lacs. Ce chteau sert de sige administratif la prsidence fdrale. Aprs les destructions de la seconde guerre mondiale, il a t en grande partie reconstruit.

Le Tiergarten est galement le quartier des ambassades.
L'Ambassade de France
en bordure du parc, ct est.
Charlottenburg
Le Chteau Sans-souci est situ Postdam, jolie ville rsidentielle environ
30 kms au sud-ouest de Berlin. Frdric II,
dit Frdric Le Grand, en fit sa rsidence d't, mais aussi son domicile prfr, et c'est sous son rgne que Postdam connut son apoge.
Le Belvdre, ou Maison des Dragons, amnag en restaurant, o nous avions rserv la surprise une amie du groupe de lui fter son anniversaire !
D'autres surprises nous attendaient dans ce grand parc : l'ancienne orangerie, transforme en appartements pour les invits du roi, ce sont les Nouvelles Chambres : Neue Kammern.
Le Vieux Moulin (Frdric II perdit le procs qu'il avait intent contre le meunier pour faire dtruire ce moulin dont le cliquetis le gnait !).
Au nord du parc, le Chteau de l'Orangerie, command par Frdric Guillaume IV, est un norme difice par sa taille (300m de longueur). C'est le dernier difice construit dans le parc.
Statue de marbre de Frdric-Guillaume IV
Puis, nous dcouvrons un ravissant petit pavillon en treillis, orn de dorures et de l'emblme du soleil
Le chteau est une construction d'un seul tage 3 ailes. Il est situ en haut de vignes en terrasses plantes spcialement pour ce chteau. De nombreuses alles bordes de grands arbres se ramifient l'intrieur du parc pour rejoindre diffrents sites.
Au sommet du dme,
la statue de la Fortune
" la vie de chteau"
autour de Berlin
Charlottenburg
Bellevue
Sans Souci

Mus?e Pergame - Dresde

Un de mes objectifs en allant visiter Berlin était d'aller voir le célèbre Musée de Pergame. J'avais déjà en tête une liste des oeuvres que je tenais absolument à voir, en particulier dans le domaine des antiquités grecques, romaines, étrusques, puis de la Mésopotamie, un des plus brillants foyers de civilisation, là où est née l'écriture.

Il se trouve qu'à Berlin, sur une île de la Sprée, un site idéal regroupe des musées parmi les plus riches d'Europe. On l'appelle l'Ile aux Musées, et on y trouve des musées comme : le musée de Bode, le musée de Pergame, l'Altes Museum, le Neues Museum, l'Alte Nationalgalerie........
Le musée de Pergame
Le Grand Autel de Pergame
Porte de l'Agora de Milet
C'est au Musée de Pergame que je suis allée, pensant réaliser ainsi un de mes rêves. Je dois dire que dès mon entrée dans le Musée, j'ai été émerveillée de découvrir le magnifique Grand Autel de Pergame, une des oeuvres les plus admirables de l'art grec, puis dans la salle annexe, la monumentale Porte du Marché de Milet, magnifique exemple de l'architecture romaine.













Je pensais aller de découvertes en découvertes et me rassasier d'une multitude d'autres trésors, mais mon espoir fut déçu. Les salles consacrées aux antiquités grecques et romaines n'avaient que très peu de belles pièces. Absentes également les Antiquités Egyptiennes, d'où ma déception de ne pas avoir vu le Buste de Néfertiti. C'est avec perplexité que nous apprenions alors que les collections du Musée de Pergame étaient en fait réparties dans les différents musées de l'île aux Musées.

Pour ne pas rester sur notre déception, nous avons donc poursuivi notre visite dans le bâtiment où nous nous trouvions, et n'avons pas boudé notre plaisir, car nos pas nous ont conduits vers les salles du Musée d'Art Islamique, puis le Musée des Antiquités Proche-Orientales, avec des collections qui font de ce musée un des plus grands musées d'antiquités orientales, axées sur les régions de Sumer, Babylone, Assyrie, Irac, Syrie et Turquie. Les deux pièces majeures de ce Musée sont La Porte d'Ischtar et la Voie Processionnelle à Babylone.

La ville de Babylone était traversée par une voie sacrée de 250m de long et 20m de large qui aboutissait à la Porte d'Ischtar, une des 8 portes de la cité, située au nord de Babylone. Ischtar était une divinité babylonienne. Des rangs de dragons et de taureaux tapissent la Porte d'Ischtar construite avec des briques vernissées. La Voie Processionnelle est tapissée d'une rangée de lions en procession l'un derrière l'autre, également construite en briques vernissées ; le lion était l'animal sacré d'Ischtar.
Quittons maintenant Berlin et notre ami
"l'Ours" pour aller visiter la grande ville de

DRESDE (capitale de la Saxe)
Je dois avouer avoir quitté Berlin avec quelque regret. Je m'étais habituée à cette belle ville, et il restait encore tant de choses à voir que je redoutais la visite de Dresde, ayant en mémoire les images des terribles dommages subis par cette ville pendant la seconde guerre mondiale. Dresde est à 190 kms de Berlin et le paysage entre les deux villes est assez plat, un enchaînement de champs et de forêts, très peu d'habitations,
et je regrettais encore plus Berlin !!!

Toutefois, à l'approche de Dresde, le relief est devenu plus collineux, et mon intérêt s'est éveillé ! Après avoir déjeuné d'un repas typiquement allemand (c'était la 1ère fois que notre menu consistait en choux, saucisses, kartoffeln, le tout arrosé d'une bonne sauce bien brune, une vraie et bonne goulash) , nous avons fait une grande visite digestive à pied du centre historique de la vieille ville. Les principaux bâtiments et musées sont groupés dans un espace relativement restreint, proche des rives de l'Elbe, ce qui facilite la visite pédestre.

Depuis les quais nous avions une belle vue sur le fleuve, sur les châteaux de l'autre rive, et sur la terrasse Brühl au-dessus de nous, où nous sommes allés voir la Cathédrale Catholique baroque, l'opéra (Semperoper), l'église catholique Notre-Dame (Frauenkirche), et visiter le château de Zwinger.
La Porte d'Ischtar
http://jackomood.keosite.com?page=Chateaux%20en%20Saxe
Le Musée de Pergame
The United Buddy Bears constitue une oeuvre d'art internationale, regroupant plus de 140 pays, ayant pour mission la tolérance et l'entente entre les peuples, les cultures, les religions. Chaque pays a mandaté un artiste pour créer un ours en hommage à son pays d'origine, et la plupart des artistes sont venus spécialement à Berlin pour créer leur ours dans un grand atelier réservé à cet effet.

De nombreuses expositions ont lieu dans le monde entier et les fonds récoltés vont à l'UNICEF ou à des organisations d'Aide à l'Enfance.
C'est l'Ourson du Monde Entier
The United Buddy Bears (l'Amicale des Ours Unis)
Pendant que nous sommes dans la gente animale, il est grand temps de parler de l'emblème de Berlin : l' OURS !
La Vie Quotidienne à Berlin
Nous avons vu dans les pages précédentes que la ville de Berlin recélait plein de trésors dans de nombreux domaines, qu'il s'agisse de son architecture, des parcs et châteaux etc..., donc une très grande richesse culturelle qu'il n'était pas possible de découvrir en quelques jours.

Par contre, il est un aspect moins intellectuel mais non négligeable pour un touriste en visite à l'étranger, c'est la vie quotidienne, l'hébergement, la nourriture, les transports etc...

En ce qui me concerne, j'appréhendais un peu la nourriture lourde, copieuse, les "kartoffeln", les choux, les sauces etc.... mais j'ai eu l'agréable surprise, partout où nous sommes passés, de trouver des menus tout à fait convenables, et même délicieux et variés, et partout où nous prenions nos repas, le cadre était très agréable.

Quant aux desserts, nous en aurions facilement redemandé !




La photo ci-contre suffit-elle pour vous convaincre ?


La Voie Processionnelle
Les orgues Silbermann de la Cathédrale Ste Trinité
la Frauenkirche (avec vue de l'intérieur) - entièrement reconstruite avec les pierres encore existantes, ou à l'identique pour celles non retrouvées.
Semperoper
Le Cortège des Princes - mosaïque monumentale en porcelaine de Saxe
La Place Altmarkt, centre de la vieille ville historique
Les Quais de l'Elbe
Ministère des Finances (à g) et Chancellerie (à dr)
à gauche :
en haut : Pont Auguste
en bas : vue sur la Cathédrale Catholique baroque
L'hébergement était très correct, et le bus qui nous véhiculait un peu partout, dans la ville ou aux alentours, était très confortable. Le trafic routier était plutôt fluide, en comparaison avec Paris, et était en grande partie constitué de cyclistes très habiles,


et aussi de nombreux cyclo-pousse ou cyclo-taxis :



En résumé, si l'on ajoute les nombreux espaces verts, l'ensemble fait de Berlin une ville très écologique.

Chateaux en Saxe

" la vie de chteau"
en Saxe
Zwinger
Pillnitz
Ce sont 2 beaux chteaux que nous rserve la Saxe. Nous commencerons par visiter le Zwinger, et le lendemain notre voyage s'achvera par la visite du Chteau de Pillnitz et son superbe parc.
Elles profitent de leur sjour Dresde pour visiter le Kunsthofpassage (Passage des Arts) qui offre de nombreuses curiosits par le biais de "cours" : la "cour des animaux", la "cour des cratures fabuleuses" etc... Dans la "cour des lments" elles ont dcouvert des tles et des gouttires poses sur des faades, des coins fleuris, des sculptures sur bois etc.... C'tait insolite, inattendu, c'tait charmant......
..... et c'est sur cette dernire visite pleine de fracheur que nous regagnerons la France !
Auf Wiedersehen !
Que font ces deux cousines la sortie du Bar ?
Zwinger
http://jackomood.keosite.com?page=Londres
Quel spectacle !
Le Pavillon Anglais
Cette gondole rouge (1800) appartenait Frdric Auguste Le Juste et lui servait de transport entre Pillnitz et Dresde
Le parc du chteau de Pillnitz s'tend sur prs de 70 ha. Il contient une multitude d'arbres et de plantes venus de tous les endroits du monde, des jardins divers y ont t amnags, un jardin baroque avec fontaine, un jardin anglais, un jardin chinois, etc...

La visite de ce magnifique parc si bois et si fleuri est une pure merveille !

Le Chteau de Zwinger est constitu de plusieurs pavillons relis entre eux.
Dans le parc du chteau, on peut admirer une magnifique oeuvre baroque Le Bain des Nymphes (Nymphenbad) avec grottes, fontaines, balustrades surmontes de statues de dieux et d'adorables angelots ...
Pillnitz
Le Chteau de Pillnitz est situ la priphrie de Dresde, sur les bords de l'Elbe. Il fut construit sous Auguste le Fort entre 1720 et 1724, et tait la rsidence d't des rois de Saxe.

En fait, deux palais furent construits dans le style oriental : le chteau de la Montagne et le chteau de l'Eau.
Attraction du parc : un camlia gant import du Japon depuis plus de 200 ans, prs de 9m de ht, 11m diam, compte jusqu' 35,000 fleurs en pleine floraison. D'octobre mai (les mois les plus froids) une serre de verre gante, qui se dplace sur rails, englobe la plante pour la protger.
De ce fait, la plante se trouve en t l'air libre.
Dresde devient la capitale de la Saxe en 1918 avec l'abolition de la monarchie. C'est une trs grande ville de 500,000 hab. qui a t totalement rase pendant la seconde guerre mondiale.

Le Chteau de Zwinger, command en 1709 par Auguste II le Fort, tait le palais des rois de Saxe. Il fut le 1er monument historique renatre de ses cendres, ds 1946. En parlant de "cendres", on se rend compte des ravages qu'ont pu faire les incendies Dresde, car c'est une ville reste trs "noire", et cet aspect voque le pass douloureux de la ville.

Chteau de l'Eau - River Palace
Chteau de la Montagne - Upper Palace

Londres

Londres
J'avais visité Londres il y a un certain nombre d'années lors d'un séjour dans une famille anglaise où je tentais de me familiariser avec la langue - ce qui fut d'ailleurs loin d'être le cas car mon hôtesse (d'origine française) était beaucoup plus disposée à me parler dans sa langue maternelle que dans la langue de Shakespeare !

Je n'étais jamais retournée à Londres depuis toutes ces années, si ce n'est en transit à l'aéroport vers des destinations très diverses du Royaume Uni ou autre coin de la planète. Toutefois, ma curiosité était très attirée par les changements que j'avais pu constater à la lecture ou à la vue de reportages sur Londres, et je n'ai finalement pu résister à l'envie qui me tenaillait de découvrir ce "nouveau Londres" et d'emprunter l'Eurostar pour traverser le "channel", plutôt que le bon vieux "ferry" de naguère !
Histoire et Architecture
A mon arrivée en Gare St Pancras à Londres, j'ai re-découvert ou plutôt j'ai découvert une nouvelle ville, avec une architecture moderne bien intégrée dans l'architecture victorienne de la ville, avec de nombreux espaces de verdure qui lui servent de poumons, et la Tamise qui serpente en son milieu. Et me voilà partie explorer la ville !!
1. LE NOUVEAU LONDRES - LA "CITY OF LONDON"
Séjour à Londres
30 mai - 3 juin 2011

Fondée par les Romains il y a plus de 2000 ans, et entourée d'une muraille de protection dont on peut voir les restes (ci-contre), Londres (Londinium) était au 19e siècle la ville la plus peuplée du monde ; elle est maintenant largement dépassée par de nombreuses mégapoles ; toutefois, le "Grand Londres" compte à ce jour près de 8 millions d'habitants.

La ville est souvent décrite par "quartiers" : le quartier financier " la City " au centre de la ville, le quartier des affaires (Cité de Westminster), les quartiers commerçants ou West End (Oxford Street, Covent Garden etc...), les zones résidentielles ou West London (par ex. Notting Hill, Knightsbridge, Chelsea...), les quartiers huppés (Hampstead), les quartiers industriels ou East London (en voie de réhabilitation à l'occasion de la construction du Site Olympique pour les Jeux de 2012), et bien d'autres quartiers (ex. Mayfair, Bloomsbury, Whitechapel etc..).

Londres est une des villes les plus chères du monde dans le domaine de l'immobilier de luxe. La plupart des bâtiments sont construits en briques de couleur rouge-orangé ou brun foncé, ou en stuc et blanchis à la chaux. L'architecture des fenêtres en saillie sur le trottoir (les bow-windows) est aussi présente dans la capitale qu'elle l'est dans tout le pays et donne un cachet particulier aux immeubles et hôtels particuliers.

2. L' ANCIEN LONDRES - Principaux Edifices
la Tate Gallery vue du Millenium Bridge
Comment décrire une aussi grande et belle ville ? J'ai malgré tout tenté de le faire en laissant à mon petit appareil-photos le choix de ses coups de coeur durant mes errances. Il a fait çà très bien, d'autant plus qu'un grand nombre d'édifices sont déjà très connus. En effet, qui n'a jamais entendu parler de la Tour de Londres, du London Bridge, de Big Ben, de Trafalgar Square, du Palais de Buckingkam, de l'Abbaye de Westminster etc.... ?

Puis bien d'autres, peut-être moins connus, comme la Tour Blanche (qui est pourtant le centre-même de la Tour de Londres), l'Obélisque de Cléopâtre, l'Orangerie de Kensington dans les Jardins du même nom (voir photos ci-dessous) etc ....
Les constructions modernes sont regroupées principalement au centre de la ville, dans la "City of London". C'est là qu'on découvre ces gratte-ciel qui nous rappellent Manhattan : la Tower 42 (183m), le Swiss RE Building (180m) surnommé The Gherkin (le cornichon) de par sa forme, et bien d'autres dont certains sont en cours de construction, comme The Shard (tesson) parce qu'il est recouvert de plaques de verre comme des tessons de bouteilles, et qui devrait être le plus haut gratte-ciel du Royaume-Uni.

On y voit également le London Eye, grande roue construite pour marquer le Millénaire et du haut de laquelle on a une vue circulaire sur la City et au-delà, puis la belle architecture futuriste du City Hall (Hôtel de Ville) en forme de cylindre légèrement incliné...
VISITE "GUIDEE" de la TOUR DE LONDRES


Avant de visiter les édifices religieux et les résidences royales de Londres, j'aimerais vous donner mes impressions sur ma visite de la Tower of London. Avant même de pénétrer dans ce grand ensemble de bâtiments, j'étais déjà impressionnée par son austérité extérieure ; la visite et l'histoire de ce lieu ont achevé de me donner la chair de poule !

La Tour Blanche (White Tower) - qui est au centre-même de cet ensemble de bâtiments qu'on appelle The Tower of London - fut édifiée au XIe siècle sous Guillaume le Conquérant, à l'intérieur d'un angle au sud-est de la ville entre les remparts et le bord de la Tamise, pour la protéger des envahisseurs. Un mur extérieur entoure la première enceinte, offrant ainsi une double protection. Un fossé fut aménagé autour de l'enceinte extérieure (il fut asséché au XIXe siècle).

Cette forteresse était une "résidence royale" sous le règne d'Henri III et le resta jusqu'à l'époque de Cromwell, au XVIIe siècle.

Une "ménagerie royale" s'ouvrit au public au XIIIe siècle ; le dernier animal quitta la Tour en 1835 !

The Tower of London servit également de "prison" pour les prisonniers politiques et les dissidents religieux. On peut citer parmi les prisonniers célèbres : David II d'Ecosse, Jean II de France, Charles d'Orléans (duc d'Orléans), Henri VI d'Angleterre et son épouse Marguerite d'Anjou, Elisabeth 1ère, le navigateur Nicolas Woodcock, Sir Walter Raleigh y vécut 13 ans avec son épouse et 2 de ses enfants; Sir William de la Pole y résida 37 ans !

Les prisonniers de basse condition sociale étaient généralement exécutés par pendaison; ceux d'origine noble (surtout les femmes) étaient quelquefois décapités en privé au sein du complexe. Parmi les personnes décapitées dans la Tour pour trahison, les plus célèbres sont : Guillaume 1er (Lord Hastings), Thomas More, Anne Boleyn et Catherine Howard (2ème et 5ème ex-reines d'Angleterre), Lady Jeanne Grey (17 ans), les deux fils d'Edouard IV (les Princes de la Tour) y disparurent, et le contexte de leur mort reste un mystère.

Selon une légende ancienne, lorsque les corbeaux quitteront la Tour de Londres, la monarchie s'achèvera. C'est la raison pour laquelle plusieurs corbeaux - dont les ailes ont été rognées - sont nourris à la Tour aux frais de l'Etat !
Enceinte extérieure
http://jackomood.keosite.com?page=London%20-%20Culture%20%26%20Monarchie
suite de la visite
Un regard sur Londres ....
The City Hall
Vue générale de la "City"
A g. la Tower 42, à dr. The Gherkin
The Gherkin
City Hall
The London Eye
The Shard
La Tour de Londres
The London Bridge
Au fond, à dr. de la roue, le Parlement et Big Ben
Trafalgar Square et la Colonne Nelson
(la statue de l'Amiral (6m) domine les 56m de la colonne)
La Tour Blanche
l'Obélisque de Cléopâtre
Orangerie de Kensington
Aujourd'hui la Tour est une attraction touristique majeure de la Capitale. Elle contient aussi les Joyaux de la Couronne ainsi qu'une collection d'armures.















La Tour est placée sous la vigilance d'une quarantaine de "yeoman Warders", gardes aussi nommés "Beefeaters" (mangeurs de boeuf en référence à la portion quotidienne qui leur était donnée). Ils sont armés d'une hallebarde et d'un uniforme de style Tudor, chapeau rond et costume noir et rouge timbré des initiales du souverain régnant ; en 2011 : EIIR (Elisabeth II Regina).
Bâtiment dans l'enceinte de la Tour de Londres où sont exposés Les Joyaux de la Couronne
The Bloody Tower !
C'est là dit-on qu'auraient été assassinés les Enfants d'Edouard IV
Reproduction du coussin sur lequel était placée la tête du prisonnier avant la décapitation, à l'image de celle d'Anne Boleyn (ci-contre)

London - Culture & Monarchie

Principaux édifices :
Art et Culture
Principaux édifices :

Tate Modern
(vue depuis le Millenium Bridge)
Royal Albert Hall - Salle de concerts, inaugurée en 1871 par la reine Victoria, pouvant accueillir plus de 5000 personnes dans son amphithéâtre de 224m de circonférence, coiffé d'une coupole de verre . L'extérieur est en brique rouge et la façade est décorée d'une frise rendant hommage aux arts et aux sciences. Presque tous les grands chefs d'orchestre ont dirigé dans ce temple de la musique. Chaque été s'y déroulent les fameux Proms (Promenades Concerts).
British Museum - C'est l'une des institutions britanniques les plus célèbres du monde, avec plus de 6 millions d'objets, parmi lesquels les collections archéologiques qui en font aujourd'hui sa renommée mondiale, ainsi que des collections d'art asiatique, islamique et d'Europe médiévale, sans compter les collections de manuscrits, gravures, dessins, médailles etc....

Parmi les trésors du British Museum, citons les dalles de marbre provenant d'une frise du Parthénon, la légitimité de cette possession étant toujours contestée par les autorités grecques; également la Pierre de Rosette de 196 av. JC, découverte dans le delta du Nil au XVIIIe siècle, ayant permis au français Jean-François Champollion de percer le secret des hiéroglyphes. Puis, bien d'autres trésors qu'il est impossible d'énumérer....

National Gallery - Les 2000 toiles réunies dans ce musée en font l'un des plus merveilleux musées de peinture au monde, avec la plus belle collection de peintures italiennes (hors d'Italie).

Tate Gallery - La Galerie dArt Moderne Britannique doit son appellation à Sir Henry Tate, collectionneur d'art, qui finança le musée et lui fit don de sa collection. Pour faire face à l'enrichissement des collections, la Tate Gallery est séparée en 2 entités distinctes : Tate Modern et Tate Britain. Représentée ci-dessous, en bordure de la Tamise, dans une ancienne centrale électrique réaménagée
LONDRES
Un regard sur sa vie culturelle et sur sa monarchie
Abbaye de Westminster - Fondée au Xe siècle et consacrée en 1065 par Edouard le Confesseur, l'Abbaye y vit, le jour de Noël de l'an suivant, en 1066, le couronnement du nouveau roi, Guillaume le Conquérant, et depuis lors, chaque couronnement a lieu dans l'abbaye de Westminster. En plus d'un lieu de sacre, elle est également un lieu de sépulture royale (plus de 3000 personnes y sont inhumées dont 16 monarques britanniques). Elle est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1987.

L'abbaye a subi de nombreuses transformations depuis sa fondation, dont les plus importantes ont eu lieu sous les règnes d'Henri III (au XIIIe siècle) et Henri VII (au XVe siècle), mais les tours de la façade -ouest - deux grandes tours symétriques de style gothique - ne furent achevées qu'au XVIIIe siècle. Au XVIe siècle, on construit la Lady Chapel, de style Renaissance, à laquelle travaillent des artistes italiens . L'abbaye a un plan en forme de croix latine, mais l'ajout de la Lady Chapel l'agrandit considérablement.

La nef est relativement étroite (10m) mais s'élève à 31m au-dessus du sol, et une impression de grandeur surprend le visiteur lorsqu'il pénètre dans l'église. C'est la plus haute voûte médiéviale gothique en Angleterre; d'énormes arcs-boutants soutiennent la structure. L'allée est éclairée par une immense verrière au-dessus de la porte ouest. 16 magnifiques chandeliers en cristal de Waterford marquèrent le 900ème anniversaire de l'abbaye. L'espace entourant la nef est partagé entre de nombreuses chapelles, monuments et lieux de mémoire (les coins) : le coin des poètes, le coin de hommes d'état, le coin des hommes de science.....

L'Abbaye de Westminster reste pour moi une des visites les plus intéressantes que j'ai eu le privilège de faire durant mon séjour à Londres, et je me souviens du mal que j'ai eu à en franchir la sortie car il y avait encore une telle profusion de monuments à voir, de chapelles à visiter, que je suis restée sur ma faim ....


Albert Memorial . Situé face au Royal Albert Hall, ce mémorial est un hommage de la reine Victoria en deuil à son mari, le prince Albert : un gigantesque reliquaire médiéval de 55m de haut, orné de matériaux divers (marbres, mosaïques, bronze, etc..)
Lieux de Culte
St. Paul Cathedral - La cathédrale Saint-Paul est le chef d'oeuvre de l'architecte Sir Christopher Wren, qui y consacra sa vie (mort à 91 ans, il repose dans la crypte). Construit sur une des hauteurs de la City, cet immense édifice est bâti sur le plan d'une croix latine, avec une longue nef (152m), de longs transepts, et un long choeur bordé d'étroits déambulatoires s'achevant par une abside. L'ensemble est recouvert d'un splendide dôme de 31m de diamètre, culminant à 110m. C'est un des plus hauts du monde; il est composé de la "lanterne" (le point culminant), la galerie dorée, le cône en brique, l'oculus et la galerie de pierre ; l'ensemble repose sur huit piliers. La façade ouest présente deux tours coiffées de clochetons qui encadrent un double portique à colonnes jumelées, surmonté d'un fronton sculpté. La vue sur Londres, au pied de la lanterne, est superbe.
RESIDENCES ROYALES












































Le Palais de Buckingham est certainement le lieu le plus visité de Londres. Situé idéalement dans le quartier des parcs, cette résidence royale est le symbole de la monarchie, et les divers évènements autour de cette monarchie attirent un grand nombre de touristes en provenance du monde entier. Qu'il s'agisse d'un mariage, d'une naissance, ou d'un décès au sein de la famille royale, et les médias sont sur place. La presse mondiale est mobilisée et les abords du Palais sont envahis par la foule. Les fastes représentés par le passage du carrosse doré de Sa Majesté dans les rues de Londres, entouré de la garde à cheval, sont un spectacle qu'on ne peut qu'admirer. Ne serait-ce que le spectacle de la Relève de la Garde, où le service d'ordre a bien du mal à contenir la foule venue admirer les soldats portant bonnets en fourrure d'ours et tuniques rouges. Que dire lorsque ceux-ci paradent à cheval ?

Buckingham Palace - Avant de devenir le palais tel qu'on peut le voir de nos jours, de nombreuses transformations ont été effectuées sous le règne de George IV (au XIXe siècle) sur le manoir de l'époque par John Nash, Edward Blore, et Aston Webb. Entre le rez-de-chaussée et les deux étages du quadrangle, 690 pièces sont reliées par des kilomètres de couloirs ! La reine Victoria fut le premier souverain à habiter le palais. Un mémorial en hommage à la reine Victoria se trouve sur le rond-point face à l'entrée du palais.




















http://jackomood.keosite.com?page=London%20-%20Espaces%20verts
suite de la visite
Le Millenium Bridge menant à l'entrée de St. Paul Cathedral
Aperçu d'une tour avec ses clochetons
Le cloître de l'Abbaye
arcs-boutants de l'abbaye
Plusieurs personnalités (comme celle-ci) sont enterrées sous les dalles du cloître
Memorial à Victoria, face au Palais de Buckingham
Péparation pour la Relève de la Garde - Caserne des Horse Guards
parade à cheval
et la Fanfare au pas !
Horse Guard en "planton"

London - Espaces verts

LONDRES
Un regard sur ses espaces verts
Kensington Palace

Ce palais, situé dans les jardins de Kensington (Kensington Gardens), côté ouest de Hyde Park, devint une résidence royale au XVIIe siècle, sous Guillaume III. La reine Victoria y est née, ainsi que la grand-mère de l'actuelle souveraine (Elisabeth II), la reine Mary. C'était un endroit très à la mode ; de magnifiques demeures y furent construites. Aujourd'hui encore il loge divers membres de la famille royale dont le duc et le duchesse de Cambridge, le duc et la duchesse de Kent. C'était également la résidence officielle de la princesse Diana jusqu'à son décès tragique en 1997, et celle de la princesse Margaret.



















Le palais subit des transformations sous le règne de Georges 1er avec de nouveaux appartements royaux, une grande salle d'apparat (la Cupola Room) dont la monumentale horloge, qui existe toujours, sonnait tour à tour des airs de Haendel ou Corelli. Le dernier monarque régnant qui a habité au Palais de Kensington a été Georges II. Sous son règne, un célèbre jardinier anglais, Charles Bridgeman, redessina les jardins comme on peut les voir de nos jours. En 1981, plusieurs appartements royaux furent joints pour créer la résidence londonienne du Prince et la Princessse de Galles. Leurs fils, les princes William et Harry, sont allés dans les écoles primaires privées de Notting Hill tout près du palais. C'est devant les grilles de Kensington Palace que des milliers de bouquets ont été déposés lors de la disparition tragique de la princesse Diana.

LES PARCS DE LONDRES
De grands espaces verts ont été préservés en centre-ville et offrent aux citadins des parcs très attrayants où les paysages alternent pelouses, massif fleuris, lacs, qui attirent un petit monde peu farouche, écureuils, canards, cygnes etc...
......ET LONDRES C'EST AUSSI :
Les parcs sont aussi des lieux de calme et de repos où il fait bon lire ou se prélasser sur de confortables chaises-longues aux motifs colorés.
Les principaux parcs :

Hyde Park - Le plus grand parc du centre de Londres, bien connu par son Lac Serpentine sur lequel on peut faire du bateau. Un sentier d'équitation permet de faire des promenades à cheval, et il y a aussi des pistes cyclables et de rollers. Des concerts de musique classique y sont organisés chaque été.


Kensington Gardens - Ces jardins font la joie des enfants avec le jardin aquatique, l'orangerie et le Bassin Circulaire (Round Pound). La Galerie Serpentine accueille des expositions d'architecture et d'art contemporain, et sert de point de départ à la promenade du souvenir en l'honneur de Diana, princesse de Galles (Memorial Walk).













Derrière la Galerie Serpentine se trouve la statue en bronze de Peter Pan créée par George Frampton.
















Regent's Park - Un très grand parc également, mais plus varié. Dans sa partie nord, on y trouve un zoo de plus de 1000 espèces. Une grande partie du parc est consacré aux sports - dont le cricket. On peut se promener le long des grandes allées boisées, se rafrâichir au bord des bassins, et admirer les nombreux parterres fleuris. L'été, le théâtre en plein air donne des représentations dans un magnifique cadre de verdure, dont une pièce de Shakespeare.

L'Orangerie, aménagée en salon de thé dans un magnifique cadre de verdure, est le rendez-vous des "gourmands" avec son buffet somptueux d'énormes patisseries !
St. James Park - Sans doute le plus joli et le plus décoré de Londres, célèbre pour ses vues sur le palais de Buckingham et pour ses pélicans. C'est un jardin superbe composé d'une variété infinie de fleurs et de conifères, de massifs d'arbustes. Les sentiers sinueux donnent au visiteur l'impression qu'il est à la campagne. Des concerts sont donnés chaque été dans le kiosque à musique.

Les bus à deux étages
Les cabines téléphoniques
Les boîtes à lettres
Les pubs et les "Fish & Chips"
Le tea time ou "five o'clock"
Le shopping et ses galeries marchandes
... et l'humour
britannique!!
Bye bye London !!
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20Boston-Qubec

Croisi?re au Portugal

Comme le dit la chanson : Avril au Portugal, à deux c'est idéal !

Et même à 140, avril au Portugal c'est toujours idéal, quand on a la chance de voguer sur le Douro, que le bateau se nomme "Vasco da Gama", que les 140 passagers sont sympas, et que rien ne manque pour que .....la croisière s'amuse....

Je me suis engagée dans une aventure de croisière sur ce magnifique fleuve portugais qu'est le Douro (le Fleuve d'Or) et, d'escale en escale, j'ai vécu une semaine de découvertes d'une rive à l'autre.
1er Jour - Porto
Dès notre arrivée à l'aéroport de Porto, nous sommes dirigés vers le port pour embarquement sur le bateau. Présentation de son équipe par le Commandant, et cocktail de bienvenue. Installation dans une confortable cabine sur le Pont Supérieur, puis dîner et visite en bus de Porto illuminé, pour un premier contact avec la ville.
2ème Jour : Visite culturelle et historique de Porto
Le centre historique est classé au patrimoine mondial par l'UNESCO
Palais de la Bourse :

Ce bâtiment est en quelque sorte l'ancêtre de la Chambre de Commerce et a été conçu pour recevoir les associations commerciales. Loin d'être un édifice classique, il possède de nombreuses et opulentes salles remplies d'exotisme, en particulier le "salon arabe", une immense pièce de style mauresque, décorée de boiseries en bois exotiques. Au sol, les parquets ressemblent à de la marqueterie et me rappellent ceux du Musée de l'Ermitage à Saint-Petersbourg et des châteaux avoisinants. La salle de restaurant est abritée sous une immense verrière brodée de fines dentelles de bois ou métal et d'écussons de tous les pays ayant fait du commerce avec le Portugal.
Visite de la ville
Avant de regagner le Vasco da Gama, une petite balade le long des quais dans le vieux quartier de la Ribeira où se trouvent bars et restaurants. Qu'il est bon d'y flâner ou de siroter un bon verre en regardant le trafic fluvial et en admirant les élégants ponts du Douro.
*azulejos : carreaux de faïence peints à la main et vernissés - motifs bleus sur fond blanc
nouveau texte
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20au%20Portugal%20%282%29
Page
......et c'est en bateau Rabelo que nous traversons le Douro pour rejoindre sur l'autre rive le Vasco da Gama. Le "rabelo" est un type de bateau qui, à l'origine, effectuait le transport des fûts de porto sur le Douro entre les diverses exploitations vinicoles. Il est maintenant utilisé soit comme traversier, soit comme transport de loisirs (tourisme, évènements privés etc...)
Pont Dom Luis 1er
(pont métallique à deux tabliers)
Ponte do Infante
(derrière le Pont Dom Luis)
Ponte de Sao Joao
Le Vasco do Gama
(à quai)
Eglise St François :

Bien que gothique à l'origine, cette église Sao Francisco est connue comme le plus bel exemple d'ensemble baroque rococo du Portugal. Très impressionnant spectacle de boiseries dorées et sculptées à l'infini. Saint François y a sa statue, sculptée de façon très primitive le faisant ressembler à un nain.
PORTUGAL
Croisière sur le Douro
22-29 avril 2013
Sur la carte ci-contre sont indiquées quelques-unes des villes visitées lors des diverses escales du bateau, comme Braga, Vila Real etc....
Le Douro traverse le nord du Portugal d'est en ouest; son embouchure est à Porto, sur la côte Atlantique. C'est à Porto que j'ai embarqué sur le Vasco da Gama pour une croisière sur le Douro jusqu'à la frontière espagnole, à Salamanque.
la ville de Porto s'étire entre mer et verdure !
un charme que l'on retrouve sur des façades
joliment sculptées
Après cette visite, première dégustation de porto dans les caves Ferreira. Impressionnant dédale de couloirs danc ces caves, entre fûts et tonneaux de toutes tailles.



Dégustation de 2 couleurs : le rouge et le blanc
tous deux délicieux !



une église en or - plus de 500 kgs d'or
Pour commencer, sightseeing en bus à impérial à travers les rues tortueuses de la vieille ville jusqu'au bord de mer. Puis visite à pieds dans les vieux quartiers, une ville pleine de contrastes : entre travaux, chantiers de démolitions, taudis d'un côté, ....... et de l'autre, de beaux édifices





comme cette charmante petite
église à l'angle d'une ruelle
dans la vieille ville



des façades ornées
d'azulejos *
de magnifiques balcons en fer forgé ornant
les façades des immeubles







et donnant du charme à
ces vieux quartiers

Croisi?re au Portugal (2)

Croisire
au Portugal
Page
Un bus nous attend quai le matin pour nous emmener visiter la ville de Braga, surnomme "La Rome Portugaise" cause de ses nombreuses glises. Fonde par les Celtes en 300 av. J.C., cette ville ancienne est trs dynamique et possde une des populations les plus jeunes d'Europe. En 2012, elle fut nomme Capitale Europenne de la Jeunesse.

Braga
De retour sur le Vasco da Gama, la croisire commence vraiment, et nous naviguons tout l'aprs-midi sous un soleil de plomb, tout en admirant le paysage de part et d'autre du Douro et en faisant bronzette sur le pont suprieur.
faades avec azulejos
et balcons en fer forg
ville trs fleurie, rues animes avec de
nombreuses jolies boutiques....




.... et c'est dans une ptisserie de Braga que j'ai savour ma premire
"pastis da nata". La "pastis da nata" est une petite tartelette pte
feuillete, garnie de crme aux oeufs, dguster tide.....

....... c'est absolument divin !
Le spectacle s'anime lorsque nous approchons d'une cluse ; nous en franchirons 8 au total, 4 l'aller, les mmes au retour, dont la plus haute d'Europe (Carrapatelo) avec une dnivellation de 36 mtres. Impressionnant de se retrouver tous sur le pont du bateau pratiquement coinc entre deux murs d'une telle hauteur, pas d'chappatoire, si ce n'est une petite chelle mtallique encastre dans le mur permettant de grimper au sommet de l'cluse ....... en cas de problme majeur !
Ouf ! Pas eu besoin de l'chelle ! Tout se passera toujours bien, et le Vasco da Gama, aprs un repos forc chaque passage d'cluse, retrouvera toujours le Douro et poursuivra sa navigation jusqu' la prochaine escale .......ou la prochaine cluse ! En ce 3me jour, notre escale sera Regua.
Dpart matinal en bus pour la visite de Lamego, petite ville situe sur une colline au milieu des vignobles, o nous dcouvrons le Sanctuaire de Nossa Senhora dos Remdios.
Sanctuaire Nossa Senhora dos Remdios
La descente du sanctuaire
Avant d'entreprendre la descente des quelque 600 marches de ce sanctuaire, face l'glise du XVIIIe sicle et sa faade en crpi blanc, nous pntrons dans l'glise pour y dcouvrir un bb Jsus revtu d'une jolie robe en tissu moir rose. Nous soulverons lgrement le bas de Sa robe pour effleurer Ses pieds de notre main afin qu'Il nous accorde Sa grce.
... de part et d'autre de chaque palier se trouvent soit des niches avec statues,
soit des espaces floraux, soit des fontaines .........
Avant de prendre le bus pour rejoindre le Vasco da Gama, nous faisons une visite rapide de Lamego :
portail "gothique" de la cathdrale,
accole son clocher "roman"
plafond peint de la cathdrale
Muse de Lamego
retour en bus au bateau,
avec vue plongeante
sur les vignobles ....et le Douro....
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20au%20Portugal%20%283%29
3eme Jour : de Porto Regua
4me Jour : de Regua Vega de Terron
Braga possde aussi un magnifique jardin fleuri :
le Jardin de Santa Barbara....
....l'escalier est rampes croises, et est orn d'azulejos
reprsentant diffrentes scnes de la vie de la Vierge ....
impressionnant dpart avec cette vue plongeante sur l'horizon....
... et que le porto qui nous est offert l'arrive, avec un choix de jambons et spcialits de la rgion, rcompense des touristes plus gourmands qu'affams !
....ceci pour dire que le spectacle ne manque pas et que les 600 marches se descendent aisment ....

Croisi?re au Portugal (3)

Page
Noyau de la ville, la Plaza Mayor n'est pas sans rappeler celle de Madrid. Les arcades abritent de nombreuses boutiques, cafés et bars. C'est un lieu de rencontre et un lieu d'accès aux petites places environnantes, comme la place del Corrillo où se trouve l'église romane San Martin.
Nous terminons notre visite de Salamanque par une balade très sympathique en petit train, qui nous a permis de revoir les endroits visités et d'en découvrir de nouveau, avant de nous aventurer dans la Rue Mayor, rue très commerçante où je n'ai pu résister à la vitrine alléchante d'une pâtisserie pour un "pastéis de nata" espagnol, qui était ma foi aussi délicieux que le portugais !

Puis retour au Portugal par bus pour y retrouver notre bateau amarré à Vega de Terron.
Croisiere au portugal
5ème jour : Une petite escapade en Espagne
Départ matinal en bus pour nous rendre en Espagne et visiter la belle ville de Salamanque. Nous profitons du trajet pour admirer la nature en pleine floraison, et en particulier une curiosité que nous ne connaissons pas en France : des "genêts blancs" de chaque côté de la route, des champs entiers de genêts blancs. Nous apercevons aussi dans les champs de nombreuses cigognes, en couple ou isolées, certaines avec leurs petits ; elles se sont arrêtées là dans leur migration plutôt que de descendre plus au Sud vers la côte africaine (réchauffement climatique ?).
6ème jour : de Vega de Terron à Pinhao
La croisière entame son trajet de retour pour rejoindre l'embouchure du Douro ...... et Porto. Matinée de navigation, avec passage des mêmes écluses qu'à l'aller. Nous y avons retrouvé le vent et le froid ; la bonne chaleur et le soleil de Salamanque sont restés en Espagne ! ll faut nous ré-habituer au grand air du fleuve.

Arrêt du bateau à Ferradosa, où un bus nous attend pour aller visiter un petit village artisanal,
San Joao da Pesqueira. Les villageoises se sont hâtées à notre arrivée pour installer leurs petits stands et recueillir quelques euros.
L'Université de Salamanque, fondée aux environs de 1218, est la plus ancienne d'Espagne. Une magnifique façade décorée de médaillons, des trois écussons impériaux (Carlos V), de dauphins, de rubans.... et d'un motif particulier : une tête de mort surmontée de la "grenouille cachée" : signe laissé par le dernier restaurateur, voulant symboliser le péché de luxure puni après la mort. Cette grenouille nous a pris beaucoup de temps pour la découvrir sur la tête de mort, étant donné qu'elle est vraiment très petite et placée en hauteur sur une des colonnes du portail. C'est un rituel et un "passage obligé" de trouver cette grenouille, car c'est un "signe de chance" pour ceux qui la trouvent !
Voie d'accès à l'église
romane San Martin
Plaza Mayor
Parmi les édifices les plus remarquables de la ville, on notera deux cathédrales, une grande cathédrale gothique et, accolée à elle, une cathédrale romane. Je n'ai pas beaucoup aimé ce mélange de styles qui donne une masse architecturale trop lourde à mon goût. Par contre, la façade de la Vieille Cathédrale est magnifiquement décorée.
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20au%20Portugal%20%284%29
Une curiosité de Salamanque est la Maison aux Coquillages (La Casa de las Conchas), un ancien palais d'une architecture insolite, dont la façade est ornée de 300 coquilles Saint-Jacques ; cette coquille figurait sur le blason de la famille du propriétaire. Cette Maison est l'emblème par excellence de la Noblesse.
Après cette courte visite, nous nous "attaquons" au sanctuaire Sao Salvador do Mundo. "Attaquer" est le terme adéquat pour définir la difficulté de gravir ce sanctuaire, perdu en pleine nature. C'est un véritable "chemin de croix" pour les pélerins qui le font en entier.

Le point de départ se trouve déjà situé à une certaine hauteur, d'où une vue magnifique sur la vallée et les montagnes environnantes. Chaque étape du chemin de croix est matérialisée par une petite chapelle, et entre chaque chapelle il faut grimper la colline par un sentier rocailleux au milieu d'une végétation abondante et parfois hostile.

La récompense de ce chemin de croix est le panorama sublime que nous découvrons au fur et à mesure de la montée, et la beauté de ce panorama est telle que nous faisons de nombreuses haltes pour l'admirer - ce qui repose nos jambes - et nous fait écarquiller les yeux pour apercevoir tout en bas dans la vallée une boucle du Douro, puis les vignobles, les champs d'amandiers en fleurs......
Nous nous sommes arrêtés, essouflés, à la 3ème chapelle pour redescendre d'un pas plus léger regagner notre point de départ ...... et retrouver notre bus.....
Salamanque
Cette jolie ville est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Sur l'écusson de la ville on peut voir le vieux pont de pierre romain, le taureau élevé dans les prairies et au-dessus deux lions; des boucliers ont été ajoutés sur le côté droit.
Salamanque se trouve sur le Chemin
de St. Jacques de Compostelle
(d'où le balisage ci-contre)
la grenouille sur la
tête de mort !
Façade de l'Université
un petit village tranquille
à flanc de colline
Nouvelle Cathédrale
(Chapelle et son retable)
La Vieille Cathédrale
(carte postale)
Décors de la façade
de la Vieille Cathédrale
la Vieille Cathédrale vue de
la Maison aux Coquillages
Entre les coquillages on peut voir une fenêtre de style élisabethain





et deux magnifiques grilles gothiques
Patio de la Maison aux Coquillages, là où se distribuaient les différentes pièces de la Maison, et où l'on accueillait les nobles invités.

Croisi?re au Portugal (4)

Croisiere au Portugal
Page
6ème jour : de Vega de Terron à Pinhao (suite)
Quel bonheur, en quittant le sanctuaire de Sao Salvador do Mundo, de découvrir les plus beaux paysages de la région, les domaines vinicoles les plus prestigieux plongeant magistralement dans le fleuve, le Douro que nous apercevons au fond de la vallée, tel un petit miroir, et notre "Vasco da Gama" en train de voguer vers Pinhao à notre rencontre.
notre bateau
le Douro, tel un miroir
7ème jour : de Pinhao à Porto
Nous quittons le bateau tôt le matin pour aller visiter Vila Real, charmante petite ville à proximité de Porto. Plusieurs édifices religieux, dont une chapelle très rococo, des maisons avec armoiries témoins d'une noblesse passée, de nombreux balcons en fer forgé et de belles façades ornées d'azulejos.
ravissante ville et gracieuses maisons
Un peu plus loin, nous allons visiter les jardins d'un des plus beaux manoirs du nord du Portugal, le Solar de Mateus, très riche demeure avec de superbes plafonds en bois sculpté, un mobilier précieux de différentes époques, de très beaux tableaux .....
Manoir Mateus
Après cette dernière visite sur la "terre ferme", nous retrouvons notre bateau à Regua. Il est amarré à côté de son jumeau "Infante d'Henrique" qui effectue sur le Douro la même croisière que le "Vasco da Gama" .










Notre bateau a passé deux écluses dans la matinée en notre absence, et c'est un après-midi de navigation que nous passerons à bord, avec le passage de deux autres écluses parmi lesquelles nous retrouvons la plus haute, l'écluse de Carrapatelo.
reflets dans le
plan d'eau
Les jardins "à la française" sont magnifiques, très variés, des massifs de buis savamment et joliment sculptés, des charmilles qui forment un tunnel, des petits bassins .......... une balade bien agréable dans ce splendide parc très boisé et très fleuri.
une bien belle balade ...
Nous arrivons à Porto en fin de journée et nous sommes déjà tristes à la pensée de quitter le bateau le lendemain matin. Mais après le dîner, le Commandant de Bord crée la surprise en nous offrant une navigation supplémentaire et inattendue jusqu'à l'embouchure du fleuve pour voir le coucher de soleil sur la mer et sur Porto !
... ce fut une belle croisière, et elle s'achève sur des images somptueuses ...
Cette Vallée du Douro, liée au vin de porto et déclarée patrimoine naturel de l'Humanité, regorge non seulement de paysages magnifiques, mais j'y ai rencontré un peuple extrèmement hospitalier, généreux, travailleur, courageux. Le Portugal est un pays qui m'a empli les yeux et le coeur de souvenirs inoubliables.
A notre escale de Pinhao, nous sommes invités par le propriétaire d'un des nombreux domaines vinicoles que nous venons de côtoyer, à une dégustation de son porto rouge. Il nous fait visiter sa cave et nous sommes impressionnés par le dédale de couloirs au milieu de fûts et tonneaux. Il nous explique les différentes étapes avant que le porto n'arrive dans nos verres, depuis la cueillette à la main des grappes, le foulage aux pieds (des personnes d'au moins 1m60 sont requises pour ce foulage), la fermentation, les différents vintages, la mise dans les fûts.....etc... C'est également lui qui nous révèle que la vigne peut aller chercher l'eau dont elle a besoin jusqu'à 26 m sous sol !
Cette dégustation ne termine pas tout à fait cette journée marathon, car avant d'embarquer sur le bateau amarré à Pinhao, nous nous arrêtons quelques minutes pour faire le tour de la vieille gare de Pinhao ornée de splendides "azulejos" représentant différents paysages de la région.
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20sur%20la%20Volga%20-1
Que de verres de "porto"
en perspective !

Croisi?re sur la Volga -1

A bord du Georgy Chicherin



Croisiere sur la volga
15 - 25 août 2016
L'idée d'une Croisière sur la Volga m'est venue car j'avais tellement aimé la ville de Saint-Petersbourg (où j'étais allée il y a une dizaine d'années) que j'avais terriblement envie d'y retourner. J'avais aussi envie de découvrir Moscou ainsi que d'autres villes situées entre Saint-Petersbourg et Moscou, et cette croisière sur la Volga était une façon agréable d'assouvir cette double envie !

(Flotte de CroisiEurope)
Après déjeuner, visite du Musée de l'Ermitage (ancien Palais d'Hiver des Tsars). On entre dans le Musée par un Escalier d'Honneur majestueux.
Visite de Saint-Petersbourg
2ème JOUR :
Puis, du sol au plafond, de tous côtés, et de salle en salle, ce ne sont que merveilles dont vous trouverez ci-après quelques exemples :
Galerie des Maîtres :
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20sur%20la%20Volga%20-%202
Musée de l'Ermitage
Tour panoramique de la ville et visite des principaux monuments
Vol : Paris-Roissy CDG - Saint-Petersbourg

Transfert en autocar, installation sur le bateau.
Accueil folklorique - puis dîner et nuit à bord.
Petites échappées sur le fleuve et les parterres fleuris (sous la pluie)
Statue équestre de Nicolas 1er
Cathédrale
Saint-Isaac
Escalier d'Honneur
Carte détaillée de la croisière
(suivez la ligne mauve depuis Saint-Petersbourg jusqu'à Moscou)
1er JOUR :

Départ
Plafonds et niches richement décorés
Eclairage
(au sol ou en suspension)
Voltaire (par Houdon)
Salle Bleue
Rotonde (Salle du Pavillon)
Salle du Trône
Parquets aux motifs constitués
d'essences précieuses
Pavement de mosaïque
Le Greco
Vierge à l'Enfant


Léonard de Vinci
La madonne Benois
Rembrandt

Croisi?re sur la Volga - 2

Palais Petrodvorets

A bord du Georgy Chicherin


présentation
Croisiere sur la volga
15 - 25 août 2016
Suite de la Croisière : Saint-Petersbourg et Peterhof
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20sur%20la%20Volga%20-%203
Au cours de son voyage en France, Pierre le Grand, le tsar de Russie, avait visité le Château de Versailles et voulut avoir un "Versailles" au bord de la mer plus beau que celui du roi de France.
Le Château :
Le Parc - (ses parterres fleuris et ses multiples fontaines)
Après cette magnifique visite de Peterhof, nous faisons un nouveau tour panoramique de Saint-Petersbourg, mais cette fois-ci sur les nombreux canaux de la ville et non par autocar. Cette agréable navigation nous permet de visiter d'une manière très différente, et très reposante, les divers bâtiments et églises de la ville.
3ème JOUR : après-midi sur les canaux de Saint-Petersbourg
Adieu Saint-Petersbourg !

Demain matin, navigation sur la Neva avant d'atteindre notre prochaine escale de Mandrogui.
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20sur%20la%20Volga%20-%203
Après notre séjour à Saint-Petersbourg, le Georgy Chicherin nous conduit vers un des plus beaux châteaux et parcs des environs : le Palais Petrodvorets (également appelé Peterhof), à une trentaine de kms de Saint-Petersbourg.
3ème JOUR : en matinée
Musée de l'Ermitage
Bibliothèque Publique
Canal maritime reliant le Palais à la mer Baltique
C'est un édifice à deux étages, construit sur une terrasse de 16m de hauteur et flanqué de deux galeries qui se terminent chacune par un pavillon. Une cascade d'eau part de la terrasse et l'eau se répand par de multiples fontaines à travers le parc pour aboutir à un canal qui se jette dans la Mer Baltique.
La Fontaine Romaine
La Fontaine d'Adam
La Fontaine Soleil
la Fontaine Surprise !
Attention !
On baisse la tête !
Forteresse Pierre et Paul
et la précieuse architecture
de la
Cathédrale St.Pierre-et-St.Paul

Croisi?re sur la Volga - 3

A bord du Georgy Chicherin


Croisiere sur la volga
15 - 25 août 2016
Matinée de navigation sur le lac Ladoga, le plus grand lac d'Europe, et passage de l'écluse du Bas-Svir. Paysages de toute beauté. Nous débarquons à Mandrogui, village construit à des fins touristiques, permettant de découvrir l'authentique artisanat russe et les isbas en bois typiques de la région.

Excellent déjeuner typique, animé par des chanteurs et musiciens, dont un excellent "balalaikaiste" professionnel.
4ème JOUR : MANDROGUI
6ème JOUR : GORITSY - KIRILLOV
Navigation sur le canal Volga-Baltique, et traversée du Lac Blanc pour atteindre Goritsy, d'où nous rejoindrons Kirillov pour visiter le Monastère de Saint-Cyrille-du-lac-Blanc.
Exemple d'isba typique d'un paysan du nord de la Russie
Deux bâtiments religieux sur cette île :
l'église de l'Intercession et
l'église de la Transfiguration
Monastère de Saint-Cyrille-du-lac-Blanc
... sur les rives de la Volga....
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20sur%20la%20Volga%20-%204
Ce Monastère a été fondé au XIVe siècle par le moine Cyrille. Ce site religieux est le plus important de la Russie du Nord-Ouest. Il est constitué d'un vaste ensemble d'ouvrages fortifiés abritant de remarquables monuments d'architecture. C'est un des haut-lieux du culte orthodoxe, désaffecté et transformé en musée à l'époque soviétique, puis restitué à l'église. Ce Monastère possède une très riche et très belle collection d'icônes. (Saint Cyrille est à l'origine de l'alphabet cyrillique qu'il créa avec son frère Méthode).
Visite "digestive" du village de Mandrogui
5ème JOUR : ILE DE KIJI
Après l'écluse du Bas-Svir et celle du Haut-Svir, nous continuons notre navigation en remontant le lac Onega jusqu'à notre étape au coeur de ce lac, l'île de Kiji, dans la région de la Carélie, le Grand Nord russe.

L'île de Kiji est le joyau de l'architecture en bois du XVIIIe siècle qui regroupe des bâtiments religieux et profanes. C'est un Musée en plein air, classé patrimoine mondial de l'UNESCO.
Poursuite de la croisière vers Mandrogui, l'Ile de Kiji et Goritsy
Lac Ladoga
Navigation sur le lac Onega
Eglise de la Transfiguration
... et le concert des cloches animé par le sonneur de l'église...
Sauna public
Isba du forgeron
Visite pédestre de cette enceinte
fortifiée

Croisi?re sur la Volga - 4

Plan de la ville de Rostov-le-Grand

A bord du Georgy Chicherin


Croisiere sur la volga
15 - 25 août 2016
Suite de la Croisière : vers Rostov-le-Grand et Ouglich
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20sur%20la%20Volga%20-%205
(Le Kremlin est la partie centrale et fortifiée d'une ville russe)
7ème JOUR : ROSTOV LE GRAND
Matinée de navigation depuis Goritsy, passage d'écluses avant et après la traversée du réservoir de Rybinsk, puis débarquement à Iaroslavl. Visite rapide de la ville avant de nous rendre en autocar vers Rostov-le-Grand.
J'ai eu un véritable "coup de coeur" pour Rostov-le-Grand. Toutes ces coupoles qui s'élèvent vers le ciel, la splendeur et la richesse (extérieure et intérieure) de la cathédrale de la Dormition. Tout est d'une beauté à couper le souffle ! (La Dormition de la Vierge Marie correspond à l'Assomption dans la religion catholique).
Cette ville, qui est une des plus anciennes de la région, fut fondée au IXe siècle. Nous avons visité son Kremlin et la cathédrale de la Dormition qui fut érigée en 1162 par le grand-prince Andréi Bogolioubski.
8ème JOUR : OUGLITCH
Navigation sur la Volga et arrivée à Ouglitch - débarquement et visite de la ville.
Nous visitons l'église de Saint-Dimitri-sur-le-Sang et la cathédrale de la Transfiguration.

Lorsque nous visitons une église, quelle que soit la ville où nous nous trouvons, des chants sacrés sont interprétés à notre intention par des choristes de l'église, et c'est un bonheur d'entendre ces petits concerts, en particulier les voix de "basses" russes que je trouve parmi les plus belles et les plus émouvantes au monde.
Ouglitch est une ville très ancienne. Des fouilles archéologiques confirmèrent que les premiers habitants s'y étaient établis depuis l'époque paléolithique en provenance de tribus nordiques (Finlande ?).

C'est également à Ouglitch que mourut au XVIe siècle, dans des conditions mystérieuses, le Tsarévitch Dimitri, fils du Tsar Ivan le Terrible.
(un mécanisme permet
d'entendre à intervalles réguliers le chant des cloches )
Eglise de Saint-Dimitri-sur-le-Sang
Monastère de la Résurrection
Cathédrale de la Transfiguration du Sauveur
La Chambre des Princes Apanagés
détail du décor
et maintenant, nous nous dirigeons vers Moscou

Croisi?re sur la Volga - 5

A bord du Georgy Chicherin


http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20sur%20la%20Volga%20-%206
Suite de la croisière : de Ouglitch à Moscou
Visite du Métro de Moscou "by night"
Aurions-nous l'idée à Paris de faire visiter notre métro à des étrangers, au même titre que l'Arc-de-Triomple ou la Tour-Eiffel ? Eh bien, le métro de Moscou est célèbre dans le monde entier. Ses stations et ses couloirs sont de véritables "palais souterrains", décorés de marbre, de granit, d'onyx.......de statues, de reliefs et de compositions monumentales (peintures, mosaïques, vitraux...)
Afin d'éviter l'affluence des voyageurs aux heures de pointe, nous l'avons visité de nuit, et avons pu ainsi l'admirer en détail. Nous avons même vu des musiciens "faire la manche" dans les couloirs ; sans le lustre environnant, nous aurions pu nous croire dans un couloir du métro parisien !
10ème JOUR : Moscou
Nous partons dans la matinée visiter le Monastère Novodiévitchi, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Ce bâtiment du XVIe siècle - ancien Couvent des Jeunes-Filles - est un des plus remarquables ensemble d'architecture religieuse de Moscou. Les religieuses étaient généralement d'origine noble, et certaines appartenaient à la famile du tsar ou à des hauts dignitaires de la cour.

C'est une très agréable promenade que nous faisons dans le parc fleuri de ce Monastère, avec un coup d'oeil à travers les arbres sur les coupoles dorées du Monastère.
Monastère Novodiévitchi
9ème JOUR : Moscou
Navigation sur la Volga au départ d'Ouglitch, puis passage d'un impressionnant système d'écluses sur le Canal de Moscou qui nous permet de rejoindre la Moskova qui baigne Moscou .

Cette longue navigation nous fait arriver à Moscou après le déjeuner. Un tour de ville panoramique nous permet d'avoir un premier aperçu de la capitale de la Russie


Tour de ville panoramique de Moscou
Cette visite en autocar a concrétisé la première impression que j'avais eue de Moscou lorsque nous avons commencé à l'apercevoir du bateau : une ville laide, des immeubles de style stalinien, des tours genre HLM), des gratte-ciel...... un peu la "zone"....

PAGE 5
Croisiere sur la volga
15 - 25 août 2016
Mais en avançant vers le centre-ville, nous avons commencé à voir des immeubles moins austères, puis des beaux quartiers, de beaux monuments. Nous sommes passés devant le "Bolchoï", et soudain, devant nous ce fut l'apothéose : la magnifique cathédrale de Saint-Basile-le-Bienheureux. Nous étions vraiment à Moscou, la Capitale de ce grand pays qu'est la Russie !
Cathédrale de Saint-Basile-le-Bienheureux
Monument à Kouzma Minime
et Dimitri Pojanski - il dut
être déplacé pour laisser place au Mausolée de Lénine.
Depuis le parc on aperçoit les gratte-ciel de Moscou
Toucher le museau du chien porte chance, ce qui explique qu'il est plus clair.
Le Bolchoï

Croisi?re sur la Volga - 6

Après la visite du Monastère Novodiévitchi, nous déjeunons dans un restaurant d'une "rue piétonne" très animée, avec moultes boutiques pour touristes, touristes que nous étions et qui méritions bien notre nom en faisant nos achats dans ces nombreuses boutiques.....

A bord du Georgy Chicherin


10ème JOUR : MOSCOU
Le Kremlin
Poursuite et fin de la croisière : Moscou
Après déjeuner, nous nous dirigeons vers la Place Rouge et le Kremlin
La Place Rouge - ("rouge" en russe signifie "belle")
Je m'étais imaginée la Place Rouge comme une immense place (notre Place de la Concorde en beaucoup plus grand), fermée à toute circulation. Grosse déception, car cette Place Rouge était loin d'être "vide", mais était entièrement occupée par une multitude de kiosques, échoppes en tous genres, expositions temporaires etc.... etc... Selon notre Guide, elle ne se trouve pratiquement jamais déserte, car quelle que soit l'époque de l'année, il y a toujours des manifestations ou expositions diverses et variées. Je ne peux donc pas dire que j'ai vu la Place Rouge, mais j'ai vu son emplacement !
Le Kremlin est une cité fortifiée au coeur de Moscou, renfermant de nombreux bâtiments civils et religieux...........
Cathédrale de la Dormition (ou de l'Assomption)
.... mais le Joyau du Kremlin est sans aucun doute La Cathédrale de la Dormition....
La Cathédrale vue de l'extérieur
La Dormition, icône peinte pour la consécration de la Cathédrale en 1479 (les apôtres volant sur des nuages vers le lit de mort de la Vierge Marie)
C'est sur la visite de cette somptueuse
Cathédrale de la Dormition
que s'achève à moscou notre magnifique
Croisière sur la Volga.
Vol Aeroflot Moscou-Paris
Ya lyoublyou Rassiyou - PAKA
(J'aime la Russie - A bientôt)
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20Musicale%20%281%29
Croisiere sur la volga
15 - 25 août 2016
Nous avons déjeuné dans ce grand restaurant à proximité de la zone piétonne
L'Arsenal
Palais national du Kremlin
Avant de pénétrer dans
la zone piétonne, nous
passons près de la
maison de Pouchkine
Tour du Sauveur
La zone des "touristes"
Pendant des siècles, la Cathédrale de la Dormition fut liée à des événements majeurs. Les tsars y étaient sacrés, Ivan IV ayant été le premier. Les chefs de l'Eglise y étaient choisis et intronisés; les Te Deum y étaient chantés avant une campagne ou après une victoire russe; les actes d'Etat y étaient prononcés.

Le premier tsar de la dynastie Romanov, Michel 1er, y a été sacré, et Nicolas II, le dernier tsar de Russie, y a été couronné.

Enfin, les métropolites et les patriarches y étaient inhumés (on peut y voir les châsses avec des reliques de plusieurs métropolites et d'un patriarche) ainsi que les dalles funèbres de plusieurs métropolites et patriarches.
Les offices sont suspendus après l'assassinat des derniers Romanov en 1918 ; la Cathédrale de la Dormition est alors transformée en musée et devient partie intégrante des musées du Kremlin.
L'intérieur de la Cathédrale est de toute beauté. Nous n'avions pas le droit de prendre des photos..... et celles exposées ci-dessous proviennent de Google Images sur internet :
Les 12 pilliers ronds divisent l'espace en 12 carrés égaux
Iconostase à 5 registres comptant 69 icônes

Croisi?re Musicale (1)

Quelques passagers ont débarqué pour visiter Honfleur "by night". Le Renoir a ensuite fait demi-tour, et c'est à regret que nous avons vu Honfleur tout éclairé s'éloigner de nous, et que nous rejoignions Elbeuf. Avant dîner, apéritif rituel avec mes voisines de table, et repas fort joyeux de notre tablée.

http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20Musicale%20%282%29
vers Etretat
Haute Normandie (de Paris à Honfleur)
Croisière Musicale sur la Seine
15-20 avril 2015
Giverny
J'avais déjà visité ces Jardins à plusieurs reprises et à des saisons différentes, ce qui m'avait permis de le voir diversement fleuri selon les saisons. Mais ce 16 avril 2015 représente pour moi le summun d'une nature en fleurs. Les quelques kilomètres parcourus en car depuis le bateau jusqu'aux abords du Jardin révélaient une nature en plein épanouissement : il y avait des fleurs partout, que ce soit sur le bord des routes, les talus, les haies, les jardins privés, les vergers....... c'était déjà superbe !

Que dire alors lorsque nous franchîmes la grille des Jardins de Monet, son Jardin d'eau et son Jardin fleuri ?

Tout n'était qu'oeuvres d'art, et nous n'avions pas assez d'yeux pour porter notre regard partout à la fois. C'était féerique ! Nous étions vraiment impressionnés par le choix délibéré des couleurs, leur foisonnement, leur agencement, et leur harmonisation. Quel grand artiste était ce Claude Monet, ce jardinier de Giverny, qui sut si bien dans ses tableaux rendre à nos yeux ce qu'il avait lui-même perçu de la nature.
Maison
et Jardins de Claude Monet
Ce n'était pas encore la saison des roses, ni celle des nymphéas, mais toutes les fleurs du printemps - que je serais bien incapable de nommer - étaient là représentées.... et quel émerveillement !

C'est presqu'à regret que je quittais le jardin pour suivre le groupe et visiter l'atelier, puis la maison de Claude Monet, mais j'ai cependant revu avec plaisir ses nombreuses estampes japonaises ainsi que les pièces d'habitation très simples. Ce génie de l'Impressionnisme qu'était Monet, et aussi grand que fut son talent, était resté un être simple.

Après la visite de Giverny, nous retrouvons le bateau à Elbeuf pour le déjeuner.

A 15h30, rendez-vous dans le Salon pour une conférence sur Claude Debussy par Alain Duault, accompagnée d'extraits musicaux. Puis, un peu plus tard, un Concert Debussy nous était donné dans le Salon avec les interprètes de l'équipe musicale :

. Michel Moraguès (flûtiste)
. Bruno Philippe (violoncelliste)
. Alexandra Luicenanu (harpiste)
. Julie Cherrier (soprano)
. François Chaplin (pianiste, directeur musical des croisières)

Le flûtiste et le violoncelliste sont professeurs au Conservatoire National de Musique de Paris.



Pendant ce temps-là, Le Renoir voguait à destination de Honfleur, et c'est au coucher du soleil que nous découvrons ce joli petit port tout illuminé...
Page 1
Ce n'est pas la première fois que je pars en croisière, mais c'est ma première Croisière Musicale.

Amateur de musique, plus précisément de musique classique, et le thème de cette croisière étant l'Impressionnisme - dont je suis une adepte inconditionnelle -, mon choix s'est tout naturellement porté sur ce parcours musical au fil de l'eau......


1er jour : Paris - Les Andelys




Le rendez-vous était fixé à partir de 17h, Quai de Grenelle, pour embarquement sur Le MS Renoir.
Installation dans la cabine, cocktail de bienvenue dans le salon pour la présentation de l'équipage par le Capitaine, puis présentation de l'équipe musicale par Alain Duault, le grand spécialiste de la musique de Radio-Classique. Sa voix m'était très familière, étant une fidèle auditrice de Radio-Classique, mais je n'avais jamais eu l'occasion de le rencontrer. Nous avions 5 jours devant nous pour faire plus ample connaissance !

C'est au cours de ce cocktail que je rencontrais une dame charmante que le hasard plaça à ma table pour le dîner fixé à 20h dans la salle à manger. Nous nous sommes ainsi trouvées six dames seules à la même table, toutes très sympathiques, et avons conservé tout au long de la croisière d'excellents contacts, non seulement pendant les heures de repas.

A l'heure même où commençait le dîner, à 20h précises, le bateau commençait sa navigation, et nous passions la 1ère écluse alors que la nuit était déjà tombée. Repos nocturne chacun dans sa cabine pour un départ en bus fixé à 8h30 le lendemain matin, direction Giverny.



2ème jour : Les Andelys - Honfleur


Lever à 7h, puis petit déjeuner au choix gargantuesque, et départ à 8h30 en car pour Giverny.

Château-Gaillard
jardin fleuri
jardin d'eau
la maison de Claude Monet

Croisi?re Musicale (2)

Croisière Musicale sur la Seine
15-20 avril 2015
Fécamp
3ème jour (matinée) : Etretat - Fécamp
Etretat
Débarquement à 8h30 et départ en bus pour l'excursion de la Côte d'Albâtre. Au milieu des hautes falaises de craie, nous découvrons le port d'Etretat. Site pittoresque très apprécié des Impressionnistes.

Une petite visite à pied nous conduit en bordure de plage d'où nous pouvons admirer d'un côté la falaise d'Amont avec sa petite chapelle, de l'autre la falaise d'Aval avec son arche monumentale, la porte d'Aval. L'Aiguille, haute de 70m, se dresse solitaire, au large. C'est de la Falaise d'Amont que l' "Oiseau Blanc" de Nungesser et Coli tenta en 1927 la 1ère traversée sans escale de l'Atlantique et disparut corps et biens.
Notre escale à Fécamp nous permet de visiter l'ancien Monastère des Bénédictins, devenu le Palais (ou Musée) de la Bénédictine. Visite guidée de ce grand bâtiment, évoquant les styles gothique et Renaissance, seul endroit de fabrication de la Bénédictine (40°), expédiée dans le monde entier. Visite de la distillerie, des chais..... et dégustation !

le Pays de Caux
MS RENOIR
falaise d'Amont
à droite
petite balade en ville avant de rejoindre la mer
Outre la partie réservée à la fabrication de la Bénédictine, le Musée conserve des vestiges de l'ancienne Abbaye : jubé, statues, livres des moines, collections d'émaux, d'ivoires, de ferronneries, fort bien présentées.
falaise d'Aval
à gauche
distillerie et chais
au sous-sol du
Palais de la Bénédictine
clos de verdure pour la dégustation
La dégustation de la Bénédictine nous ayant mis en appétit, retour au bateau pour le déjeuner.

Puis, en début d'après-midi, film-conférence sur Jules Massenet réalisé par Alain Duault. Très intéressant documentaire. Un bus nous attend après cette conférence pour une visite guidée de Rouen. Toutefois, avec une de mes nouvelles amies, nous décidons de faire cette visite ensemble, à pied et à notre rythme.
Ville où habita Guy de Maupassant et qui tint une grande place dans son oeuvre (dont "Une Vie" sur la Normandie)
Cette ville fut longtemps "capitale" des terre-neuvas pour la pêche à la morue (et morue séchée)
Après notre arrêt à Etretat, nous nous dirigeons vers Fécamp.
ce magnifique Christ en ivoire a été
taillé d'une seule pièce dans une
défense d'éléphant (sauf les bras)
Page 2
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20Musicale%20%283%29
vers Rouen

Croisi?re Musicale (3)

Croisière Musicale sur la Seine
15-20 avril 2015
Cathédrale Notre-Dame
La cathédrale de Rouen est l'une des plus belles réalisations de l'art gothique français. Gravement endommagée durant la Seconde Guerre Mondiale, elle est continuellement en restauration. Sa façade a servi de thème à Claude Monet pour des idées impressionnistes, avec la célèbre série des "Cathédrales de Rouen". Il est rapporté que lorsque Monet venait peindre la cathédrale, il apportait avec lui plusieurs toiles, et changeait de toile aux diverses heures de la journée, selon l'éclairage ; quand il revenait les jours suivants avec toutes ses toiles, il reprenait chacune d'elles aux mêmes heures que les jours précédents de manière à ce que l'éclairage soit le même !

Vue de l'extérieur, la cathédrale présente une immense façade, hérissée de clochetons, encadrée par deux tours différentes d'allure et de style : la tour St Romain et la tour de Beurre. Sa flèche de fonte s'élève à 151 m (la plus haute de France). Lorsqu'on pénètre à l'intérieur de la cathédrale, il se dégage une impression de grandeur, de hauteur, mais également de simplicité et d'harmonie. Le choeur abrite les tombeaux des ducs de Normandie, parmi lesquels Rollon, fondateur du Duché, ainsi que le "coeur" de Richard Coeur de Lion, roi d'Angleterre et duc de Normandie.
3ème jour (après-midi) : Rouen
J'avais de Rouen le souvenir d'une ville meurtrie après la Seconde Guerre Mondiale. Je n'avais jamais eu l'occasion d'y retourner, et je découvre avec surprise une ville magnifique, très animée, avec de jolies maisons à colombages. Quel plaisir ce fut pour moi de parcourir la ville d'une rue à l'autre, d'admirer toutes les belles façades des maisons à colombages, les vitrines alléchantes, les boutiques aux enseignes renommées. J'ai constaté que cette ville - que j'avais connue à moitié morte - était pleine de vitalité, et ce fut pour moi une heureuse surprise et un grand bonheur.

Jeanne, La Pucelle
La ville
Gros-Horloge
Le temps passant très vite, je me suis hâtée pour aller voir le Gros Horloge, monument le plus populaire de Rouen. Cet édifice Renaissance enjambe la rue par une arcade surbaissée et est surmonté d'un toit à lucarne. Chaque face présente un cadran d'horloge en plomb doré richement orné.
A proximité de ce quartier se trouve la place du Vieux Marché près de laquelle se dresse une croix monumentale : "La Croix de la Réhabilitation", haute de 20 m , érigée à l'emplacement du bûcher où Jeanne d'Arc fut brûlée vive le 30 mai 1431.
Il me restait alors très peu de temps pour aller visiter le Musée des Beaux-Arts et sa collection de tableaux impressionnistes (nombreuses oeuvres de Monet et Sisley). Je suis malheureusement arrivée trop tard pour accéder à cette visite, et, frustrée, j'ai dû me contenter d'une exposition temporaire de Sienne (Aux Origines de la Renaissance). Ma frustration fut de courte durée car cette exposition me fit découvrir les peintres prestigieux de l'école siennoise des XIVe et XVe siècles, et leurs oeuvres - peintes sur divers supports - représentant en majorité la Vierge à l'Enfant.
Retour à bord
De retour sur le bateau, et avant dîner, conférence-concert par Alain Duault sur Jules Massenet et Gabriel Fauré, avec présentation de leurs oeuvres, puis une excellente prestation de nos interprètes musicaux. Après dîner, conversation animée et passionnée avec mes amies sur divers sujets liés aux civilisations antiques, aux diverses religions, etc... avant de rejoindre nos cabines pour une bonne nuit de sommeil.
4ème jour : Retour à Paris
Jour de repos et de navigation pour retrouver Paris et le Quai de Grenelle. Le temps est toujours magnifique et ensoleillé et ce, depuis le début de la croisière. La fraîcheur matinale est cependant là et exige une "petite laine" à l'extérieur des cabines ou des salons.
Place du Vieux Marché
Les bords de Seine sont superbes, les feuilles des arbres se sont épaissies depuis notre départ. On apprécie de voguer sur une eau aussi calme avec un paysage verdoyant de chaque côté du bateau.
Nous passons l'écluse d'Andrésy.
Après les verdoyantes rives du fleuve pratiquement inhabitées .......
...... les habitations se font un peu plus denses en bordure de l'eau.
Page 3
tour de Beurre
l'art gothique
la flèche de fonte
tour St-Romain
la façade et la richesse de son décor sculpté
agréable promenade
au milieu des belles
maisons à colombages
décor sculpté sous l'arche de
l'Horloge
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20Musicale%20%284%29
Opéra

Croisi?re Musicale (4)

18 avril 2015
Croisière Musicale sur la Seine
15-20 avril 2015
Opéra Garnier
Notre bateau, Le Renoir, ayant accosté à 17h au Pont de Grenelle, nous prenons un goûter léger avant de nous préparer pour aller à l'Opéra. Avant de quitter le bateau, Alain Duault nous donne une conférence sur le Cid de Pierre Corneille. J'avais eu l'énorme chance d'étudier récemment cet opéra à l'Université Inter-Ages de Versailles, et j'avais été surprise de constater que le livret était pratiquement mot pour mot la tragédie de Corneille.
C'est toujours un grand événement d'aller à l'Opéra Garnier. Tout y est magique, à commencer par la monumentale façade principale, très ornementée. De l'entrée principale, on accède à un large vestibule d'où s'élève le fameux Grand Escalier de marbre illuminé par des candélabres. A l'étage, on accède à la Salle de Spectacle en forme d'énorme fer à cheval avec ses étages de loges sur trois niveaux (le tout habillé de pourpre et d'or), et son rideau de scène au drapé rouge et or en trompe-l'oeil. Puis, quand on a le privilège (comme nous l'avons eu) d'être confortablement assis sur un des fauteuils en velours rouge de l'orchestre, quel plaisir d'admirer, suspendu au plafond redécoré par Marc Chagall, l'énorme lustre de cristal (8t). A l'étage s'ouvre également le Grand Foyer où le public se rassemble avant le spectacle et qu'il ne se lasse pas d'arpenter de long en large pendant les entractes.
..... arrivée dans la Salle de Spectacle après la montée du Grand Escalier.....
Arrivée à l'Opéra
le Grand Foyer et son plafond
(une féerie d'or et de lumière)
......les yeux se lèvent, remplis d'admiration...
Ce fut une belle soirée. Le Cid est sans aucun doute la tragédie de Pierre Corneille la plus connue. Qui n'a pas appris par coeur, dans ses jeunes années, les nombreuses tirades en alexandrins du Cid ? On ne
pouvait donc qu'en apprécier le récit. En dépit des critiques inévitables - sur les interprètes, les costumes, les décors, la mise en scène - la performance de Roberto Alagna, dans le rôle-titre du Cid, fut remarquable. Il impose, dès qu'il parait, une présence scénique irrésistible, un timbre de ténor d'une rare délicatesse, une diction française exemplaire. Son Cid avait "...du coeur..." et du panache. Seul en scène à la fin d'un tableau, à peine eut-il terminé la dernière note d'un tragique et magnifique solo que le public lui fit une ovation de plusieurs minutes, très émouvante et méritée.

J'ai beaucoup aimé dans cette oeuvre la musique de Jules Massenet, je trouvais qu'elle collait assez bien au texte. De plus, sous la direction de Michel Plasson, l'orchestre et les choeurs de l'Opéra ne pouvaient que nous conquérir.
Retour sur le bateau
Le retour en bus jusqu'au bateau fut silencieux. Chacun était dans son petit cocon.... Avec le Cid ?... avec l'Opéra ?.... avec Massenet ?.... avec Roberto Alagna ?. La réponse était peut-être .... avec tout ? Toujours est-il que c'est dans un mélange d'émotion retenue et de bavardages animés qu'un dîner léger nous fut servi avant que chacun ne regagne sa cabine pour une nuit de sommeil...... ou de rêves musicaux......
L'avant-dernier jour de cette croisière fut consacré à une visite guidée de Paris, en car. La grande majorité des passagers du MS Renoir n'habitaient pas la région parisienne et venaient de tous les coins de France et certains de l'étranger. Il était donc normal qu'une visite de Paris s'imposait.

Pour respecter le thème "Impressionnisme" de cette croisière, la visite du Musée Marmottan était prévue au programme. Ayant visité ce Musée à plusieurs reprises, j'en ai profité pour voir avec une de mes nouvelles amies l'Exposition Temporaire que le musée proposait :

La Toilette - Toute une Histoire :

Cette Exposition Temporaire était à la fois drôle et intéressante. Comment faisait-on sa toilette lorsque la douche ou la baignoire n'existait pas ? Comment procéder à la toilette intime ? Doit-on se déshabiller devant tout le monde ? Pourquoi les Dames prenaient-elles leur bain en chemise de nuit ? Pourquoi nos ancêtres avaient-ils peur de l'eau ? Les gens sentaient-ils mauvais ? Pourquoi se lavait-on dans une toute petite bassine ? Pourquoi se lavait-on à plusieurs dans la même baignoire, ou à la suite les uns des autres sans changer l'eau ? Etc.. etc... Intéressantes questions !!!

Dans l'après-midi, visite de Paris en bus, et à l'approche de la nuit, nouvelle visite "by night". Notre bateau nous entraîne ensuite dans une croisière de nuit sur la Seine. Visiter Paris de jour est déjà un programme magnifique, mais le visiter de nuit lui donne un charme supplémentaire, avec tous les monuments éclairés de chaque côté du fleuve, les bateaux et péniches accostés le long des quais, les bateaux de tourisme et les bateaux-mouches circulant tout éclairés sur le fleuve, leurs lumières se reflétant dans l'eau......

A bord du MS Renoir, c'est la Soirée de Gala : apéritif-cocktail pour commencer et, présentés par Alain Duault, nos artistes-musiciens se lancent dans l'interprétation d'oeuvres bien connues des mélomanes, jouées ou chantées, en solo ou à plusieurs, instruments et voix confondus. Quand nous passons à table, un dîner de choix nous attend, et pour clore cette dernière soirée à bord, l'inévitable omelette norvégienne nous est servie sous l'applaudissement des passagers. Puis ce furent les traditionnelles présentations et remerciements pour le Capitaine et son équipage, le Chef cuisinier et son équipe, tout le personnel du bateau, l'équipe d'animation, la logistique, etc.... et bien évidemment une ovation particulière pour Alain Duault, conseiller artistique de cette croisière, et nos artistes français pour leur excellente participation.

......... et puis...... ce fut la dernière nuit à bord....
5ème jour - Paris
6ème et dernier jour
9h. Toutes les bonnes choses ayant une fin, débarquement sur le Quai de Grenelle où les taxis nous
attendaient. Chacun retourne à ses activités.... La croisière est finie, mais les souvenirs resteront !
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20en%20Croatie
Page 4

Croisi?re en Croatie

Croisière en Croatie


Le long de la côte adriatique, bien des trésors antiques, byzantins, romans ou Renaissance ont été disséminés au cours des siècles; le littoral croate s'émiettte en près de 1200 îles ou îlots rocheux (dont 66 seulement sont habités) pour une population totale d'environ 5 millions hab....Chaque île, chaque ville côtière préserve les vestiges de son passé, et la Croatie offre ainsi aux visiteurs des paysages variés et des villes chargées d'histoire.

Cette croisière fut un enchantement pour les yeux : découvrir toutes ces îles que notre bateau côtoyait, si différentes les unes des autres par leur forme et leur grandeur, mais la plus belle surprise pour moi fut de découvrir la richessse culturelle de toutes les villes ou villages que nous avons visités, que ce soit sur les îles ou le long de la côte. Je n'imaginais pas que la Croatie possédait autant de trésors antiques.

J'ai inclus dans les pages qui suivent quelques photos des endroits que j'ai visités (en majorité des îles), dont vous trouverez le nom ci-dessous :



Cliquez sur le nom du site que vous voulez le visionner






Croatie
8/15 octobre 2009
http://jackomood.keosite.com?page=Dubrovnik%20-%20Korcula%20et%20Mjlet
Si vous voulez partir directement en croisière, cliquez sur la flèche bleue
Accueil
Mjlet
http://jackomood.keosite.com?page=
Trogir
http://jackomood.keosite.com?page=Trogir%20-%20Hvar
Monastère Franciscain
http://jackomood.keosite.com?page=
Kotor
http://jackomood.keosite.com?page=Kotor
Sibenik
http://jackomood.keosite.com?page=Split%20-%20%20Sibenik%20-%20La%20%20Krka
Split
http://jackomood.keosite.com?page=
Ile de Hvar
http://jackomood.keosite.com?page=Trogir%20-%20Hvar
Dubrovnik
http://jackomood.keosite.com?page=Dubrovnik%20-%20Korcula%20et%20Mjlet
Parc de la krka
http://jackomood.keosite.com?page=Split%20-%20%20Sibenik%20-%20La%20%20Krka
Korcula
http://jackomood.keosite.com?page=

Dubrovnik - Korcula et Mjlet


Transfert de l'aéroport au port de Dubrovnik par bateau...
la croisière débute en beauté !
... et le charme apaisant du
Cloître du Couvent des Franciscains
au bout de la Rue Principale, l'élégante Tour Minceta du XIVe,
palais ornés de fines sculptures

Palais des Recteurs
Porte Pile
Dubrovnik et les îles de Korcula et Mjlet
http://jackomood.keosite.com?page=Split%20-%20%20Sibenik%20-%20La%20%20Krka
Après avoir gravi les escaliers d'une petite ruelle, on débouche sur la place de la Cathédrale Saint-Marc, mélange de roman et de gothique, ornée de beaux décors ouvragés
Ile de Mljet
la plus sauvage et la plus boisée
des îles de l'Adriatique; elle a
elle-même des lacs intérieurs
... et des îles !
... où se trouve isolé, loin du monde et du bruit,
un Couvent Bénédictin
(voir la flèche sur la carte située plus haut)
Ile de Korcula
une belle promenade en bordure du lac, d'abord à pied ,
puis en bateau, pour visiter une petite île ....
Dubrovnik, vieille ville forteresse
Visite de la ville - Entrée par la Porte Pile ; on découvre une belle fontaine hexagonale ornée de lions "cracheurs" d'eau
Accueil
C'est dans cette vieille ville vénitienne
que serait né Marco Polo

Split - Sibenik - La Krka

http://jackomood.keosite.com?page=Trogir%20-%20Hvar
... c'est, sans aucun doute, le magnifique panorama
sur la mer et les îles de l'Adriatique

....qui nous ont menés à la maison-tour romane, avec son
clocher gothique et son horloge Renaissance
C'est par la Porte Aenea que nous avons accédé aux
caliers de la vieille ville ...
Split - Sibenik - Parc de la Krka
....et le Baptistère (Temple de Jupiter)
puis les vestiges du péristyle du
Palais Dioclétien
et l'imposante statue de l'Evêque Grégoire de Nin
Notre ascension nous fait découvrir un magnifique palais gothico-Renaissance,
avec une cour ornée d'un puits et d'une loggia.....
au loin, le clocher du
Couvent Bénédictin
SPLIT

deuxième ville de Croatie
et premier port du pays
Sibenik
vieille ville côtière au nord de la Dalmatie
Cathédrale St Jacques
transition entre Gothique et Renaissance
Parc national de la Krka
la force motrice de la Krka permet,
entre autres, la production de
spécialités fromagères locales
puis, loin du bruit de l'eau,
on retrouve le calme reposant de la verdure !
la récompense de notre longue montée à travers les ruelles de Split ? .....
et aussi de l'Art Contemporain !
sur près de 50 kms, le fleuve Krka trace son passage à travers les collines verdoyantes
en une succession de gorges et de cascades tumultueuses
et offre un spectacle visuel et sonore absolument éblouissant !
Accueil
un paradis
d'eau
et de verdure

Trogir - Hvar

Hvar
Trogir

http://jackomood.keosite.com?page=Kotor
joyau médiéval
niché sur son île
et classé par l'UNESCO
Iles de TROGIR et de HVAR
La cour de l''hôtel de ville, avec la margelle d'un puits et son escalier d'origine médiévale
la plus longue des îles dalmates (68 kms)
Cathédrale St. Laurent (style roman)
sur les murs sont scellés les blasons des familles nobles de la ville
Palais Cipiko
Hôtel Palace
(ancien palais ducal), flanqué d'une tour d'horloge Renaissance du XVIe
Cette cité compte parmi les plus anciennes de toute la Méditerranée.
Les premières traces de vie remontent à la Préhistoire (vers l'an 2000 av. J.C.)
Station chic et animée, un port où les yachts sont amarrés à touche-touche
ville dominée par une forteresse
Monastère franciscain
sur la presqu'île de Marjan, à Hvar
Après avoir visité Hvar, et de retour sur le quai, j'aperçois au loin le campanile Renaissance du

Monastère Franciscain


... je décide d'aller le visiter et je longe la petite crique qui m'y conduit...
et dans un décor grandiose,
face à la mer, près du cloître....
et entouré d'arbres étranges,












Saint Augustin en prières
Accueil

Kotor

..... mais c'est de nuit que nous longeons le fjord ,
et au petit matin que notre "Belle de l'Adriatique" arrive à Kotor *
Kotor - Visite à pied de la ville
Kotor
La ville
Le fjord


http://jackomood.keosite.com?page=Vie%20%3CAGRAVE%3E%20bord
Avant de quitter la Croatie et de nous rendre à l'aéroport de Dubrovnik pour regagner la France, notre bateau se dirige vers l'extrême sud du pays pour visiter le fjord de Kotor......
Les bouches de Kotor forment un fjord de 40 kms avec de multiples baies . Ses rives abritent plusieurs cités qui possédaient autrefois une marine riche et puissante sillonnant toute la Méditerranée
décor ciselé du portail de l'abside
Le Fjord
....et c'est de jour qu'après avoir visité la ville, nous regagnons Dubrovnik et pouvons admirer le superbe fjord de Kotor que nous n'avions pu voir la nuit précédente ...
...promenade dans le dédale des ruelles...
Le Fjord de Kotor
* si vous voulez visiter ce bateau, cliquez sur ce bouton
http://jackomood.keosite.com?page=Vie%20%3CAGRAVE%3E%20bord
Accueil
devant nous : le Montenegro
superbe porte ciselée, reflet du culte catholique orthodoxe
Au pied d'une forteresse et d'une montagne aride, Kotor est une ville très animée qui vit du tourisme; son port accueille de gros bateaux de croisière venus visiter le fjord...
Cathédrale St Tryphon (transition entre art roman et art du haut moyen-âge)

Vie bord

La Vie à bord de
accueil à bord et consignes
usuelles de sécurité !!
de jour comme de nuit, et par tous les temps, le bateau effectue sa croisière
ainsi que de l'équipe d'animation
nous faisons connaissance avec nos futurs voisins de table
et nous prenons place auprès de gens absolument charmants

http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20sur%20le%20Danube
Accueil
Un magnifique et luxueux bateau de 200 passagers,
toutes les cabines avec vue sur l'extérieur

Croisi?re sur le Danube

Excursion dans la matinée pour visiter l'Abbaye de Melk
Croisière sur le Danube
du 8 au 16 août 2018
Cette croisière sur le Danube avait plusieurs objectifs :

- d'abord, l'envie de revoir les magnifiques villes de Vienne et de Salzbourg que j'avais visitées
bien des années auparavant,

- puis, le désir de connaître cette ville de Budapest dont on vantait tant la beauté,

- et enfin, le charme de voguer sur un fleuve; des expériences précédentes sur cette façon
particulière de visiter un pays m'avaient séduite et je voulais en retrouver le charme.



Jour 1 : STRASBOURG - PASSAU


- TGV Paris Strasbourg, rapide et confortable;

- dîner et logement très correct à l'Hôtel Ibis près de la gare fluviale
afin de prendre un car le lendemain matin (à 05h:00) qui nous
transportait en 7h de route à Passau, lieu d'embarquement.

Ces longues heures de route en car (très confortable et climatisé) - entrecoupées de nombreux
arrêts - nous a permis de découvrir un paysage alternant vertes forêts et herbages brûlés par le
soleil. La température extérieure était caniculaire, comme elle l'était depuis plusieurs semaines
en France et en Europe.

Avant d'embarquer sur notre bateau, nous avons du temps libre pour visiter Passau.
PASSAU
A bord du " Symphonie "
Cathédrale San Stefano, style baroque
http://jackomood.keosite.com?page=croisire%20sur%20le%20Danube%20-%202
single de luxe

Et c'est en fin de journée que nous embarquons sur notre bateau "Symphonie". Présentation de l'équipage et cocktail de bienvenue, puis navigation de nuit.

Cette journée avait été très longue, mais la croisière commençait enfin ...........
Cette ville allemande (située en Bavière) est surnommée "la ville aux trois rivières" car elle se trouve au confluent du Danube, de l'Inn et de l'Ilz. Les découvertes les plus anciennes sont datées de 80 apr. J.C. et de l'époque romane. Au 17e siècle, la ville est ravagée par un incendie, et la vieille ville est reconstruite dans le style baroque. La cathédrale Saint-Etienne (San Stefano) possède le plus grand orgue d'Europe.
les petites rues piétonnes
petites boutiques
Jour 2 : PASSAU - VIENNE
Plan de l'Abbaye
L'Abbaye de Melk est une abbaye bénédictine, située en Basse-Autriche, surplombant la ville de Melk et le Danube. C'est un bijou de l'art baroque. Il suffit de visiter l'église Saint-Pierre et Saint-Paul, pour en admirer les oeuvres, ainsi que les fresques des voûtes de la nef.

Une visite au Musée nous fascinera par tous les trésors qu'il renferme.

Quant à la bibliothèque, celle-ci renferme plus de 80,000 livres, des manuscrits du IXe au XVe siècles, et plus de 800 incunables.
Vue de l'abbaye depuis le bateau
Après avoir passé le porche, nous nous trouvons dans une grande Cour majestueuse, avec ses deux ailes latérales, et face à nous se découpe la coupole de l'église.
Eglise Saint-Pierre & Saint-Paul
et ses trésors d'art baroque
Après cette visite de l'abbaye, retour à bord, temps libre, puis navigation vers Vienne.
Page
De la terrasse, près de l'église, nous avons une vue plongeante sur la ville de Melk et sur le Danube.
l'hôtel de ville
l'orgue et la chaire
nef et plafond
Hongrie
Autriche
Allemagne
Le portail d'entrée, et la Grande Cour
La nef centrale et le maître-autel
La chaire
Les fresques des voûtes




Autel latéral

croisi?re sur le Danube - 2

Page
Croisière sur le Danube
du 8 au 16 août 2018
Jour 3 : VIENNE
Château de Schönbrunn
A bord du " Symphonie "
Construit en 1692-1780, ce château était la résidence d'été de l'impératrice Marie-Thèrèse et d'autres souverains de la Famille des Habsbourg.

Visite guidée des pièces du château, par petits groupes - nous n'étions que 11 français dans cette croisière; nous pouvions donc à loisir admirer les tentures, le mobilier d'époque, les boiseries, les parquets etc..

Après cette visite de l'intérieur du château, temps libre dans le parc où nous avons pu admirer les magnifiques parterres fleuris des jardins .
Arrivée à Vienne hier en fin d'après-midi. Un tour panoramique de la ville à la nuit tombée - sous une pluie torrentienne - nous laissait perplexes pour la suite des évènements !

Or, ce matin, beau soleil sur la ville .......et nous sommes partis pour la visite du château de Schönbrunn...
Jour 4 : ESZTERGOM - BUDAPEST
Après cette belle matinée passée à Schönbrunn, tour panoramique de Vienne en car.

Arrêt au pied de la cathédrale St. Etienne pour admirer ses célèbres tuiles de grès émaillé (250.000 tuiles ont été nécessaires). Cette église a été construite du XIIe au XVIe siècle en style roman, puis gothique. Clocher de 136m de haut.















Vienne est une ville que les visiteurs aiment bien découvrir en calèche. Le temps nous manquait hélas pour assouvir notre envie, car nous n'avions que l'embarras du choix !
Retour au bateau pour le déjeuner. Après-midi libre. Soirée de gala à bord, puis navigation de nuit vers Esztergom, notre prochaine étape .....qui sera donc.... en Hongrie !
Nous quittons le bateau pour traverser le Danube en car, et c'est en petit train que nous nous rendons à la Basilique Saint-Adalbert. Petit trajet fort sympathique.
ESZTERGOM

fut la première capitale de la Hongrie. C'est là que St. Etienne, 1er Roi chrétien de Hongrie, fut baptisé et couronné. Il fonde l'archevêché d'Esztergom qui restera le siège des rois de Hongrie pendant deux siècles. L'édifice le plus important de la ville est la Basilique Saint Adalbert, la plus grande église de Hongrie.
Retour au bateau par le petit train et le car. Déjeuner et après-midi de navigation vers Budapest.
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20sur%20le%20Danube%20-%203
Hongrie
Autriche
Allemagne
Basilique Saint-Adalbert
Balade dans le parc de la basilique
Le Château de Schönbrunn
et ses parterres fleuris...
.....et
la "Gloriette" qu'Edmond Rostand a si bien idéalisée dans "L'Aiglon"
La Gloriette
et la Fontaine de Neptune

Croisi?re sur le Danube - 3

Page
Croisière sur le Danube
du 8 au 16 août 2018
Jour 4 : ESZTERGOM (SUITE) - BUDAPEST
Nous nous approchons tout doucement de Budapest, passons sous un des 9 ponts de la ville, puis devant l'énorme édifice du Parlement, l'Académie des Sciences, l'église St. Etienne....
puis le Pont des Chaînes... près duquel nous débarquerons en soirée.
A bord du " Symphonie "
Après le dîner, tour panoramique en car de Budapest illuminée, une véritable merveille que j'oserai qualifier d'"unique au monde", une féérie inoubliable. Depuis la Citadelle, située dans
la partie haute (Buda) de la ville, nous avons une vue plongeante sur la ville basse (Pest) illuminée, ses 9 ponts, ses églises et tous ses monuments .....
Depuis Esztergom nous sommes en navigation vers Budapest. Nous en profitons pour admirer le Danube, les petits villages, églises, forêts, champs ou vignobles qui sont sur ses rives. Dès le début de notre croisière, nous avons passé un grand nombre d'écluses, de jour comme de nuit. Nous regardons plus attentivement celles-ci car nous savons qu'après avoir débarqué à Budapest, il n'y aura plus d'écluses à passer, et que nous quitterons définitivement le bateau. .........Déjà, un soupçon de nostalgie s'installe ....

Une agitation inhabituelle s'instaure sur le Danube au fur et à mesure que nous approchons de la capitale. Ce sont également les vacances d'été pour les hongrois, et nous côtoyons un grand nombre de bateaux de plaisance, de hors-bord, et sur les rives, des petites plages de sable se font de plus en plus nombreuses, ainsi que des aires de picnic.

Jour 5 : BUDAPEST
Départ en début de matinée pour une visite guidée de Budapest, la ville deux fois millénaire.
Traversée par le Danube, elle est scindée en deux :

Buda, la ville haute, avec ses ruelles tortueuses, ses palais baroques, ses bains turcs et son
Palais Royal moyenâgeux;

Pest, la ville basse, dépourvue de vestiges médiévaux, mais plutôt le goût du classique ou
romantique, parfois éclectique, mais aussi néoclassique et même Art nouveau.

La Basilique St. Etienne tient son nom du premier roi de Hongrie qui fonda le royaume et se convertit au christianisme. Il fut canonisé et son bras droit momifié est devenu la plus importante relique nationale; elle est gardée dans une chapelle de la basilique.
Notre séjour à Budapest s'achève par une soirée folklorique dans un petit théâtre. Un quintette de 3 violons, 1 violoncelle et 1 xylophone (excellent) nous a donné un concert de musique hongroise, tzigane et classique, accompagné par 3 couples de danseurs en vêtements traditionnels. Les mains des hommes claquaient avec force sur leurs bottes (à l'avant et sur les talons) !! Excellente soirée !
Adieu Budapest et le Danube !
Demain matin, départ pour Salzbourg !
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20sur%20le%20Danube%20-%204
Hongrie
Autriche
Allemagne
Navigation tranquille sur le Danube
Hors-bord et petites plages privées
Les Bains Gellért et son bâtiment Art nouveau construit au-dessus de
sources thermales
La Basilique Saint-Etienne
Dans ces colonnades de la Place des Héros, un manuel d'histoire est sculpté en pierre, représentant 7 chefs de tribus d'un côté, et 7 personnalités célèbres de l'autre.
Place des Héros

avec sa colonne haute de 36m avec l'archange Gabriel au sommet
Résidence du Président de la République
Nous arrivons à Budapest
BUDAPEST
Le summum de cette croisière
Le Parlement de Budapest illuminé
Le Château de Vajdahunyad fut construit au 19e siècle pour résumer les mille ans d'histoire de l'architecture en Hongrie. Ses éléments en styles roman, gothique, Renaissance et baroque sont la copie de différents châteaux, églises ou couvents réels.
Statue équestre de Matthias
L'église Matthias, dénommée ainsi d'après le roi Matthias qui a vécu au XVe siècle et s'est marié deux fois dans cette église ; mais son nom officiel est Notre-Dame.

Croisi?re sur le Danube - 4

Jour 6 : BUDAPEST (Hongrie) - SALZBOURG (Autriche)
Après le dernier petit déjeuner à bord du "Symphonie", transfert en autocar vers Salzbourg.
Nous retrouvons le chauffeur qui nous avait conduit le 1er jour de Strasbourg à Passau. C'est un trajet de 6h de car qui ne nous a pas semblé long, grâce notamment à notre sympathique chauffeur qui connaissait bien les lieux et nous servait d'excellent guide. Un accompagnateur professionnel ne nous aurait pas mieux guidés.

Peu après notre départ de Budapest, nous quittons le territoire de la Hongrie pour traverser la partie sud de l'Autriche jusqu'à notre prochaine étape, près de Salzbourg. Déjeuner en cours de route.

A bord du " Symphonie "
Page
http://jackomood.keosite.com?page=Voyage%20en%20Turquie
Le car file, le paysage défile,...... et le ciel devient de plus en plus menaçant !!
L'église Saint-Pierre & Saint-Paul nous dévoile ses trésors d'art baroque :
La nef centrale et le maître-autel
La chaire
Les fresques des voûtes




Autel latéral
Après cette visite de l'abbaye, retour à bord, puis navigation vers Vienne.
Arrivée en fin d'après-midi dans le petit village de Grobgmain. Logement et dîner à l'Hôtel Wötterl, endroit peu confortable, nourriture quelconque, pas de climatisation .....et la chaleur - qui ne nous a pas quittés depuis le premier jour de notre voyage - est difficilement supportable..... mais nous sommes tout près de Salzbourg et nous avons hâte d'être au lendemain matin pour visiter cette ville mythique où est né Mozart !
Jour 7 : SALZBOURG
Après le petit déjeuner, départ pour Salzbourg. Matinée consacrée à la visite guidée de la ville.
nouveau texte
SALZBOURG est la ville où est né le compositeur Wolfgang Amadeus MOZART (1786-1791).
Statue de Mozart sur la Mozartplatz
Mozart est né au 3ème étage de cet immeuble
Lorsque j'avais visité - il y a bien des années - la maison où est né Mozart, j'avais alors assisté à un concert dans un petit salon jouxtant la maison. Ce petit salon est maintenant devenu
Le Grand Palais du Festival de Salzbourg (intégrant le petit palais des festivals et le manège des rochers - creusé à l'arrière dans le rocher et aménagé en salle de concert). La scène est l'une des plus grandes du monde. La salle, constituée d'un amphithéâtre et d'un balcon, peut accueillir plus de 2000 spectateurs.
Nous poursuivons notre visite pédestre et faisons de nouvelles découvertes :
Aujourd'hui c'est le 15 août, jour férié en France, comme dans beaucoup de pays catholiques. Toutes les boutiques et édifices sont fermés - à notre grande déception - car nous ne pourrons ni visiter la Maison de Mozart, ni le Grand Palais du Festival. Un seul édifice est ouvert en ce Jour de l'Assomption de la Vierge Marie : La Basilique Saint-Rupert où nous nous rendons.
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20sur%20le%20Danube%20-%205
Attention : Continuez votre visite, mais pour voir la page suivante, Page 5, revenez cliquer sur cette flèche rouge et n'utilisez pas la flèche noire en bas de cette page.
Hongrie
Autriche
Allemagne
Croisière sur le Danube
du 8 au 16 août 2018
Croisière sur le Danube
du 8 au 16 août 2018
Le Grand Palais du Festival de Salzbourg
La forteresse Hohensalzbourg domine la ville de Salzburg
SALZBOURG, ville inscrite par l'UNESCO
sur la liste du patrimoine mondial
Deux rues aux étroites maisons médiévales nous attirent plus particulièrement, car de magnifiques enseignes sont suspendues sur les façades de ces maisons. Ces enseignes sont toutes plus magnifiques les unes que les autres, et c'est la tête levée, pleine d'admiration, que nous longeons ces rues !
Un vrai festival d'enseignes

Croisi?re sur le Danube - 5

Croisière sur le Danube
du 8 au 16 août 2018
A bord du " Symphonie "
http://jackomood.keosite.com?page=Voyage%20en%20Turquie
Page
La visite de la cathédrale Saint-Rupert nous redonne le sourire, car une pause dans les messes qui se succèdent, nous permet de pénétrer à l'intérieur sans gêner les fidèles.

C'est dans cette église que Mozart a été baptisé (dans la première chapelle à notre gauche en entrant). L'intérieur de la cathédrale surprend par sa grandeur et sa richesse architecturale. Couverte de marbre et de peintures, la coupole est magnifique. On découvre également de superbes chapelles le long de la nef.

Jour 7 - SALZBOURG
a) Le 15 août 2018 à Salzbourg
Une énorme surprise nous attend en fin de matinée, à la sortie de la Grand-Messe du jour : les salzbourgeois ont pour coutume de s'habiller, les dimanches et jours de fêtes. en costumes traditionnels ou en habits de cérémonie. Aujourd'hui, c'est le 15 août, Fête de l'Immatriculée Conception de la Vierge Marie, et nous assistons à un véritable "défilé folklorique" de fidèles respectant cette tradition.
Le Salzkammergut a été classé au patrimoine mondial par l'UNESCO en 1997.
Le Salzkammergut est une région d'Autriche située au pied des Alpes qui offre l'un des plus beaux paysages des Alpes bavaroises, avec ses bourgades accueillantes, ses châteaux, ses alpages verdoyants en été et couverts de glaciers en hiver. Une région touristique, réputée pour ses multiples lacs aux eaux limpides d'un vert sombre. Le nom "salzkammergut" fait allusion aux célèbres mines de sel de la région, déjà exploitées par les Celtes.
Après un dernier déjeuner à Salzbourg, nous retrouvons le car et notre chauffeur pour une excursion dans la région des lacs Salzkammergut. Nous apprécions la température très agréable après la canicule des jours et des semaines précédentes. Cette température clémente s'explique par un ciel nuageux et menaçant, par la présence des montagnes à proximité, et par les prairies verdoyantes qui - loin d'être desséchées comme nous l'avons vu tout au long de ce voyage - nous évoquent des pluies fréquentes.

(b) Le 15 août aux lacs SALZKAMMERGUT
La cathédrale Saint-Rupert
Saint-Wolfgang
Notre car progresse lentement pour nous permettre d'apprécier la beauté des lacs et des paysages que nous côtoyons. C'est ainsi que nous verrons les lacs de Mondsee, Attersee, et Wolfgansee où nous nous arrêterons pour visiter la jolie bourgade de Saint-Wolfgang.
Nous commençons la visite de cette petite ville par l'Eglise Paroissiale de Saint-Wolfgang qui est l'un des lieux de pèlerinage les plus fréquentés de l'Europe Centrale. L'architecture est très diversifiée : un extérieur de style gothique, une aile de style Renaissance, un intérieur de style baroque et un retable Renaissance à double volets réalisé par Michael Pacher (1435 env.- 1498), peintre et sculpteur sur bois autrichien. Ce magnifique retable représente le Couronnement de la Vierge Marie, parmi les anges, entre Saint Wolfgang et Saint Benoît (huile sur panneau et bois polychrome).
Derniers petits achats avant de regagner la France
Après la visite de cette magnifique église, nous parcourons les rues en admirant au passage les belles maisons et chalets fleuris, et en faisant des petites emplettes (ici, toutes les boutiques étaient ouvertes ce 15 août - nous n'étions plus à Salzbourg ! ).
Tout a une fin hélas, mais je garderai un souvenir inoubliable de ma Croisière sur le Danube, de mes visites à Vienne, Budapest et Salzbourg et de toutes les personnes que j'ai eu le plaisir de rencontrer durant ce voyage.
Hongrie
Autriche
Allemagne
On se hâte pour préparer le déjeuner !
Cette dame semble attendre quelqu'un !
Un petit brin de causette !
C'est plus rapide à vélo !
Vue latérale de la cathédrale
Le maître-autel



La coupole
Les lacs Salzkammergut
Style Renaissance
réalisé en 1481
Retable
Couronnement de la Vierge Marie
Les grandes orgues
Retable de style baroque
réalisé en 1676 par
Thomas Schwanthaler
Eglise Saint-Wolfgang

Voyage en Turquie


Antalya
http://jackomood.keosite.com?page=Antalya%20-%20Konya
Antalya, c'est la "Riviera Turque" ! Cette ville est située sur la côte méditerranéenne et compte 1 million hab. Très belles résidences, villas coquettes, grands magasins où l'on trouve toutes les marques de prestige internationales.
Antalya est aussi très connue pour son Musée Archéologique qui présente une collection d'art Turc, mais aussi de nombreuses statues gréco-romaines et autres objets d'art découverts lors de fouilles sur la côte ouest, en bordure de la Mer Egée, un trésor inestimable présenté en ordre chronologique (depuis le Néolithique) dans un magnifique musée remarquablement agencé.
Antalya n'est pas seulement une ville touristique et une grande station balnéaire, c'est aussi une "région", une des plus grandes du pays, avec une agriculture abondante due à son climat privilégié, la région de la "tomate rouge", la région des fruits, des agrumes et des champs de coton.
http://jackomood.keosite.com?page=Istanbul%20-%20Ankara
Ankara

http://jackomood.keosite.com?page=
Prologue
Voyage en Turquie - 20/27 novembre 2010
Istanbul
http://jackomood.keosite.com?page=Istanbul%20-%20Ankara
Istanbul - 16 millions hab., 100 kms de diamètre,
2000 mosquées, ses taxis jaunes, son trafic routier indescriptible..... (embouteillages perpétuels)

Istanbul, c'est aussi :
La Mosquée bleue (Mosquée Sultanahmet), et ses 6 minarets,
Sainte Sophie (ancienne basilique, devenue musée)
Le Palais Topkapi (la Sublime Porte),
La Corne d'or, le Bosphore et ses rives bordées de palais magnifiques et villas cossues,
La Mosquée de Soliman
La Mosquée de Rustem Pasa
La Citerne de Yerebatan et ses 336 colonnes dans l'eau,
Le Petit Bazar, le Grand Bazar et les épices ......


Konya
http://jackomood.keosite.com?page=
Ankara - Capitale 4 millions hab., à 500 kms d'Istanbul, dans la région d'Anatolie Centrale.

Ville à dimensions plus humaines, au relief plus accentué, de nombreuses collines truffées de maisons vétustes pour la plupart. La reconstruction est manifeste partout. Ville très orientale avec de nombreuses boutiques et échoppes, beaucoup de monde dans les rues où les piétons jonglent avec les voitures dans des embouteillages encore plus fantasques qu'à Istanbul. Sol très sec; on sent déjà la proximité de la Cappadoce.
La ville abrite le monumental Mausolée de Mustafa Kemal Atatürk,
et le magnifique Musée des Civilisations Anatoliennes

Cappadoce
http://jackomood.keosite.com?page=Cappadoce
Spectacle inoui devant l'apparition des premières "Cheminées des fées", un paysage unique de roches érodées depuis des millions ou milliards d'années et qui regorge de villages souterrains et de maisons troglodytes.
Visite de Gorème et son musée rupestre en plein air d'églises troglodytes décorées de fresques aux couleurs vives et bien conservées retraçant la vie du Christ. Chacune de ces églises est dédiée à un saint (Ste Barbe, St Basile etc..). La plus grande de ces églises a des colonnes et des salles communiquant entre elles.
Visite de plusieurs vieux villages, parmi lesquels Uchisar, avec son panorama pittoresque sur les roches de la Cappadoce.

Voyage sur la mythique "Route de la Soie" ; c'est aussi la route des Caravansérails dont la plupart ont été détruits ou transformés en fermes ou hangars. J'ai cependant pu en visiter un, très bien entretenu, qui a conservé tous ses bâtiments, le caravansérail de Sultanhani.
J'ai eu la chance de déjeuner dans un autre, aménagé pour y recevoir des convives, où j'ai pu déguster du pain cuit à l'ancienne dans le four à pain.
Puis c'est l'arrivée à Konya, berceau de l'ordre religieux de Mevlana, grand philosophe mystique qui prônait la tolérance. Konya est connue dans le monde entier pour son monastère qui abritait les derviches tourneurs et leur danse cérémoniale unique. J'ai eu le privilège d'assister à ce rituel que j'ai trouvé très émouvant.

La Turquie est un pays que je n'avais jamais mis dans mes priorités de voyages, alors que j'avais séjourné dans plusieurs pays voisins, que ce soit la Grèce, la Crête, la Sicile, Israël... J'analyse difficilement les raisons de cette indifférence, d'autant plus que je suis passionnée par les sites archéologiques et que, par mon éducation religieuse, j'avais connaissance des lieux où le Christianisme s'était implanté au début de notre ère !

Toujours est-il que l'opportunité d'un voyage s'est présentée à un moment où j'étais disponible, et je m'y suis inscrite sans trop réfléchir, sans m'y préparer, donc sans aucun a-priori.

Et c'est là, je crois, d'où vient le miracle ! J'ai adoré ce pays dès que mon pied en a touché le sol. Et au fur et à mesure des kilomètres parcourus d'ouest en est, puis du nord au sud (sur un excellent réseau routier, je tiens à le signaler), il n'est pas un seul endroit où je regrette d'être allée, mais par contre beaucoup d'endroits où je regrette de ne pas être allée. Et je sais déjà que je vais retourner dans ce pays, je sais où je vais aller, quand je vais y aller, et j'ai hâte d'être à la veille de mon départ.

La République de Turquie est un très grand pays (près de 800,000 km²) bordé par la Mer Noire (N), la Mer de Marmara (N-O), la Mer Egée (O) et la Méditerranée (S). Une population de 71 millions hab. (dont 16 millions pour la seule ville d'Istanbul) répartie en majorité près du littoral et le pourtour de la Mer de Marmara, un grand mélange ethnique et religieux.

Etant donné le relief très montagneux, le dur climat (étés très chauds, hivers très froids), les zones désertiques, je ne m'attendais pas à découvrir au fil des jours que ce grand pays se suffisait à lui-même par la richesse et la diversité de ses cultures et de son élevage ; une grande richesse minière également, quoique sous-exploitée. C'est aussi en Turquie que se termine la Route de la Soie (à Burca); la Turquie est le 3ème pays de fabrication de soie au monde et d'élevage des vers à soie (sériculture).

La Turquie est en fait un pays économiquement riche, une population jeune et dynamique qui s'ouvre de plus en plus vers l'occident, un peuple accueillant comme le sont les "gens du Sud", sans compter son "Histoire", une histoire que mes années de scolarité m'avaient enseignée et que j'avais totalement oubliée, mais que j'ai ré-appris (ou appris) au cours de ce magnifique voyage.
Accueil

Istanbul - Ankara


Mausolée d'Atatürk
Toutefois, elle offre aux visiteurs deux sites incontournables :

- Le Mausolée d'Atatürk, et
- Le Musée des Civilisations Anatoliennes
(les photos étaient hélas interdites)


Une allée triomphale gardée par 24 lions hittites est parcourue à heures régulières
par une garde représentative des différents corps d'armée,...
Mustapha Kemal, dit Atatürk "le Père des Turcs", voulait faire de la Turquie une nation occidentalisée. Il est le fondateur de la République Turque et fut Président du pays de 1923 à 1938.

...cette allée débouche sur le parvis du mausolée d'Atatürk dont l'aspect évoque un temple antique
Ce gigantesque monument montre que le "père de la Turquie" fait l'objet d'une vénération indéfectible
http://jackomood.keosite.com?page=Cappadoce
Istanbul - Ankara
La Mosquée Bleue (Mosquée de Sultanahmet)
Sainte Sophie et ses 4 minarets
Le Palais de Topkapi
Après avoir franchi les portes donnant accès aux 4 cours,et visité les salles
où sont exposés les Collections et Trésors du Palais,
puis visité les diverses pièces du Harem,
qu'il fut agréable de trouver verdure et fraîcheur dans les jardins !
Istanbul, la perle de l'Orient
Ankara
Capitale de la Turquie, cette ville très orientale est surtout "bureaucratique" et regroupe les ambassades et les grandes institutions du pays
Accueil
l'Obélisque de Théodose,
(qui provient du temple
égyptien de Karnak)
6 minarets, une magnifique coupole,
... un bijou de l'art classique turc...

Cappadoce

La Cappadoce

où l'érosion de roches millénaires
a créé des formes étonnantes !
Les églises troglodytes ou "églises rupestres", dont les parois internes sont couvertes de fresques relatant diverses scènes de la vie du Christ.
Les maisons troglodytes,
où vivent encore quelques habitants !
des enchevêtrements de roches à perte de vue
http://jackomood.keosite.com?page=Antalya%20-%20Konya

Il y en a au total entre 600 et 1000 ! Dans la seule vallée de Göreme que j'ai visitée, il y en a 30 et le nom qui leur a été attribué n'est pas répertorié, mais semble lié soit à sa forme, soit à son emplacement, soit à la fresque peinte à l'intérieur, ex. St. Basile, Ste Barbara, église à la pomme, au dragon, église sombre etc... Les plus anciennes datent du 6ème siècle ap. J.C.. Ces églises sont creusées directement dans le tuf et sculptées à l'intérieur sans l'aide d'aucun support; les colonnes et éléments architecturaux sont sculptés et revêtus ensuite d'un enduit pour y peindre les fresques. Aucun droit à l'erreur, car une fois le tuf creusé et sculpté, aucune possibilité de revenir en arrière, ce qui a dû demander de la part des sculpteurs une grande maîtrise de leur art.
..puis, un dromadaire !
là, le piton de La Vierge...
les villages troglodytes,avec vue imprenable sur l'horizon
où, près de la mosquée et de son minaret,
Accueil
Ici, les Cheminées des Fées
la vie quotidienne s'écoule paisiblement
sous la protection de l' "Oeil Bleu"
Qu'est-ce que l'oeil bleu ?
L'oeil bleu a un rôle protecteur et de porte-bonheur. C'est comme une sorte d'amulette contre le "mauvail oeil". Il y en a dans toutes les maisons, les moyens de transport; on le porte aussi sur soi. Chaque Turc en possède au moins un.
Ici, un arbre décoré d' "yeux bleus"

Antalya - Konya

C'est à la tombée du jour et sous une pluie battante que j'ai découvert dans le Sud du pays le magnifique "bleu émeraude" de la Méditerranée
Après avoir franchi le portail du musée, parcouru les allées du jardin
bordées de stèles et autres fragments architecturaux....
Visite du Joyau d'Antalya
Héraklès (Hercule)
Zeus (Jupiter)
Danseuse
Méléagre
Dionysos (Bacchus)
Alexandre le Grand
(à dr. Ariane)


Caravansérail de Sultanhani
Après avoir franchi le portail, les caravaniers trouvaient dans ces relais
une gamme complète de services :
hotellerie, écuries, fourrage, médecin, vétérinaire, hammam, mosquée etc....
Antalya - Konya
ANTALYA la "Riviera Turque"
... on enfile des protections sur nos chaussures pour visiter les salles du musée !
C'est sur cette sympathique réunion entre amis que s'achevait ma première visite sur le sol turc !

Mais ce n'était qu'un "au revoir" car les trésors que j'avais eu le bonheur de contempler lors de ma visite au musée d'Antalya avaient ancré encore plus profondément en moi l'irrésistible envie de visiter les sites archéologiques d'où provenaient tous ces trésors. Cette envie s'est vite concrétisée en un retour sur le sol turc moins d'un an après mon premier séjour.
Lors de mon précédent voyage j'avais quitté Antalya sous une pluie battante, et c'est une pluie battante qui m'attendait à Antalya en posant le pied sur le sol turc; Antalya méritait décidément mal son appellation de "Riviera Turque" ! Mais cet accueil pluvieux fut de courte durée car bientôt le soleil fit son apparition pour y demeurer durant tout mon séjour.

J'avais appris à connaître et à aimer ce grand pays, Istanbul, Ankara, la Cappadoce au relief tourmenté, les églises rupestres, les maisons troglodytes...... mais il y avait un endroit où je voulais aller depuis si longtemps, depuis mon enfance quand je rêvais d'être archéologue : c'était la côte ouest de la Turquie, la Côte Egéenne. Je savais que c'était là que je trouverais mon bonheur en visitant les nombreux sites archéologiques, les lieux des fouilles, là où les grecs dès le VIème siècle av. JC, puis les romains, nous ont laissé tant de vestiges, et j'allais fouler le sol qui avait, au IIème siècle de notre ère, vu le début du Christianisme. Ce rêve devenait réalité !
Retour en Turquie : 10 - 17 octobre 2011
Jour 1 :
Après avoir longé la côte ouest méditerranéenne depuis Antalya par une route très sinueuse à flanc de montagne, avec vue plongeante sur la mer, nous faisons un premier arrêt à Myra (Demre), ville antique connue pour ses tombes rupestres et son théâtre romain.
Théâtre romain de Myra
http://jackomood.keosite.com?page=Cte%20Egenne
Demre (Myra)
Accueil
Muse assise
...quelques bustes découverts lors des fouilles
Buste d'Héra (Junon)
Asklépios (Esculape)
Isis
Les Trois Grâces
Hermès (Mercure)
Apollon
Hermès (Mercure)
Aphrodite (Vénus)
Marsyas (un Satyre)
Athéna (Minerve)
ces portes donnaient accès
aux logements des voyageurs
Mosquée
les entrepôts
et dégusté le pain tout chaud qui sortait du four sous nos yeux !
c'est dans un autre caravansérail que nous avons déjeuné ....

le coin des Sarcophages
aux remarquables décors sculptés
http://jackomood.keosite.com?page=Croisire%20en%20Croatie
Tombeaux rupestres
IVe s. av. JC
Masque de théâtre de Myra
Les Neuf Muses (ci-contre)
et toutes ces admirables statues antiques ci-dessous
.. Les Sculptures du Musée d'Antalya










KONIA
(anciennement Iconium)
... les caravansérails...)
( Sur la Route de la Soie

C?te Eg?enne

Turquie - Côte Egéenne
C'est à Myra (Demre) que vécut, au 3ème siècle de notre ère, Saint Nicolas, prêtre du Christianisme. C'était un homme bon, généreux, aimé de tout le monde, un leader religieux, considéré comme le Père des Marins auxquels, par ses miracles, il apportait aide et protection. Il était aussi le protecteur des enfants, et son nom de Père Noël a pour origine les cadeaux miraculeux qu'il faisait chaque année aux enfants la nuit de Noël; cette coutume continua à Myra, même après sa mort....... et de nos jours !
Eglise Saint-Nicolas
Une grande église byzantine orthodoxe lui fut dédiée. Plusieurs fois détruite et reconstruite, l'église actuelle date en grande partie d'une reconstruction du XIIe siècle. Le plan de la nef est en croix grecque; l'abside pavée de marbre a conservé son autel; une galerie mène à une chapelle ornée de fresques partiellement préservées. Le sarcophage du saint est visible dans une absidiole (petite abside); il fut ouvert à l'époque par des marchands italiens de Bari qui transportèrent ses reliques à Bari où elles sont toujours.
L'autel au centre d'une colonnade
En poursuivant notre route vers Fethiye, nous nous arrêtons dans le port de Kekova pour faire une promenade en bateau dans la baie et contourner l'île inhabitée de Kekova. Pendant cette promenade au fil de l'eau que nous pensions être paisible, comment rester insensibles au paysage qui nous entourait : c'était en effet très impressionnant de voir, quel que soit l'endroit où se portait notre regard, les vestiges partiellement immergés de l'ancienne cité d'Apollonia, engloutie au 2ème siècle par un séisme à quelques mètres de profondeur. Sur les rives, nous pouvions voir des ruelles, des escaliers, les murs des habitations de cette cité où la partie la plus basse s'était retrouvée par le séisme engloutie à 2 ou 3 mètres de profondeur; les endroits les plus hauts de la cité émergent au milieu de la baie, et le bateau doit naviguer à vue parmi tous ces vestiges ; un sarcophage à demi-immergé git près du port. La promenade "paisible" devint une promenade "silencieuse", car nous étions tous atterrés à la pensée du drame qui s'était produit ici en quelques minutes il y a près de 2000 ans.
Jour 2 - Fethiye à Kusadasi (suivre la côte sur la carte)
Nous arrivons en fin de soirée à Fethiye, après un grand trajet le long de la côte, entre le bleu de la Méditerrannée et le vert de la chaîne des Monts Taurus : le panorama est splendide.
Peu après avoir quitté Fethiye, nous faisons une halte dans un Parc de Cigognes ! Ces demoiselles ayant apprécié l'endroit lors de leurs migrations saisonnières, un certain nombre d'entre elles y sont restées, et bien qu'elles soient en principe pacifiques, l'une d'elles m'a coursée (à la risée de tous) car elle n'appréciait pas que je me sois trop approchée d'elle pour la prendre en photo !
Puis nous arrivons à Dalyan (voir sur la carte), petit village situé sur un delta marécageux où nous rejoignons en bateau, à travers roseaux et marécages, la Méditerrannée et la baie où se trouve la magnifique plage d'Iztuzu. C'est dans un petit caïque local que nous traversons ce marais, avec un arrêt en mer pour tenter d'apercevoir les tortues de mer géantes qui viennent chaque année en juin pondre leurs oeufs sur la plage d'Iztuzu (interdite au public à cette période).
Les tortues géantes pondent au mois de juin une centaine d'oeufs qu'elles abandonnent ensuite après les avoir recouverts de sable. Lorsque le bébé tortue sort de son oeuf, il se précipite vers la mer pour gagner le large, de préférence la nuit, mais nombreux sont ceux qui seront rattrapés par un oiseau de proie avant d'atteindre la mer. Ils se déplacent ensuite d'océans en océans mais reviennent toujours à leur lieu de naissance pour pondre ici sur la plage d'Iztuzu. En juin, à l'endroit de leur passage, des panneaux de signalisation sont placés au bord des routes, près de l'endroit où elles vont traverser pour rejoindre leur lieu de naissance :

Pour des besoins de statistiques, les pays qui surveillent leurs
(exemples déplacements sont représentés chacun par une couleur différente, et
de les tortues ont chacune une boucle au pied de la couleur du pays
panneaux) concerné, pour les reconnaître.
J'ai adoré la plage d'Iztuzu et son sable fin, la montagne tout autour, les petites îles en face. J'ai adoré chaque petite touffe d'herbe, chaque petite fleur inconnue cachée derrière un gros galet, chaque branche d'arbre mort ou bois flotté qui faisait tout un paysage, c'était un décor grandiose dont je voulais garder chaque détail. Nous y sommes restés 2 heures, avant de faire un long trajet jusqu'à Kusadasi, notre prochaine étape, mais ces 2 heures m'ont semblé très courtes tant il y avait matière à observer !
Kekova
Iztuzu - l'île aux tortues
Iztuzu - la plage
De la caïque qui nous conduit vers la plage à travers les roseaux et les marécages, nous apercevons sur les falaises aux alentours de nombreuses tombes rupestres.
Pas facile de voir cette masse géante sortir la tête de l'eau !
http://jackomood.keosite.com?page=Sites%20archologiques%20%20%28Ephse%29
Plan de l'Eglise St. Nicolas
Sarcophage de St. Nicolas dans une absidiole
Vue extérieure et intérieure d'une abside
Fresques
et mosaïque de marbre au sol
Le Leader religieux
Le Père des Enfants
La caïque au milieu des roseaux, et face aux tombes rupestres
Ne vous fiez pas à son air pacifique, elle vous agresse sans hésitation !
Parc aux Cigognes
Fethiye
Kusadasi
Dalyan
le sarcophage
mi-immergé

Sites arch?ologiques (Eph?se)

TURQUIE - Sites Archéologiques
J'approchais du but de mon voyage en Turquie : j'allais enfin pouvoir visiter les principaux sites archéologiques de la Côte Egéenne, un rêve que je ne pensais pas pouvoir réaliser un jour, et pourtant j'étais bien là, je touchais ce rêve ! Voici les sites que j'ai eu le bonheur de parcourir, dans un laps de temps hélas bien trop court, mais je ne vais pas bouder mon plaisir et je le savourerai très longtemps :

Ephèse - Pamukkale/Hieropolis - Laodicée - Pergé
Ephèse
http://jackomood.keosite.com?page=Ephse%20%28suite%29%20%2F%20Pamukkale
Ephèse est l'une des plus prestigieuses cités antiques d'Asie Mineure. C'est le plus beau site archéologique que j'ai personnellement eu la chance de visiter à ce jour. Il existe aux quatre coins du globe des sites encore plus prestigieux, ne serait-ce que le Temple d'Angkor (pour n'en citer qu'un parmi tant d'autres), mais s'il m'est possible de les admirer grâce aux médias sophistiqués de notre époque , je sais par contre que je n'aurai jamais la chance de les visiter "in situ"..... ou alors il me faudrait une seconde vie !
Toujours est-il qu'en pénétrant sur ce site exceptionnel, on ne sait ni où poser le regard, ni ou s'arrêter tant les vestiges sont nombreux et miraculeusement préservés et restaurés. Quelle que soit la voie empruntée, le point de convergence des très nombreux visiteurs est la Bibliothèque de Celsius, ce grandiose édifice si représentatif de l'architecture romaine :
Loin de moi l'idée de décrire savamment les nombreux vestiges du site, je me contenterai de les citer avec quelques photos à l'appui :
l'Odéon
Agora de l'Etat
Superbes mosaïques au sol parfaitement conservées
Fontaine de Trajan
Porte de Mazeus & Mithridates
A suivre : les sites de
Pamukkale, Laodicée, Pergé
Ephèse
Pamukkale
Laodicée (près de Denizli)
Pergé
Ce théâtre, d'une capacité de 1500 places, accueillait les concerts et réunions administratives
C'est ici que se tenaient les réunions politiques et religieuses
Prytanée
C'est dans le Prytanée - dont il ne reste que 2 colonnes - que le feu perpétuel était entretenu par des religieux
A droite du Prytanée, on peut voir quelques hautes colonnes de plusieurs temples qui existaient sur ce site.
Le Monument de Memmius
Memmius était un petit-fils du dictateur romain Sylla
Détail de chapiteaux
Temple de Domitien
Place de Domitien
Fontaine de Pollio
Stèle d'Athéna Niké
Temple d'Hadrien
Rue des Courètes !!
Impossible d'éviter la foule qui se presse sur cette voie !

Eph?se (suite) / Pamukkale

Site d' Ephèse (les environs)
L'Artémision (Le Temple d'Artémis)

Le Temple dédié à Artémis comptait au nombre des Sept Merveilles du Monde Antique. Il était situé dans la cité d'Ephèse entre l'Odéon et le Prytanée. Ce Temple, construit en marbre massif, était réputé comme une des structures les plus imposantes de l'époque. Il mesurait 105m de long sur 55m de large et comptait 127 colonnes d'une hauteur de 17m. Incendié à deux reprises, plusieurs fois reconstruit, puis pillé et démantelé, les ruines du Temple - dont il ne subsiste qu'une seule colonne - se trouvent maintenant à Selzuk, à quelques kms d'Ephèse.
La Maison de la Vierge
Selon la tradition, la Vierge Marie passa la dernière partie de sa vie à Ephèse, en compagnie de St Jean qui veillait sur elle. Elle vivait dans une maison isolée, au milieu des arbres, probablement à l'emplacement ou à proximité de l'endroit où se trouve aujourd'hui l'Eglise. L'isolement et la simplicité du lieu incitent au recueillement, et je dois avouer qu'après avoir visité cette petite église, je n'avais pas trop envie de parler et les visiteurs autour de moi étaient tout aussi muets.

La Maison de la Vierge est un lieu de nombreux pélerinages, non seulement par les chrétiens du monde entier, qu'ils soient ou non pratiquants, mais également par les musulmans, car la Vierge Marie est citée dans le Coran comme étant la mère du Prophète. La tolérance est une qualité que j'avais constatée lors de mes précédents voyages en Turquie, et il est courant de voir dans les villes ou villages que j'ai traversés les différents lieux de culte les uns à côté des autres. A côté de la Mosquée et de son minaret, il n'est pas rare de voir une petite église catholique avec son clocher, et une synagogue. Quel beau message nous transmet ce grand pays !
nouveau texte
La Mosquée d'Isa Bey
La presence de cette Mosquée non loin de la Maison de la Vierge, confirme le respect et la tolérance d'autres cultes. Cette mosquée fur construite au XIVe siècle. C'est un édifice imposant qui a subi de nombreux dommages, et qui se décompose en deux parties :

- Une cour bordée de portiques, au centre de laquelle on peut voir une fontaine octogonale (pour les ablutions), un minaret
et son portail d'entrée à l'intérieur duquel se trouve l'escalier d'accès en colimaçon. Il existait un second minaret qui a
malheureusement disparu.

- Une grande salle de prière rectangulaire avec deux coupoles portées par des arcs en briques, et divisée en deux dans sa
longueur par 4 énormes colonnes de granit ; la lumière entre par une série de fenêtres disposées à intervalles réguliers.
Ce qui semble être un enduit blanc sur le mur derrière la statue de la Vierge est en fait un amoncellement d'ex-voto sur petites serviettes-papier blanches introduites dans les interstices du mur par les visiteurs ou pélerins.
Le village de Sirince
Avant de quitter la région d'Ephèse, nous avons visité un ancien village grec, situé à flanc de colline parmi les vignes et les oliviers. C'est le très joli village de Sirince pour lequel j'ai eu un coup de coeur immédiat !

Je me suis courageusement lancée à l'assaut de ce village, car j'ai vu que de toutes façons il fallait grimper ! En effet, d'en bas on ne voyait qu'un dédale de petites ruelles mal pavées zigzaguant vers le sommet, de petites maisons encastrées et enchevêtrées les unes dans les autres, pas âme qui vive, pas de panneaux de signalisation. Ce qui me faisait avancer était en réalité la curiosité, la découverte de jolies petites maisons, leur charme, l'accès à de nouvelles ruelles de plus en plus mal pavées, mais toutes bordées de plantes et de fleurs. C'était en fin d'après-midi, le soleil était moins chaud, la lumière était parfaite, le silence était total ! J'étais sous le charme de cet adorable village de montagne.

J'avais l'impression que ce village faisait la sieste, et c'est seulement en redescendant vers la place du village que j'ai retrouvé un peu d'animation : des vieilles femmes à leurs fenêtres confectionnaient de la dentelle et proposaient aux touristes des bouteilles de vin ou de vinaigre parfumé aux fruits ! Sirince est en effet spécialisé dans la production de vin fruité et de vinaigre parfumé avec toutes sortes de fruits, du vinaigre de framboise, du vinaigre de fraise, du vinaigre de grenade etc.... Les villageois très accueillants nous offraient des petites cuillerées de vinaigre à défaut d'apéritif !!


Bien que ce double nom de Pamukkale/Hiéropolis s'applique à un seul et même site, on peut toutefois le scinder en deux parties : le site archéologique proprement dit, et les sources thermales. Hierapolis a été fondée
au 2e siècle avant J.C. par un roi de Pergame, pour l'exploitation des sources thermales d'eau chande et froide. En plus de nombreux bâtiments religieux dédiés à Apollon, Artémis, Dionysos, etc..., les sources ont été à l'origine de la construction des thermes et des fontaines. Suite à de multiples tremblements de terre, beaucoup d'édifices ont disparu, mais on peut encore voir, entre autres, la Porte de Domitien, bel arc de triomphe à trois baies, flanqué de deux grosses tours rondes, les arches des Thermes du nord...etc.. C'est également à Hiéropolis que se trouve l'une des plus grandes nécropoles du monde antique.
http://jackomood.keosite.com?page=Sites%20de%20Laodice%20et%20Perg
Les chutes d'eau stratifiées des sources thermales ont formé avec le temps des vasques en gradins dont la blancheur immaculée s'est dégradée et polluée du fait des nombreux visiteurs. Ce site, surnommé "Champ de Coton", et classé par l'Unesco, devra tôt ou tard être interdit au public pour permettre sa restauration et stopper la dégradation.
Site archéologique
Sources thermales
Site de Pamukkale
(Hiéropolis)
Le minaret et sa porte d'accès
La cour bordée de portiques
et la fontaine aux ablutions
La salle de prière
(ouverte au culte)
et sa magnifique et imposante architecture intérieure
Le panorama en valait bien la peine !
Courage, grimpons !
... ce qu'il en reste !
Temple d'Artémis
(Reconstitution)
Les Thermes
Porte de Domitien

Sites de Laodic?e et Perg?

Site archéologique de Laodicée :
La cité antique de Laodicée du Lycos est située au sud de Pamukkale, à quelques kms de Denizli, sur un vaste plateau, à proximité du fleuve Lycos (d'où son nom). Fondée au 3e siècle av J.C. par le roi Antioche II, cette cité était extrèmement prospère mais de nombreux tremblements de terre et un important séisme au 5e siècle après J.C. mit fin à son opulence.

Des fouilles considérables seraient nécessaires pour faire la topographie du site, mais étant donné la multiplicité des sites archéologiques les premières fouilles à Laodicée n'ont commencé qu'assez récemment, et faute de moyens les travaux n'avancent que très lentement. Malgré la difficulté à localiser les anciens édifices du site, j'ai toutefois été impressionnée par sa superficie, par la présence de deux théâtres qui dénote l'importance de cette cité dans l'antiquité, et également le nombre important de conduites d'eau et leurs raccordements dans tout le sous-sol du site, qui explique la présence de nombreuses fontaines, bassins et nymphées dont il ne reste hélas que quelques vestiges.

Site archéologique de Pergé :
Si je devais donner une note aux sites archéologiques que j'ai eu le plaisir de visiter à ce jour en Turquie, je n'hésiterais pas une seconde à nommer Pergé en 2ème place, après Ephèse. C'est un magnifique site, très complet, et j'ai eu la chance de le visiter à une heure de la journée où la lumière était superbe. Très, très beau site !

Située à quelques kms à l'est d'Antalya, non loin de la Méditerranée, Pergé aurait été fondée par des guerriers Grecs après la chute de Troie, au 2e millénaire avant notre ère. Comme toutes les cités antiques, elle connut son heure de gloire à l'époque romaine avec la construction de magnifiques édifices dont il reste de beaux vestiges. Ceux-ci s'étendent sur une large superficie :

Ces grands thermes sont étonnamment bien conservés, avec des salles pavées de marbre et de nombreux bassins.
Voies principales à colonnes
Le plan des cités romaines consistait en voies parallèles et perpendiculaires, soit à angles droits, comme le sont celles de ce site :

Les Thermes
Vue d'ensemble du site
Voies principales à colonnes
Après la visite de ces différents sites archéologiques, mon intérêt pour ceux-ci n'a cessé de croître au fur et à mesure que mes connaissances s'étoffaient, et il me semblait que je saurais beaucoup mieux me repérer à l'avenir si l'occasion m'était donnée d'en découvrir de nouveaux. L'archéologie commençait à me livrer ses secrets, du moins en ce qui concerne les cités antiques gréco-romaines, mais il existe, de par le monde, d'autres sites, d'autres civilisations qui me sont encore inconnues et que j'aimerais découvrir ! J'avais rêvé dans mon enfance de devenir archéologue; je n'ai pas atteint cet objectif, mais je m'en suis rapprochée, et comme il n'y a pas de limite à la connaissance, je peux encore rêver d'en apprendre davantage. Qui sait ce que m'apportera l'avenir ?
Mon séjour en Turquie touchait à sa fin et il fallait maintenant rejoindre l'aéroport d'Antalya pour regagner la France. Une petite halte pour déjeuner nous a permis de découvrir un endroit charmant : une grande yourte en bois, baptisée "Willow", nous attendait, avec un beau feu de bois dans une grande cheminée centrale. Cette yourte était entourée d'un grand jardin de verdure décoré d'objets et d'ustensiles anciens, charrue, faux etc...
Mes séjours en Turquie ne m'ont pas seulement appris à mieux connaître l'histoire et la géographie de ce pays, mais également son peuple, car malgré les différences dues à la superficie de ce grand pays, à sa diversité climatique, ethnique et religieuse, ce peuple a d'énormes qualités : la tolérance, la convivialité et une générosité incontestable. J'ai appris là-bas que 15,000 ans avant J.C., les Galates qui vivaient à l'époque en Anatolie étaient nos ancêtres français, et je me dis qu'il y a peut-être en moi un "infiniment petit" gène qui explique pourquoi j'aime tant ce pays !

Un dernier petit clin d'oeil à Antalya et aux magnifiques chutes d'eau de Karpuzkaldiran (rivière Düden) sur la côte d'Antalya.
Retour au pays !
Porte de la ville
L'Agora
http://jackomood.keosite.com?page=Prine%2FDidymes
Ce que j'espérais s'est concrétisé, et je suis retournée une 3ème fois dans ce pays ! C'est ainsi que vous découvrirez dans les pages qui suivent d'autres merveilles de la Côte Egéenne....
Les 2 théâtres
Puzzle géant pour les archéologues,

ou bien :
Comment Reconstituer un Site ?
Laodicée
(est situé à qqs kms de Denizli)
Pergé
Le dieu du fleuve (Kestros)
au centre de la fontaine
Nymphée
Au bout de la voie ci-dessous se trouve une fontaine monumentale (nymphée)

Pri?ne/Didymes

Sites Archéologiques
de Priène et
Didymes
Fondée au IIème millénaire avant notre ère, Priène était l'une des villes les plus importantes de la Côte Egéenne. Au cours des siècles, et sous différentes dominations, elle eut ses âges d'or mais subit aussi d'importantes destructions. La reconstruction de Priène au IVe siècle av. J.C. fut financée par Alexandre le Grand. Bâtie en terrasses successives sur les pentes escarpées d'un contrefort du Mont Mycale, c'est une cité entièrement grecque qui renaissait de ses cendres. Mais le port de la ville au fil des siècles s'ensabla progressivement et Priène fut délaissée (la ville antique actuelle se trouve à 15 kms de la mer).

Le site fait toujours l'objet de nombreuses fouilles et ce sont les vestiges mis à jour qui permettent aux archéologues de les identifier et définir leur emplacement dans la cité. Celle-ci a été construite selon un plan à damiers, c'est à dire avec des voies à angles droits, parallèles et perpendiculaires, comme la plupart des cités grecques antiques.
C'est ainsi qu'après avoir gravi un chemin pierreux, bordé de fleurs sauvages, nous sommes arrivés sur une terrasse au centre de la cité. C'est à cet endroit que se dressait jadis le Temple dédié à Athena, dont il ne reste debout que 5 colonnes ioniques alignées devant la falaise, au milieu d'une forêt de pins et d'une hécatombe de fûts, de blocs de pierre et de marbre, un mélange chaotique assez impressionnant.
Le petit chemin pierreux débouche ensuite sur l'agora, puis sur d'autres terrasses où se trouvent les vestiges de maisons romaines (ou magasins), puis le stade, le gymnase... etc... le tout dans un cadre sauvage et boisé...
Site Archéologique de Didymes
Didymes est sans aucun doute le site de la Côte Egéenne qui m'a littéralement coupé le souffle en découvrant ses colonnes ! Je n'avais jamais vu, ni même imaginé, des colonnes d'un diamètre aussi énorme ! J'étais au royaume du "gigantisme" et j'étais ébahie devant ces tonnes de marbre qui ont été transportées, sculptées et érigées sur ce site avec les moyens de l'époque !

Didymes est l'un des plus grands temples du monde grec; c'était le jumeau de l'Artémision d'Ephèse (Temple d'Artémis), et il était dédié à Apollon (clin d'oeil aux jumeaux de la Mythologie : Artémis et Apollon). Un premier temple fut construit au VIe siècle av. J.C. et détruit par les Perses (qui emportèrent la statue colossale d'Apollon). Au IVe siècle av. J.C., Alexandre le Grand fit reconstruire le Temple et récupéra la statue d'Apollon qui retrouva ainsi, deux siècles plus tard, sa place dans le temple.
Des débris de colonnes abattues jonchent le sol. Malgré leur masse imposante, elles n'ont pu résister aux séïsmes qui ont au cours des siècles secoué et détruit en partie de nombreux sites antiques de la côte égéenne.
Le Temple d'Apollon

On voit clairement sur le shéma ci-contre la superficie qu'occupait ce sanctuaire au milieu du site. Il se dressait sur une sorte de podium où l'on accédait par 7 marches autour de l'édifice. A l'entrée se trouvait un escalier de 14 marches. Sur le podium, une double colonnade de 120 colonnes de 20m de haut; des bases de colonnes de plus de 3m de diamètre !

gigantesque monolithe de marbre
les vestiges du Temple sur le podium
Le Théâtre (5000 places)


Ci-contre : shéma du théâtre à l'époque antique.

Ci-dessous : au 1er rang : les sièges réservés à l'élite (dont des fauteuils en marbre à pattes de lion).

Plus bas, à dr. , faisant face aux gradins du théâtre, le niveau inférieur du "mur de scène" qu'on peut apercevoir sur le shéma ci-contre.
Détail d'un bas-relief
mur de scène
le gigantisme !
http://jackomood.keosite.com?page=Milet%20-%20Ayvalik
Maisons ou magasins
Agora
Temple d'Athéna
(dans un cadre superbe et sauvage)
l'escalier d'entrée du Temple
base de colonne ionique
deux têtes de Méduse
La perfection
des murs d'enceinte

(aucune pierre n'a bougé
ici depuis des millénaires
- nul besoin de ciment !)
Stade

Milet - Ayvalik

Site archéologique de Milet
Milet
Izmir
(Smyrne)
Milet, fondée au IXe siècle av. J.C. , était l'une des plus puissantes cités ioniennes, et à l'époque antique son accès à la mer en faisait une importante ville portuaire avec quatre ports. Mais cette puissance maritime s'est perdue au fil des siècles à la suite d'un ensablement progressif (Milet se trouve maintenant à plus de 5 kms de la mer).

En partie détruite par les Perses au Ve siècle av. J.C., la ville fut conquise par Alexandre le Grand au IVe s. et reconstruite par un urbaniste très strict, Hippodamos, auteur du premier plan en damier qu'il appliqua à la cité. Ce modèle d'urbanisme (dit "plan hippodamien") fut utilisé par la suite par les Romains.
Milet était également connue à l'époque antique d'un point de vue culturel et intellectuel, c'était la "ville des philosophes". Thalès y avait fondé l'école de Milet qui était un centre d'éducation et de discussions dans de nombreux domaines scientifiques (astronomie, géographie, mathématiques, philosophie, etc...).

Les vestiges de ce site témoignent de la gloire passée de cette cité, entre autres le Théâtre et les Thermes de Faustine (épouse de l'empereur Marc-Aurèle) :
A proximité des Thermes de Faustine se trouvait l'Agora sud "le grand Marché du Port" dont la porte d'entrée monumentale a été transférée et reconstituée à Berlin, au Musée Pergame (voir ci-dessous)
Les Thermes de Faustine
Vue d'ensemble du Théâtre avec en arrière-plan les ruines d'une forteresse bâtie au VIIIe siècle par les Byzantins.
l'Agora Sud en l'état actuel
Smyrne (Izmir)
En route vers les sites de Pergame et Troie, nous faisons une halte à Izmir, l'antique Smyrne. Izmir est la 3ème plus grande ville de Turquie ; c'est une ville très moderne et très animée, avec des boutiques et magasins dépositaires des plus grandes marques internationales. Cette visite nous a permis de voir la vie courante des habitants d'une grande ville turque.
A cette animation j'ai cependant préféré flâner sur la magnifique Promenade qui longe la mer sur des kilomètres.
Ayvalik
Après cette halte à Izmir, il restait encore un long chemin à parcourir pour atteindre l'étape suivante : Ayvalik, charmante petite ville située entre Pergame et Troie. Nous étions très anxieux d'y arriver avant la nuit, car on nous avait prédit un coucher de soleil inoubliable depuis un promontoire situé au-dessus de la ville !
Coucher de soleil sur la mer Egée
(île de Kos et ses satellites)
Ce fut vraiment un coucher de soleil inoubliable !
Je ne pouvais pas quitter Ayvalik sans avoir visité cette petite ville que j'avais vue de si haut !
Et c'est sous l'oeil amusé d'un petit groupe d'ados, que j'ai parcouru les petites rues de ce village, et admiré les magnifiques balcons en fer forgé, d'une élégance que je ne m'attendais vraiment pas à découvrir ici !
http://jackomood.keosite.com?page=Troie
Sur une place en bordure de mer, un très beau Mémorial en bronze de guerriers à cheval, le bras pointé vers la victoire !
île de Kos
Ayvalik (vue depuis le promontoire)
Ayvalik
Pour rejoindre les gradins du théâtre, les spectateurs passaient par des galeries circulaires intérieures
Le vestige le plus impressionnant de Milet est son Amphithéâtre qui pouvait accueillir 15 000 personnes. Construit sur un terrain plat, il approchait les 40m de hauteur à l'époque de Rome .
Le Théâtre

Troie

Site archéologique de Troie
TROIE ....

Enfin !
Un rêve d'adolescence devenu réalité !
Depuis ma découverte de la mythologie gréco-romaine quand j'avais une douzaine d'années, TROIE était resté pour moi synonyme d'un lieu mythique, irréel, et la lecture de l'Iliade et de l'Odyssée n'avait fait qu'accroître mon intérêt et ma curiosité pour tout ce qui concernait cette histoire légendaire.

Bien des années plus tard, mon intérêt pour l'archéologie et les fouilles archéologiques partout dans le monde était toujours aussi fort, et cet intérêt s'est amplifié lorsque j'eus connaissance des fouilles d'Heinrich Schliemann à la recherche de la cité de Troie.... Troie n'était donc plus une légende, Troie existait vraiment ! Je me suis alors fortement intéressée aux articles et médias relatant les travaux de Schliemann, mais j'étais loin d'imaginer qu'un jour je ferais partie des visiteurs de ce site dont les ruines ont été inscrites en 1998 au patrimoine mondial de l'UNESCO.
D'Ayvalik où nous avions fait halte pour la nuit, il nous fallut plus de 3h de bus pour rejoindre Troie, par une route bordée des deux côtés d'une mer d'oliviers et de fabriques d'huile d'olives, dont Edremit, une grande ville de 80 000 hab. surnommée "la capitale de l'olive". On voyait au loin le sommet enneigé du Mont Ida, célèbre dans les légendes mythologiques; l'une d'entre elles indique que le Mont Ida était l'endroit d'où les dieux de l'Olympe regardait la Guerre de Troie !
Ayvalik
PERGAME
TROIE
Programme de reconstruction

(Ambitieux projet des
travaux sont en cours)
Plan des vestiges de TROIE (les couleurs indiquent la chronologie des excavations)
Après avoir suivi un sentier aboutissant sur une place où se trouvait un énorme Cheval (le célèbre Cheval de Troie), tout en bois avec accès à l'intérieur, nous grimpons quelques marches pour entrer dans la cité antique.
TROIE remonte à environ 3000 ans av.J.C., et selon les fouilles et la datation des diverses strates du sous-sol, il apparait qu'au moins 9 cités ont été construites successivement les unes sur les autres, d'où la complexité pour les archéologues, lorsque le site a été découvert et fouillé au XIXe s., de répertorier les vestiges se rapportant à la ville de Troie.

Dès l'entrée dans la cité, je suis impressionnée par le travail d'excavation des vestiges et l'activité manifeste des archéologues.


En longeant la partie accessible des remparts, on
De part et d'autre du chemin, on peut voir d'après la position des pierres au sol l'emplacement de maisons (ou magasins) et divers autres bâtiments...
remarque la perfection de murs d'enceinte avec la pose de blocs de pierre encastrés les uns dans les autres pour un alignement parfait.
L'odéon
Le sanctuaire
Les thermes romains
Un puits
Emplacements de maisons ou magasins
Les archéologues travaillent sans relâche sur le site de Troie. Les vestiges, durant leur excavation, ainsi que les archéologues, sont protégés par de grandes bâches des intempéries, qu'il s'agisse d'une trop forte chaleur ou d'une pluie soudaine. Les débris de colonnes ou autres pierres retrouvées lors des fouilles attendent sagement d'être rendues à leur emplacement d'origine - un puzzle bien difficile !
Que le Cheval de Troie continue de veiller sur sa ville, de la protéger des destructions, et que l'inscription de celle-ci au Patrimoine Mondial de l'UNESCO lui permette de traverser d'autres millénaires...
Croyons aux rêves !
Certains se réalisent !
http://jackomood.keosite.com?page=Pergame
puzzle bien compliqué !
Edremit
nouveau texte
Après avoir rejoint Ayvalik pour la nuit,nous nous dirigeons ensuite vers Pergame, notre dernière étape.

Pergame

Située sur un piton rocheux de 350m de haut qui lui permettait de contrôler toute la région, la ville de Pergame est une acropole parmi les plus hautes et surtout les plus spectaculaires de l'Antiquité.

Pour se rendre sur l'acropole, il faut prendre une route en lacets qui débouche sur plusieurs terrasses où sont harmonieusment installés les monuments cultuels, administratifs et commerciaux de l'antique cité. On peut également s'y rendre par téléphérique, option qui m'a évité une "grimpée" vertigineuse sous un soleil ardent ! C'est aussi cette option qui m'a permis de pouvoir admirer sereinement, depuis la cabine du téléphérique, le magnifique panorama qui s'étalait sous mes yeux !
Site archéologique de Pergame
Ce sanctuaire, construit au 2ème siècle de notre ère, était situé sur une vaste terrasse au sommet de l'acropole, permettant ainsi de le voir de très loin. C'était un temple à 6 colonnes sur les petits côtés et 9 colonnes sur les grands. La restauration de ce temple par une équipe allemande est une véritable réussite et donne aux visiteurs du site un bel aperçu de son architecture et de l'espace qu'occupait ce temple.
Le Temple de Trajan
A l'assaut de l'acropole .... et sans fatigue....!
Du téléphérique, nous survolons le Théâtre antique le plus escarpé du monde, et bien conservé. Il pouvait accueillir 10 000 spectateurs.
Au pied du théâtre, à sa droite, on aperçoit les vestiges du Temple de Dionysos.
En approchant du sommet, nous sommes environnés d'une multitude de petites fleurs blanches dont j'ignore le nom (semblables à des grosses pâquerettes ou des petites marguerites)
vestiges de l'enceinte de l'acropole
La Cité de PERGAME existait déjà au VIIIe siècle av. J.C. A l'époque hellénistique, c'était un haut-lieu de culture, et d'après les fouilles réalisées sur le site, la population aurait atteint près de 200 000 habitants. A l'époque romaine, aux 2ème et 3ème siècles de notre ère, elle eut une grande période de prospérité, et c'est essentiellement à l'époque de Trajan et Hadrien que Pergame atteignit son Apogée. Ses vestiges témoignent de son importance : Le Théâtre, le Temple de Trajan, le Temple d'Athéna, la Bibliothèque, l'Autel de Zeus .....
Autel de Zeus
Ce Temple, dont on peut voir l'emplacement (ci-contre) se dressait sur une vaste terrasse au-dessus du Théâtre. Il fut construit au 3e siècle av. J.C., et était dédié à la déesse Athéna, protectrice de la ville. C'était le plus ancien temple de Pergame, avec 6 colonnes sur le plus petit côté et 10 colonnes sur l'autre. Il n'en reste hélas plus rien, car les débris de ses colonnes et autres éléments architecturaux ont servi au fil des siècles pour la construction d'autres monuments.
Le Temple d'Athéna
La Bibliothèque
Avec environ 200 000 documents, la Bibliothèque de Pergame - construite au 2e siècle av. J.C. - était une des plus importantes de l'Antiquité, avec celle d'Alexandrie. Des rouleaux en papyrus, puis des "parchemins" - c'est à Pergame que fut inventé le parchemin (en latin Pergamen). Le parchemin était fabriqué avec des peaux de mouton, de chèvre, de brebis, et même de la peau d'un veau mort-né (le "velin", le plus réputé des supports). Ces peaux étaient raclées,tendues sur cadre, séchées et poncées pour permettre l'écriture.

Malheureusement ces livres, donnés par Marc-Antoine à Cléopâtre pour la bibliothèque d'Alexandrie ont été brûlés lors de l'incendie de celle-ci par les légions arabes venus en Egypte au VIIe siècle ap. J.C..

C'est à cet emplacement que se trouvait la Bibliothèque (entre le Temple de Trajan et le Temple d'Athéna) .....
L'Autel de Zeus de Pergame était une des merveilles du monde antique. Construit au IIe siècle av. J.C., entièrement en marbre blanc, il se dressait sur un haut podium entouré de murs sur trois côtés (en forme de fer à cheval) bordés de portiques; on accédait au podium en gravissant les marches d'un escalier monumental.

L'un des éléments les plus frappants de ce monument était la frise en haut-relief qui faisait le tour complet de l'édifice, et qui figure parmi les plus belles oeuvres de la sculpture grecque. Le sujet en était la Gigantomachie, c'est à dire le combat des dieux de l'Olympe contre les Géants.

Ce chef d'oeuvre de l'art antique a été reconstitué au musée de Berlin où se trouve une grande partie de ses frises.
Emplacement de l'Autel de Zeus sur l'Acropole de Pergame
(reconstitution partielle)
Autel de Zeus
(gravure de sa reconstitution au Musée de Berlin)
Détail de la Gigantomachie
... un buste de Trajan...
Temple de Trajan
(vu sous différents angles)
http://jackomood.keosite.com?page=Retour%20en%20Turquie
Si vous désirez faire un nouveau voyage en Turquie, cliquez sur la flèche

Retour en Turquie

Retour en TURQUIE
16/23 février 2013
Etape N° 1 : Antalya - Avanos
Quelques kilomètres après Konya, nous nous arrêtons dans un caravansérail, que j'avais d'ailleurs visité il y a quelques années, à la différence qu'il y avait très peu de touristes cette fois-ci. Ceci nous a permis de prendre tout notre temps pour visiter cet endroit où les commerçants qui parcouraient jadis la Route de la Soie, pouvaient faire une halte pour se reposer avec leurs chameaux, et se mettre à l'abri des pillards. Ces caravansérails étaient de véritables cités forteresses très bien équipées, avec des logements pour les caravaniers, des hammams, une mosquée, des écuries pour les animaux et des entrepôts pour les marchandises.
Après une arrivée la veille à Antalya, sous le soleil, nous partons aux aurores pour avaler de nombreux kilomètres avant d'atteindre notre étape d'Avanos (en Cappadoce).
Nous faisons d'abord une halte à Konya où se trouve le Musée-Monastère de Mevlana. Mevlana (surnom signifiant "notre Maître") était un sage, un mystique, qui a fondé au 13e s. l'Ordre des Derviches Tourneurs. Il a rédigé de nombreux écrits, inspirés en particulier des fables d'Esope, et de nombreux recueils de poèmes (en persan).

Dans ce monastère les adeptes avaient chacun leur cellule, où ils s'adonnaient à la prière et à des travaux manuels. Chaque cellule avait sa cheminée, aussi bien pour le chauffage que pour la cuisine. Ils se réunissaient régulièrement dans des cellules plus grandes pour des prières, discussions ou repas pris ensemble.

Musée-Monastère de Mevlana
Caravansérail de Sultanahni
Nous arrivons en fin de soirée à Avanos, en Cappadoce, et je suis ravie de me trouver logée dans une très jolie chambre, toute blanche, toute mignonnne, très "cosy", et de retrouver plus tard mes compagnons de voyage pour un bon dîner dans un restaurant très joliment décoré, lui aussi. Quelle chance de résider 2 nuits consécutives dans ce décor !
Etape N° 2 - La Cappadoce




Le lendemain matin, oh surprise : la neige !





car c'est sous une neige qui tombait en abondance que je retrouvais cette Cappadoce tant admirée lors de mon précédent voyage. Décor à la fois familier et étrange, car voir ce site unique au monde recouvert de neige, c'était tellement beau et inattendu qu'il n'y a pas de mots pour décrire ce que je ressentais. Il suffisait de regarder et d'admirer en silence...........
Mais sous l'effet du soleil, malgré un froid intense, cette belle neige a finalement fondu assez vite, et c'est en poursuivant notre route à travers la Cappadoce que nous avons découvert une vallée au nom prédestiné dont je suis immédiatement tombée amoureuse : la Vallée de l'Amour ! Un panorama superbe, des cheminées de fées dans un dégradé de couleurs sable qui donnait une harmonie à ce relief pourtant découpé ................... un site à couper le souffle !
Antakya (Antioche)
étape à l'extrême sud-est de la Turquie
Avanos - 1ère étape
Antalya - début du voyage
La Vallée de l'Amour
http://jackomood.keosite.com?page=Retour%20Turquie%20%28suite%201%29
un camaieu de couleur sable
Je savais, depuis mon premier voyage dans ce pays, que j'y reviendrai ! J'y suis revenue une 2ème fois, puis une 3ème, et je rentre de mon 4ème voyage ! Y retournerai-je ? Je ne le crois pas, j'ai fait le tour des lieux qu'il me tardait de connaître : la Côte égéenne, une partie de la côte méditerranéenne, c'est à dire d'Antalya à Troie..........

..........et pour aller jusqu'au bout de mes recherches sur les débuts du christianisme et parfaire mes connaissances en la matière, je voulais aller jusqu'à Antioche, le berceau du christianisme, là où a été bâtie la 1ère église au monde. C'est pour cette raison que j'ai fait ce 4ème voyage et parcouru le sud-est de la Turquie, d'Antalya à Antioche (Antakya), à la frontière de la Syrie, en suivant un itinéraire en zigzag qui m'a permis de revoir des zones déjà visitées, comme la Cappadoce, mais sous un angle très différent dû à des conditions climatiques également très différentes (froid intense, neige, trombes d'eau etc......).
la vie dans les cellules
cellules et leurs cheminées
absolument magique !
porche d'un logement,
orné de magnifiques sculptures
logements des marchands
(sous les arcades)
intérieur des entrepôts
la mosquée

Retour Turquie (suite 1)

Retour en TURQUIE
(Suite 1)
Etape N° 3 : Avenos - Antioche (Antakya)
Très long parcours en car depuis Avenos, en Cappadoce, jusqu'à Antakya (Antioche), à la frontière de la Syrie, avec de nombreux arrêts sur les sites des régions parcourues, à commencer par :


La Ville Souterraine de Derinkuyu (en Cappadoce)

Ces villes souterraines ont été creusées dans la roche volcanique à l'époque pré-historique afin de se protéger des animaux sauvages et des envahisseurs. Plus de 200 ont été répertoriées en Cappadoce. Elles étaient bâties sur plusieurs niveaux (certaines, jusqu'à 5 niveaux) avec des pièces de toutes dimensions, qui communiquaient entre elles, où logeaient les familles, les animaux, et où étaient stockées les vivres; tout l'espace était organisé autour de puits d'aération qui permettaient d'y vivre pendant de longues durées. C'est dans ces villes souterraines que se réfugièrent les premiers chrétiens durant les persécutions.
Monastère Eski Gumusler
Avant d'arriver à Tarse, ville natale de l'apôtre Paul, nous faisons une halte pour visiter le Monastère troglodyte d'Eski Gumusler qui semble caché par une paroi rocheuse. On y accède par une cour intérieure - qui devait constituer le cimetière -, et après un couloir entre deux roches on accède à l'église où nous découvrons de superbes fresques parfaitement bien conservées, ainsi que les catacombes.
La Ville de TARSE
Tarse est la ville natale de l'apôtre Paul. C'était un grand centre de philosophie stoïcienne, mais Tarse est surtout connue pour avoir abrité une des premières églises chrétiennes d'Asie Mineure.
On peut encore y voir le Puits de Saint Paul en pierres d'époque, devenu lieu de pélerinage, puis les restes d'une colonnade le long de la Voie Antique. Cette Voie Romaine accueillit sur ses pavés, outre Saint Paul, un grand nombre de personnages célèbres, tel que Cicéron, Jules César, Cléopâtre, Marc Antoine etc.....

Tarse est aujourd'hui une ville industrielle et commerçante. Une ville avec une architecture traditionnelle, un artisanat très développé, de très belles maisons à encorbellements dans la vieille ville, une ville attachante avec de nombreux monuments.
Après un déjeuner de spécialités dans cette belle ville de Tarse, nous reprenons notre route vers le sud en direction d'Antioche. Longue descente par les monts Taurus, et superbe vue sur les montagnes, les forêts, les cultures, et les vergers en fleurs : un échantillonnage de teintes pastel avec des étendues de cerisiers, d'abricotiers, de pommiers, d'amandiers..........
......une merveille pour les yeux............

puis, après ce long parcours en car, nous arrivons à Antakya (Antioche), la limite orientale de notre voyage. Nous logeons à Harbiye dans un magnifique hôtel de la banlieue d'Antioche, et c'est dans une superbe chambre très spacieuse que je me remets de cette longue mais très belle journée.
http://jackomood.keosite.com?page=Retour%20en%20Turquie%20%28suite%202%29
le puits de Saint Paul
pièces d'habitation et de stockage
dans les différents niveaux
accès à la ville souterraine
la Voie Romaine
Antakya (Antioche)
Avenos (Cappadoce)
Tarse
maisons anciennes
à encorbellements
De magnifiques fresques à l'intérieur de l'église, dont les couleurs très vives sont en parfait état de conservation
cour intérieure et catacombes

Retour en Turquie (suite 2)

Retour en TURQUIE
(Suite 2 )
ETAPE N° 4 : Antakya - Mersin
C'est sous une pluie battante que nous visitons Antioche dans la matinée.

Eglise Saint-Pierre

L'Eglise St. Pierre est la plus vieille église au monde. Elle est hélas fermée pour restauration, et nous ne la verrons que de loin. Quel dommage !









Nous nous dirigeons alors à pied, toujours sous une pluie torrentielle, vers une très belle église orthodoxe. Nous sommes étonnés de découvrir une église très dépouillée, sans les innombrables icônes qui envahissent généralement les églises orthodoxes.
Le Hatay est une province du sud-est de la Turquie qui longe la frontière syrienne. Nous étions attendus au Musée de Mosaïques du Hatay qui possède une des plus belles collections de mosaïques au monde.

J'avais eu l'occasion, lors de précédents voyages, de voir de très belles mosaïques, en particulier celles de La Villa Romana del Casale en Sicile, dont je gardais un souvenir précieux, et très précis. Je ne m'attendais pas du tout à une telle découverte et une telle richesse dans ce Musée du Hatay.
Ces mosaïques proviennent de fouilles effectuées dans la province. L'école d'Antioche était à son apogée au IIe et IIIe s. de notre ère, mais disparaîtra au Ve siècle.
Après cette très belle visite, nous reprenons le car, toujours sous une pluie battante, pour un long trajet de 4 heures vers Mersin. Confort très moyen dans un hôtel où rien n'était fait pour nous remettre de cette journée pluvieuse : dîner frugal, eau tiède pour la douche, le mieux était de nous endormir très vite pour oublier cette fin de journée décevante.
ETAPE N° 5 : Mersin - Alanya
Départ pour Anamur, le fief de la banane en Turquie, une variété de banane assez petite et d'un goût savoureux. Nous en faisons une ample provision sur laquelle nous ne pouvons nous empêcher de puiser, par pure gourmandise ! La route que nous suivons est bordée de nombreuses forteresses et citadelles médiévales. Nous nous arrêtons pour visiter celle de Mamure Kalesi.

Forteresse de Mamure Kalesi

Cette forteresse, construite sur les fondations d'un ancien château bâti par les Romains au IIIe pour se protéger des pirates, est entourée d'un côté par la mer et de l'autre par des douves. Elle comporte 39 tours et 3 grandes cours, un donjon, une mosquée et les ruines d'une villa romaine. L'ensemble est très bien entretenu.
Après cette visite "très ventée" dans le grand espace de la forteresse, un déjeuner copieux nous attendait dans un restaurant tout proche où nous avons eu le plaisir de déguster d'excellentes dorades - que nous avons particulièrement appréciées, car nous commencions à avoir une réelle indigestion du sempiternel poulet servi pratiquement à chaque repas.


Nous avons donc repris la route, non sans avoir
auparavant goûté de savoureuses fraises offertes
par un adorable petit Mustapha de 6 ans, venu avec
sa maman nous vendre ses coquillages.





Le Musée du Hatay
Nous visitons ensuite la mosquée Habib Neccar à laquelle nous accédons par un très beau portail en fer forgé.
La matinée se termine avec "le clou" (en ce qui me concerne) de ce voyage en Turquie :
Outre les mosaïques, d'autres objets sont exposés dans ce Musée (statues, sarcophages, stèles, vases, pièces de monnaie ....) provenant de fouilles sur des sites hittites, remontant au IVe et IIIe millénaire avant J.C. !
et la place réservée
à la mosquée
le vaste espace intérieur de la forteresse
les douves (à g.) à dr. la mer
(à travers une meurtrière)
http://jackomood.keosite.com?page=Retour%20en%20Turquie%20%28suite%203%29
la forteresse
quel travail et quelle recherche dans ces mosaïques qui ont conservé toutes leurs couleurs au fil des siècles
Mersin
Antakya (Antioche)
Bases de colonne d'un temple hittite (basalte)
sarcophage d'Antioche (marbre)
partie antérieure d'un lion
(basalte)
stèles funéraires (marbre)
Vénus accroupie
(marbre)

Retour en Turquie (suite 3)

ETAPE N° 6 : Alanya - Antalya
Retour en TURQUIE
(Suite 3)
Puis arriva, hélas, le dernier jour de ce 4ème voyage en Turquie. Je savais qu'il était fort improbable que j'y reviendrais un jour, aussi je voulais profiter au maximum de cette dernière journée et emmagasiner le plus de souvenirs possible, ne serait-ce que le spectacle de la rue, les maisons, les villages, et ce marché à Antalya où nous nous sommes arrêtés.

Ce n'était pas un "bazar", comme j'avais pu en voir dans d'autres villages, mais un grand marché couvert de fruits, d'agrumes, de légumes, de fruits secs, d'épices etc..... Un marché qui ressemblait à la palette d'un peintre, mais une immense palette de couleurs avec des étals magnifiquement exposés, offerts aux passants, des couleurs harmonieusement mises en valeur pour attirer le client. Je n'avais pas vu un tel marché de fruits exotiques depuis de nombreuses années, c'était alors, durant un séjour en Louisiane, quand j'avais eu l'opportunité de visiter le marché couvert de La Nouvelle Orléans.
Après cette visite haute en couleurs, nous avons fait une grande balade de plusieurs kilomètres sur la magnifique Promenade de cette grande station balnéaire qu'est Antalya, mais que le soleil boudait à cette saison de l'année. Puis, après quelques emplettes, nous avons regagné notre hôtel pour une dernière nuit très courte - notre avion regagnant la France à l'aube !

Et c'est du balcon de ma chambre que j'ai pu jeter un dernier coup d'oeil sur la "Belle Bleue", sous un ciel redevenu entièrement bleu, pour dire "adieu" à ce beau pays !
Site de Ste Thècle
Après avoir dégusté notre délicieuse dorade, nous reprenons la route vers Alanya, et faisons une halte pour visiter le Site de Sainte Thècle, la première femme martyre. Disciple de l'apôtre Paul, et persécutée pour ses croyances durant toute sa vie, elle fut jetée à la fosse aux lions, condamnée au bûcher, mais à chaque fois fut miraculeusement sauvée. Elle vécut jusqu'à 90 ans, et une très grande église fut bâtie à l'époque en son nom, dont il ne reste qu'une partie de l'abside. Sa tombe se trouve dans une grotte-église souterraine à proximité, et cet endroit devint un lieu de pélerinage. Nous n'avons malheureusement pas pu visiter la grotte qui était fermée à cette époque de l'année.
Après cet arrêt, de nombreux kilomètres nous attendaient pour atteindre l'avant-dernière étape de notre voyage : Alanya, mais le parcours fut un ravissement pour les yeux. Le panorama était de tous les côtés, quel que soit l'endroit où nos yeux se portaient : une route très sinueuse et escarpée entre montagne et Méditerranée, des champs d'arbres fruitiers en fleurs aux couleurs pastel, sans compter les genêts et toutes les fleurs sauvages en bordure de route. Pour combler le tout, nous étions hébergés à Alanya dans un hôtel très luxueux - le summum de confort de ce voyage!
ETAPE N° 5 : Mersin - Alanya (suite)
ruines d'une citerne au-dessus de la grotte
opni ? (la fleur du chardon)

Le marché couvert d'Antalya :
Allaha ismarladik
le coin des fruits :
entrée de la grotte-église souterraine
Vue d'ensemble du marché couvert
le coin des légumes :
le coin des épices ....
.... et celui des poissons...
les ruines de l'abside (de la grande église)
bananes
agrumes
pommes